Test : STUD CUTTER de chez EDMA

STUD-CUTTER

Vous en avez marre de m’entendre parler de placo ? Et bien j’ai une bonne nouvelle, c’est pas fini ! J’ai laissé entendre sur notre forum que je venais de recevoir un outil pour faciliter le montage des ossatures pour placo … Et bien je vous le présente aujourd’hui : Le STUD CUTTER en provenance de chez EDMA.

Parlons d’abord de la société EDMA parce que j’ai mené ma petite enquête et j’aime l’esprit qu’ils véhiculent et la façon dont ils travaillent.

EDMA-logo

EDMA est une société française qui fabrique depuis 1937 des outils à destinations des professionnels du bâtiment (plaquistes, plombiers, menuisiers etc … et également pour l’industrie).

Ils attachent beaucoup d’importance à l’impact environnemental de leur production : Pas de produits toxiques, production localisée en france, gestion des déchets, et emballages écologiques.

Cerise sur le gâteau, ils développent des outils durables !

En clair, pas de production à bas coût en Asie et des produits qui sont faits pour tenir dans le temps. C’est suffisamment rare de nos jours et ça méritait bien un petit paragraphe.

Passons à notre test à présent et découvrons ensemble ce STUD CUTTER.

A quoi sert cet engin ?

Les cloisons sur ossature métallique (dites cloisons légères) sont utilisées à peu près dans toutes les constructions ou rénovations que vous pourrez croiser. A cela viennent s’ajouter les plafonds sur ossature métallique. Et toutes ces ossatures et bien, il faut les couper pour les adapter aux dimensions dont on a besoin …

C’est précisément là qu’intervient notre STUD CUTTER. Il va remplacer très très très (je m’arrête là) avantageusement votre cisaille ou votre grignoteuse, à la manière d’un MASSICOT ou d’une guillotine pour venir découper les montant de 48, les rails, les fourrures (F530), les cornières et les suspentes en T … rien que ça !

Mais avant tout, commençons par découvrir ce que contient la boite (en carton).

STUD-CUTTER_01

Rien de superflux : le STUD CUTTER, un petit adaptateur métallique non identifié et … C’est tout ! Pas de mode d’emploi, pas de plastiques, ni de polystyrènes inutiles. L’emballage est bien durable c’est indéniable.

STUD-CUTTER_02

Sur la boite figure une étiquette qui sert à identifier le contenu mais également de mode d’emploi (pour les ignorants comme moi qui n’avaient jamais utilisé un tel outil).

STUD-CUTTER_03

On comprend alors que l’adaptateur sera monté sur le STUD CUTTER pour la découpe des fourrures. Nous le monterons plus tard pour faire le test.

Le STUD CUTTER fait quelques 60 cm de long pour 25 cm de large. C’est pas forcément aussi simple à transporter qu’une cisaille … mais on ne joue plus dans la même catégorie !

Le test !

Nous pouvons enfin passer à notre première découpe, sur un rail, car c’est la forme la plus simple et ça me convient parfaitement pour un premier essai.

Le rail vient se positionner dans l’emplacement en « U », et on va venir actionner le levier pour « trancher » notre rail tout en maintenant l’ensemble avec le pied, c’est vraiment simplissime :

STUD-CUTTER_14

Voci un détail sur la coupe parfaite que l’on obtient :

STUD-CUTTER_10

Quand je dis trancher, notre outil agit ici plutôt comme un emporte pièce. Il n’y a pas de lame coupante. Ca se traduit par plusieurs avantages :

– Pas de perte de tranchant au fur et à mesure de l’utilisation
– Pas d’aiguisage à faire
– Pas de danger pour l’utilisateur

Les chutes de l’emporte pièce se récupèrent très facilement en penchant le stud vers l’avant :

STUD-CUTTER_11

Je fais maintenant un test sur un montant de 48 :

STUD-CUTTER_13

Voilà la résultat de la coupe obtenue :

STUD-CUTTER_09

On voit très clairement que la coupe est nette et sans bavure. Mieux, la déformation que l’on obtient habituellement avec une cisaille n’apparaît pas. Pour certains montages un peu délicat, on gagne vraiment un temps précieux. Plus besoin de redresser les montants.

Montons maintenant l’adaptateur pour les fourrures (ou rails F530), et faisons un autre test.

Sans l’adaptateur :

STUD-CUTTER_05

Avec l’adaptateur (2 vis avec des papillons, ça se monte à la main sans aucune difficulté) :

STUD-CUTTER_06

La mise en place du rail :

STUD-CUTTER_12

C’est encore une fois assez concluant.

STUD-CUTTER_08

Le ressenti :

Mon ressenti à l’utilisation est comment dire … excellent ! Et je vais vous expliquer pourquoi :

Pour faire une découpe sur un montant ou sur un rail, il faut prendre la mesure de la longueur avec un mètre et reporter cette mesure sur les deux cotés pour avoir une découpe qui a un minimum de précision.
Couper des deux côtés, plier et faire une troisième coupe … et ce à chaque fois !

Avec le STUD CUTTER, on prend la mesure sur le coté du rail, on vient placer le trait à l’aplomb de « la lame », un coup de levier et c’est fait, et surtout, c’est mieux fait qu’à la main puisque la coupe est parfaite !

Je vous avoue que quelques fois il faut jouer un peu du levier pour trouver la bonne position de coupe et ne pas buter sur la partie femelle de notre « emporte pièce ». C’est pas vraiment gênant, je pense qu’avec le coup de main, ça ne doit plus arriver.

J’ai utilisé notre STUD CUTTER dans une pièce que je rénove actuellement et située dans des combles, et donc avec des découpes à 45° environ et malheureusement, c’est une limite du STUD, on ne peut pas faire de découpe en angle.

Je pense que c’est un cas assez rare cependant et que, par rapport à ce qu’il apporte, le stud n’a pas à rougir de ce petit point négatif.

Pour conclure …

Le STUD CUTTER est un outil assez formidable pour peu que vous ayez quelques pièces à aménager … et à plus forte raison si vous êtes un professionnel et que vous souhaitez gagner du temps sur vos chantiers.

Pour un peu plus de 100€ (soit le prix de 2 bonnes cisailles), vous exécutez des découpes à une vitesse record et une simplicité enfantine.

Le respect d’une certaine éthique chez ce fournisseur vous apporte en plus la satisfaction d’un achat propre et durable.

En résumé, j’adopte ce STUD CUTTER à 200% et je le conseille à tous ceux qui ont une quantité importante de découpes à faire. Pour les chantiers plus occasionnels, la bonne vieille cisaille restera suffisante.

Les « – » :

  • Pas de possibilité de faire des découpes en biais.
  • Petites imprécisions dans le guidage du levier

Les « + » :

  • Facilité d’utilisation
  • Rapidité d’exécution
  • Propreté des découpes
  • Pas d’entretien/d’aiguisage à faire
  • Ethique du fournisseur

Bien évidemment, le forum est à votre disposition si vous avez des questions sur cet outil et sur son utilisation. Et vous pouvez cliquer sur l’image ci-dessous pour acheter le STUD CUTTER directement chez nos amis d’Amazon :

A très vite sur ZoneTravaux !

 

Tags : , , , , ,

A propos de

Passionné de bricolage depuis toujours, ZoneTravaux est pour moi un excellent moyen de partager avec les lecteurs mes expériences trucs et astuces accumulés au fil des ans.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *