Brico : Fabriquer son établi (suite et fin)

Dans le précédent article, nous venons de finir la fabrication des pieds de notre futur établi.

Nous allons maintenant continuer la fabrication de celui-ci avec la mise en place du plan de travail et toutes les finitions ! En guise de rappel, je vous mets la synthèse de l’article précédent.

En Synthèse pour réaliser cet établi :

  • Difficulté : Il est toujours plus compliqué de fabriquer que d’acheter des produits tout fait mais si nous procédons étape par étape, la conception de notre établi ne pose pas de difficultés majeures !
  • Temps : Ce qui prend le plus de temps est la finition de notre établi. Fabriquer les pieds, le plateau et assembler le tout ne vous prendra que quelques heures. Le poncer, le peindre et ajouter les accessoires prendra par contre beaucoup plus de temps. Pour un bon établi, comptez 2 week-ends de travail en mode, « je prends mon temps » 🙂
  • Coûts : La décision de fabriquer mon établi est venu d’un constat simple. Pour avoir ce type d’établi dans le commerce, il faudra compter plus de 500€ !! Le but est donc d’économiser beaucoup d’argent même s’il faut y passer un peu de temps (sans compter le plaisir de faire soi-même !!). Pour cet établi, il vous en coûtera : 230€
  • Outillage : Il est tout à fait possible de fabriquer votre établi avec un outillage simple (scie, perceuse, marteau et pinceau) mais je dois vous avouer que cela vous prendra un peu plus de temps. Je vous conseille de vous munir d’un minimum d’outils efficaces pour réaliser cet établi : Disqueuse, perceuse, pistolet à peinture, scie circulaire, … je vous les détaille dans la suite.

et l’état des lieux après la première étape :

Alors, nous avons les 3 pieds, il ne reste plus qu’à voir le rendu avec le plan de travail (cela permettra déjà de constater que nous ne nous sommes pas tromper !)

Je vois déjà certains se dire que l’établi est très (trop) haut mais je vous rassures, plusieurs arguments m’ont poussé à choisir cette hauteur :
1/ je déteste travailler avec le dos tordu. Mesurant près d’1,85, il me fallait de la hauteur pour travailler.
2/ En dessous de l’établi, je souhaitais mettre un certain nombre d’outils dont un compresseur. Celui-ci mesurant 85 cm, le plan de travail devait donc se situer au dessus.

1/ Découpe du plan de travail

Au niveau des longueurs, je vous parlais précédemment de bien optimiser vos mesures pour éviter tout gâchis. Notre établi mesurant 290 cm de long pour 64 de large, seulement 4 bastaings seront nécessaires avec à peine 10 cm de pertes !

Tout comme nous l’avons fait avec les pieds et les traverses, il est important d’avoir les bastaings du plateau bien alignés ! Il vous suffit de les positionner à peut près au bon alignement, avec une équerre, tracer une ligne bien perpendiculaire au plan et maintenir les bastaings avant de vous emparer de votre scie circulaire

Pour l’instant, peu importe la distance avec les pieds, la méthode consiste juste à retirer le superflu des bastaings et ainsi, bien les aligner. J’ai positionné des réglettes en acier (maintenus par des serre joints) afin d’avoir un guide pour la scie circulaire.

Après avoir bien mesuré la longueur de votre plan de travail (ici, 290 cm), répétez l’opération à l’autre extrémité. Vos 4 bastaings ont ainsi exactement la même longueur et donc un alignement parfait. Il vous suffit maintenant de positionner les pieds aux emplacements souhaités.
Contrairement au schéma 3D, j’ai préféré éloigner les pieds non plus à 20 cm mais à 10 cm des extrémités afin d’avoir la place nécessaire pour le compresseur (110 cm)

2/ Positionner et fixer le plateau sur les pieds

J’utilise ici, 2 vis Spax à tête plate de 120×8 par bastaing ce qui sera parfait pour bien fixer le plateau aux pieds. Sur le 1er et 4ème bastaings, les vis extérieures viennent se visser au milieu du montant vertical du pied, la 2ème vis est elle prise dans la traverse horizontale.

Je fixe le 1er bastaing en m’assurant juste de son bon positionnement sur les 3 pieds. Les bastaings suivants seront un brin plus complexes à mettre. D’une, j’utilise de la colle à bois entre les « lames » afin d’avoir un semblant d’étanchéité entres elles. Cela permet aussi d’avoir un rendu beaucoup plus soigné ou le plan de travail semblera n’être que d’une pièce. Ne lésinez pas sur la colle, le surplus sera retiré lors du ponçage !

Ensuite, il est important que les bastaings soient bien solidaires les uns aux autres avant de les fixer sur les pieds. Le 1er étant déjà visser, nous allons utiliser des sangles pour serrer le 2e bastaing sur le 1er pour ensuite le visser à son tour. En plus, cela viendra comprimer la colle pour colmater les éventuels interstices.

Tags : , , , , , , , , , , ,

A propos de

Quel meilleur moyen que ZoneTravaux.fr pour partager avec vous ma passion pour le bricolage. J'y partage mes expériences, mes tutoriels, mes créations ou encore mes tests d'outillage.

31 Responses

  1. Super tuto les gars et très bonne idée de réalisation 🙂

    Par contre j’aurais bien mis deux bastaings en croix à l’arrière des pieds pour éviter le mouvement horizontal et un autre pour lier le bas des pieds pour éviter qu’ils ne veuillent aller se dire bonjour 😉

    A bientôt !

    Flo

  2. Salut Flo 😉
    C’est une remarque très judicieuse en effet mais j’aurais du signaler que ce n’est pas nécessaire dans mon cas.
    L’établi étant calé entre le mur et mon étagère, il n’y a pas de mouvement horizontal donc pas besoin d’ajouter ne serait ce qu’un bastaing ente les pieds.

    Par contre, pour tous ceux qui ne seraient pas dans mon cas, suivez le conseil de Flo et ajouter un bastaing (ou une croix) entre les pieds pour éviter les mouvements horizontaux 😉
    Merci !

  3. Bonjour,

    Peux t’on réaliser cet établi avec des bastaing de 175×63?

    Merci

  4. Bonjour,

    Il n’y a aucun problème à utiliser des bastaings de 175×63.
    Il faudra juste avoir en tête que, si vous ne faites pas de retouche, votre établi fera 70 cm de large contre 64 avec les bastaings en 160×63.
    La petite conséquence est qu’il faudra redimensionner vos traverses avec ces nouvelles mesures !
    Bon courage, cet établi est vraiment super pratique.

  5. Bonjour,

    Merci pour votre réponse

    Je pense que peux garder des traverses de 50cm pour éviter d’acheter des bastaing de plus de 3m, qu’en pensez-vous?

    Merci

  6. En toute franchise, je ne pense pas que pour les 3 cm d’écart de chaque coté cela puisse poser problème !
    L’établi restera tout à fait stable à mon avis et au moins, cela vous évitera d’acheter un bastaing de plus car avec ces mesures, c’est vraiment bien optimisé, presque pas de chutes.
    Tenez moi au courant 😉

  7. Bonjour et encore merci

    J’aimerai intégrer des tiroirs coté gauche antre le mur et le pied gauche que je décalerai un peu, pouvez vous me conseiller pour réaliser cela

    merci

  8. Bonjour, désolé du temps de réponse, ces derniers jours étaient assez denses.
    Afin d’être sûr d’avoir une réponse plus rapide, je vous propose d’en discuter sur le forum. Cela nous permettra de creuser un peu plus le sujet et aussi bénéficier de conseils d’autres membres de la communauté. N’hésitez pas à vous inscrire sur le forum et poser votre question sur ce sujet : http://www.zonetravaux.fr/forum/viewtopic.php?f=21&t=73
    A bientot 😉

  9. bonjour,votre établi est-il fixé au mur arrière ? .si je ne me trompe pas,sur le coté gauche de la photo, ce n’est pas un tuyau d’alimentation de gaz qui descend ?. une bonne protection serait la bienvenue ( attention à la securité quand on bricole ).bon courage pour la suite .

    • Bonsoir Joël,
      L’établi n’est pas fixé au mur. Son seul poids le rend déjà vraiment stable.
      En effet, vous avez l’œil, c’est bien le tuyau de gaz qui passe ici. Quelques jours après cette photo, je me suis fait le même constat que vous. Du coup, entre temps, j’ai découpé un petit arrondi dans l’établi afin de faire passer le tuyau sans risquer de lui donner un coup. L’avantage est que maintenant, l’établi est calé contre le mur de gauche.
      En tout cas merci pour votre commentaire judicieux !
      Vince

  10. oui ! vous avez raison,votre établi est bien calé le long de votre mur,ce qui protègera votre tuyau de gaz ,en cas de chocs latérals éventuels sur l’etabli. mais le tuyau de gaz n’est pas protégé ,pour autant lorsque vous allez travailler sur cet etabli . moi,j’aurai posé de chaque cotés du tuyau,un tasseau de bois, à distance respectable, allant de l’établi jusqu’au premier coude du tuyau ( ce qui fait à vue d’œil, une trentaine de cm ) le tout recouvert d’un contreplaqué de 16 ou 19 mm. et là je pense que vous pourrez travailler en sécurite. bon courage pour la suite.

  11. bonsoir. alors ? avez vous trouvé une solution pour votre tuyau de gaz ?. sur ce,peut-etre à bientôt et bonne année 2014.

  12. Bonjour, j’ai commencé le pncage et il me vient une question : voux fixez le plateau avec des vis mais vous ne parlez pas de masquage de ces vis qui restent apparentes, cordialement

  13. Un Super Article qui m’a permis de réaliser mon établi comme je le souhaitais !!

    Et j’avoue que pour un débutant en Bricolage, je suis plutôt fier de moi ^^

    Merci encore

  14. Bonjour,

    Votre superbe établi a été le point de départ de ma réalisation.
    Je suis ce qui s’appelle un « vrai » débutant et je tiens à attirer l’attention sur les « M….. » que j’ai rencontré.
    Comme l’expérience est la somme de ses erreurs, j’aimerais que d’autre débutants profitent de celle-ci:
    1) Attention quand vous achetez des bastaings. Prenez les plus beaux, les plus droits et faites attention au voilage dans la longueur sur leur axe. Si ils ne sont pas parfaits, revenez lors d’une autre livraison ou changez de fournisseur car les pires difficultés sont à prévoir lors de la réalisation (rien n’est d’équerres).
    Maintenant je sais ce qu’est une planche dégauchie et bien rabotée.

    2)Il faut un minimum de matériel. Visseuse, foreuse, bonnes mèches et surtout une bonne ponceuse à bande et une ponceuse vibrante.
    SURTOUT, j’ai compris l’utilité des « serres joints »: il n’y en a jamais assez.

    3) Si vous n’avez pas le matériel pour couper des bastaings de cette taille, je vous conseille de prendre les mesures et de faire faire les coupes en magasins ou chez une bonne âme qui vous donnera un petit coup de main.

    Cette entreprise qui est d’une réalisation basique pour un pro m’a permis de plonger dans le monde du bricolage et du bois. Toutes les difficultés m’ont permis de bien progresser. Je suis certain que si cela était à refaire, le résultat serait nettement plus satisfaisant. Mais comme c’est ma première réalisation et qu’elle reste fonctionnelle, je la garde car le j’aime… 😉

    Encore une petite chose: il faut du temps, beaucoup de temps, surtout si celui-ci ne vous permet pas de vous libérer à volonté. Mais la satisfaction du travail fini et d’une réalisation personnelle et sur mesure n’a pas de prix

    Marco

  15. Merci de ton commentaire Marco 😉
    Tes précisions sont très intéressantes et aideront les futurs bricoleurs de cet établi.
    A bientôt sur ZoneTravaux

  16. Salut Vince !
    Tout d’abord je tiens à te féliciter pour ton site et les tutoriels que tu as mis en ligne.
    Je voudrais partager ma propre expérience car je me suis basé sur ton blog pour fabriquer mon propre établi avec quelques améliorations et adaptations que je vais partager.

    J’étais à 100% sur la construction de ma maison dans laquelle j’ai emménagée il y a environ 1 an. J’ai commencé à regarder sur internet en Mars 2014 les prix des établis et ce qui existe (entre 800 et 1500 € pour un équivalent).
    Je suis tombé par hasard sur ton site. J’ai été tout de suite emballé par le fait de faire soi-même, avec peu de moyens et un minimum de budget. De plus tes photos et tes explications permettent avec de la patience et du temps d’y arriver.

    J’ai donc acheté les matériaux fin Mars, j’ai laissé sécher les bastaings jusque fin septembre. Cela m’arrangeait aussi car j’étais encore dans les finitions. Après l’été, j’ai donc décidé de « m’y mettre ».
    Commençons par les matériaux, je n’ai pas trouvé exactement tout ce que tu décris. Les principales différences dans les matériaux que j’ai pris sont :
    – Des vis Spax 6 x 160 pour fixer les traverses aux bastaings formant le plan et 6 x 120 pour le reste  il n’y avait pas de diamètre 8mm à Leroy Merlin,
    – Des bastaings en sapin 75 x 175mm long 3 mètres, je n’avais pas de 63 x 160 sauf à Castorama et ils coûtaient plus cher donc j’ai sauté sur l’occasion chez Leroy.
    Au niveau matériel, attention à la profondeur de coupe, beaucoup de scies circulaires n’ont que 60mm.
    L’étape suivante à consister à adapter l’établi à mes dimensions !
    Alors oui je n’ai pas optimisé le nombre de bastaings car j’en ai acheté 10 mais c’était nécessaire par rapport aux modifications. J’ai donc fait le plan de mon établi et je me suis basé…. Sur ma cuisine !
    La hauteur devait être la même que celle de ma cuisine à 96cm (attention c’est la hauteur qui me convient pour ne pas avoir le dos arrondi !), la profondeur à 87,5cm pour avoir assez de place pour mettre mes chargeurs de batteries et poser mes outils et enfin je suis partie sur 295cm de longueur pour avoir le minimum de pertes.

    La 1ère amélioration que j’ai apportée et dont je n’ai pas la paternité (mon beau-père me l’a fait remarquer et j’ai suivi son conseil) concerne le montage des pieds et des traverses.
    J’étais très content d’avoir poncé mes bastaings. J’ai ensuite cloué des petites baguettes sur une plaque de coffrage pour m’assurer d’être à l’équerre entre les pieds et les traverses.
    J’ai fraisé les trous que j’avais prépercés (tu n’en parles pas et pourtant c’est super important si tu veux éviter que la tête fraisée n’éclate le bois) et j’ai fait le montage des traverses avec les vis Spax et un peu de graisse pour faciliter le vissage, comme décrit à ton étape n°4.
    Les 3 pieds étaient montés et voilà que le beau-père vient et me dit : Très bien mais il aurait été plus logique de poser la traverse sur les pieds et non entre les pieds surtout si j’envisage de taper avec un gros marteau ! De plus avec le temps, les vis se déforment. Aïe ! Il avait raison, je pense que c’est ce que l’on appelle l’expérience ! J’avais 2 possibilités : démonter ou laisser tel quel et ajouter une traverse au-dessus. C’est ce que j’ai décidé. Voilà que j’ai dû acheter un 10ème bastaing (à 10,70 € ça va …). J’ai donc 3 traverses par pied au lieu de 2, cette 3ème traverse, je l’ai laissé dépasser de 1 cm de chaque côté par rapport au pied. Du coup j’ai dû recouper les pieds pour toujours être à 96 cm de hauteur. Mais les pieds sont ultra-solides !

    Ensuite j’ai commencé à poser les bastaings du plan de travail, pour chacun d’eux j’ai mis la colle et utiliser des grands serre-joints au lieu des sangles et j’ai mis immédiatement les vis.

    2nde amélioration : voilà que le grand-père de ma femme débarque. Une fois les bastaings collés et vissés puis coupés de chaque côté, celui-ci me dit de tripler les vis sur le 1er bastaing afin de renforcer le vissage sur l’ensemble des 3 pieds. En effet, si je fixe un étau sur le 1er bastaing celui-ci doit être bien fixé. C’est ce que j’ai fait. Et c’est logique !

    La 3ème amélioration concerne la fixation de l’étau.
    Sur ta photo à l’étape 5, tu le fixes au milieu, chose que je n’ai pas faite car si tu veux bloquer une longueur de 2m à travailler sur l’établi, tu ne pourras pas le faire. Pour ma part je l’ai fixé à 2,20m en partant du bord droit de l’établi. Je précise que je n’ai pas le choix car j’ai un mur sur le côté.
    De plus, afin d’améliorer la fixation de l’étau, mon beau-père (encore lui !) m’a fourni une pièce métallique en T prépercée à la perceuse à colonne que j’ai fixée sous le plan de travail et qui a permis de stabiliser l’étau sur le plan avec des écrous indessérables. Le beau-père a poussé le vice jusqu’à prépercer ene plus 3 petits trous sur le T permettant de la fixer avec de petites vis pour éviter que celle-ci tombe le jour où je change d’étau. Il fallait y penser et j’ai toute l’honnêteté de dire que ce sont les conseils d’autres personnes mais plein de bon sens.

    La 4ème amélioration concerne les tôles en aluminium.
    J’avais acheté 2 tôles en acier car moins cher mais le joint entre les 2 où toutes les saletés se mettraient ne me plaisait pas…
    J’en ai profité pour récupérer une feuille en alu utilisée pour faire des bandes solines extérieures 1,25m x 2m, du coup je l’ai pliée (j’ai emprunté la plieuse du beau-frère) moi-même et j’ai fait des retours type « larmier » comme sur des bandes solines pour éviter de me couper. La feuille en alu revenant par-dessous, une idée que j’ai eu en regardant le pliage de bandes solines par les zingueurs ! J’ai pris les vis inox avec les rondelles de même finition que la feuille alu ! Résultat : pas de joint ni de tôles superposées

    Autre idée : avec les chutes de feuilles alu ou acier vous pouvez les fixer au mur tout autour de l’établi ou sur les côtés pour protéger d’éventuels meulages ou éclaboussures, en plus la finition sera la même pour pas cher avec un super rendu !

    Concernant la hauteur de l’étau, lorsque vous pliez le coude, celui-ci doit se situer juste au-dessous. De même placez-le de sorte que la mâchoire arrière soit avancée de +1cm par rapport au début du plan de travail.

    J’ai tout de même certaines choses que j’aurai fait autrement après coup, les erreurs permettent de progresser en tout cas c’est ce que je me dis…
    Entre autres, comme je n’avais pas de compresseur comme toi, j’ai lasuré tous les bastaings du plan de travail comme cela m’évitait de me mettre sous l’établi pour le faire. Du coup j’ai lasuré les 4 côtés des bastaings. Le côté plan de travail, après avoir poncé la colle à bois durcie, je l’ai à nouveau lasuré mais je n’aurais pas dû car tu as beau lasuré encore et encore il y a des nuances qu’on ne peut rattraper !
    De même, à force de poncer la colle, j’ai fait des mini-sillons entre bastaings, l’idéal est en fait de raboter l’ensemble des bastaings après le collage et ponçage puis de lasurer.

    C’est dommage de ne pouvoir attacher de photos sinon j’en aurai posté quelques unes histoire de vous montrer mon établi terminé !

    Vince, continue avec les tutoriels et autres idées, je suis convaincu que le partage et l’échange entre bricoleurs nous font tous progresser.
    Bon bricolage à tous !

    A+
    Nico67

    • Salut Nico , bien meme tres bien tes améliorations pour l’établi ,merci beau papa !!!. Je vais attaquer le miens mais je ne comprend pas le coup de la plaque en T pour stabiliser l étau je voie en U eventuellement mais en T ? si tu peux m éclairer ,je prend . Merci .

  17. Super tuto, je l’ai pris comme base pour réaliser mon établi, en taille réduite. 1m77 de long sur 52.5 cm de profondeur.
    Prepercer le bois est obligatoire ? combien plus petit que la vis ?

    Je comptai faire rentrer un peu les vis dans le plateau, pour boucher a la pote a bois et refaire un ponçage final, pourquoi ne pas avoir fait pour un rendu parfaitement lisse.

    Là je dois m’occuper de monter les pieds, tout était déjà coupé, poncé. Ca devrai être vite fini.

    • Salut Jérémy
      en général il faut compter 1 à 2mm de moins. Par ex. pour des vis de 6 tu préperces avec un forêt de 5.
      Tu peux aussi mettre un gros clou sur ton mandrin pour prépercer, ça marche bien.
      Attention toutefois à ne pas prépercer sur toute la hauteur de la vis, s’arrêter au 2/3 est très bien.

      Pour ce qui est de la pâte à bois, effectivement si tu l’utilises pour cacher les têtes de vis après avoir fraisé le bois, c’est une bonne solution. Person, j’ai caché avec la même colle à bois que j’avais et comme elle est peignable, il n’y a pas eu de souci.

      Je note ta proposition de pâte à bois pour lisser.

      A+
      Nico67

  18. Bonsoir.
    Au lieu de fixer les bastaing du plan de travail par le haut peut on le faire par le bas?pour avoir un plan sans vis apparente?

    • Bonjour,
      C’est tout à fait possible mais le système proposé est, à mon avis, le plus solide et permet de fixer de manière très efficace les bastaings du plan et ceux du piètement. En utilisant des vis à tête plate, rien ne dépasse au dessus de l’établi donc, cela ne gêne pas.
      Bonne journée.

  19. Bonjour

    Je compte aussi fabriquer mon propre établi, jusqu’ici je survit avec un volet en bois et deux tréteaux…
    Par contre je pensais prendre du chevron 63*75 pour faire les pieds et les fixer au mur avec des vis à frapper. Penses-tu que cela soit assez solide ?

    Ben

  20. Bonjour

    Super tuto… Je compte bien l’utiliser comme 1ère ébauche pour fabriquer mon propre établie .

    J’ai un garage type dépendance en ossature bois, je compte faire le miens avec juste 2 pieds, un a l’extrême gauche, l’autre au milieu et fixée le côté droit directement au mur pour un gain de place en dessous.

    Beaucoup de commentaire parle des vis apparente sur le plan de travail… Une solution pour les caché, rentrez les vis de quelque mm au lieu de les mettre a fleur et recouvrez les avec de l’enduit gras, en suite poncez votre plan de travaille avnt de peindre. N’y vu n’y connu… Mais oubliez le démontage propre.

  21. Bonjour,
    Je suis novice en bricolage (et honnêtement je n’y connais vraiment rien), je viens de lire votre tuto et je me demandais comment vous avez plié l’aluminium (à la main ?), et où avez vous mis les visses pour la fixer ? (en dessous, sur le côté, sur la table ?), et au moment du pliage n’avez pas eu de difficulté avec les pied de la table pour rabattre ?

    Ps: votre tuto, ainsi que le logiciel sketchUp, m’ont donnés envis de confectionner mon propre armoire murale fonctionnelle (j’ai déjà les idées de bases). Cependant je manque cruellement de connaissance et je me demandais où les avez eu et si il y a un moyen à votre connaissance pour apprendre soi-même chez-soi, un livre ou un site à me conseiller. Notamment pour choisir les matière premières (bois, visserie,…) en fonction de ses projets (poids à soutenir, surface,…).

    Merci pour votre attention.

  22. merci pour cet établi. il est génial

  23. Merci de vos conseils. Je les suivi avec quelques légères adaptations sur la hauteur et surtout en réduisant la longueur de l’établi mais globalement j’ai respecté le plan que vous avez fourni et je suis très satisfait du résultat.

    • Merci pour ton commentaire et content que cela donne des idées !
      N’hésite pas à m’envoyer quelques photos (vince@zonetravaux.fr), c’est toujours sympa de voir comment vous adaptez les plans (je suis curieux !)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *