Test : Le chargeur à induction Bosch Pro

Recharge-Induction-Bosch_08

Fin juin, Vince vous avait annoncé la sortie prochaine du système de recharge par induction, innovation mondiale signée Bosch Pro. Et bien nous avons la chance aujourd’hui de la prendre en main et de la tester en conditions réelles sur Zone Travaux et pour ne rien vous cacher, on est comme des enfants le jour de Noël car ça faisait un bon moment que nous attendions ça ! Alors c’est parti pour la prise en main de cette nouveauté. Nous allons savoir si c’est une simple évolution ou une vraie révolution.

Bosch Pro est un acteur important du bâtiment que nous apprécions chez ZoneTravaux et ce, pour pas mal de raisons : Ils font des outils de très bonne qualité, performants et endurants. Ils développent leurs gammes d’outillages en échangeant avec les artisans. Et surtout, ils innovent beaucoup ! Preuve en est cette nouveauté mondiale qu’est la recharge par induction des batteries électroportatives.

Bosch-Batterie18V-GAL1830W

 

Notre système de recharge par induction que nous allons tester ici est accompagné de la visseuse GSR 18 V-EC, la visseuse 18V avec moteur Brushless (sans charbons) qui fera l’objet d’un autre test dédié. Mais vous pouvez commencer à l’admirer dans cet article.

Qu’est-ce que la recharge par induction ?

L’induction est connue depuis pas mal de temps grâce aux plaques de cuissons qui sont aujourd’hui très répandues. On voit arriver également de plus en plus de téléphones et autres petits appareils électroniques qui se rechargent « sans fil » … Grâce à l’induction ! Et bien les poêles et les téléphones utilisent ce même principe pour récupérer de l’énergie :

Globalement, on fait passer de l’électricité dans une bobine, cela créé un champs magnétique. C’est votre plaque de cuisson ou votre chargeur de téléphone.

Hero1-Nokia-Wireless-Charging-Plate-2000x1000-jpg

Et de l’autre côté, on va récupérer cette énergie (le champs électromagnétique) soit à travers une bobine pour créer du courant électrique (et charger votre batterie) soit grâce à une masse de fer qui va transformer cette énergie en chaleur (et faire cuir vos oeufs).

OEUF-INDUCTION_pg-33

Et bien Bosch à adapté ce principe à nos outils électroportatifs pour s’affranchir du petit jeu de jonglage entre les batteries chargées et déchargées pour offrir aux professionnels un gain de temps et d’efficacité.

Je vous propose maintenant de passer à la pratique.

Le système batterie/chargeur

Commençons notre test par une présentation visuelle du système. Il se compose d’une base, qui est bien plus petite qu’un chargeur « classique » et d’une batterie qui fait la même taille qu’une batterie classique.

Voici un petit comparatif entre les deux systèmes.

Les chargeurs :

Recharge-Induction-Bosch_17

Recharge-Induction-Bosch_18

Les batteries dont la taille reste très proche :

Recharge-Induction-Bosch_33

Vous noterez une différence toutefois puisque les deux batteries font la même taille mais celle à induction est en 2,0 Ah tandis que la classique est en 4,0 Ah.

On a donc une batterie avec une capacité moins importante, mais l’utilisation même du système est faite pour ne plus rencontrer les problèmes d’autonomie que l’on pouvait avoir sans ce système.

Le chargeur est fourni avec un accessoire assez sympa qui permet de fixer notre chargeur à peu près n’importe où et notamment sur un mur afin d’éviter d’encombrer un établi.

C’est un socle pour le chargeur :

Recharge-Induction-Bosch_34

Recharge-Induction-Bosch_35

Une fois le chargeur en place sur son socle, il se créé un rail qui va permettre de poser une batterie à la verticale pour le charger et pourquoi pas, d’y glisser la batterie et son outil, c’est largement assez solide.

Recharge-Induction-Bosch_45

Recharge-Induction-Bosch_44

On peut voir ici la forme de la batterie qui lui permet de glisser dans les rails pour être maintenue en place :

Recharge-Induction-Bosch_13

Le chargeur en lui même a donc des dimensions très contenues, et il donne de façon très clair les informations dont nous avons besoin.

Un voyant lumineux s’il est lui-même branché sur le secteur :

Recharge-Induction-Bosch_20
Le niveau de charge de la batterie :

Recharge-Induction-Bosch_21

Un avertissement si la batterie est mal positionnée :

Recharge-Induction-Bosch_23

Temps de charge de la batterie

En partant d’une batterie complètement déchargée (zéro voyant d’allumé). Le chargeur dispose de 5 voyants correspondant à 5 niveaux de charge :

1 niveau : 55 sec
2 niveau : 3 min 35 sec
3 niveau :  17 min
4 niveau : 28 min
5 niveau : 33 min

On a donc un temps de charge plutôt rapide et largement comparable à un chargeur classique. L’induction n’est donc aucunement un handicap à ce niveau là. Il aurait été assez peu étonnant de voir un temps de charge beaucoup induit par ce système de recharge sans fil. Ce n’est pas le cas.

L’avantage qu’offre ce système est justement fait pour ne pas avoir à effectuer des recharges complètes des batteries. Sur un système classique, on utilise la batterie jusqu’à ce qu’elle donne des signes de faiblesse, puis on la remplace par celle qui est sur le chargeur.

Bosch-GSR18V-EC-GAL1830W

Ici, on va venir reposer la visseuse sur le chargeur directement après son utilisation. Et donc la remettre en charge à chaque fois que l’on ne l’utilise plus. Ou du moins suffisamment régulièrement pour ne pas que cela devienne une contrainte si le chargeur n’est pas juste à portée de main.

La compatibilité des batteries

Vous avez pu lire notre test de la scie sauteuse sans fil Bosch Pro. Cette scie sauteuse en 18V va donc nous servir à illustrer la compatibilité totale entre les système induction et lithium classiques.

D’abord dans le sens classique vers induction. Vous pouvez voir que les batteries 18V induction se montent parfaitement bien sur la scie sauteuse.

Recharge-Induction-Bosch_25

Recharge-Induction-Bosch_26

On peut poser la scie sauteuse sur le socle sans aucun soucis pour la mettre en charge sans avoir à démonter la batterie.

Recharge-Induction-Bosch_38

Dans l’autre sens aussi, on monte la batterie classique sur la visseuse livrée avec l’induction. Cela ne pose aucun problème. On dispose alors d’une batterie en 4,0 Ah si on a besoin ponctuellement d’une meilleure autonomie (pour travailler à un endroit où le chargeur ne pourra pas être dans les parages).

Recharge-Induction-Bosch_28

On met ici en évidence l’effort fait par Bosch Pro pour offrir à ses clients un système totalement évolutif et compatible. C’est assez désagréable de se dire qu’il faut renouveler complètement son parc de machines si l’on veut bénéficier d’une nouvelle technologie.

Ici on peut imaginer n’acheter qu’un chargeur et 1 batterie pour tester sur ses machines et utiliser le système le plus adapté en fonction des cas qui se présentent.

De la même manière, en cas d’achat de nouvelles machines, on sait que les batteries que l’on possède déjà pourront être utilisées sans aucun souci avec le nouveau matériel, et ce n’est pas pour nous déplaire.

Utilisation de l’induction

A l’usage, ce nouveau chargeur sans fil est vraiment très pratique. On évite vraiment de manipuler les batteries puisque que l’on a plus à les sortir de leur logement. Dans des conditions un peu difficiles où il peut y avoir  beaucoup de poussière, de saleté (terre, boue etc …) on comprends très vite l’intérêt d’un tel système.

Le placement de la batterie sur le support nécessite une certaine précision,  sans que ça ne soit au millimètre non plus, mais du coup on ne peut pas reposer la visseuse machinalement sans regarder ce que l’on fait, au risque de penser que la batterie se charge sans que ce soit le cas.

Toutefois, deux astuces permettent de minimiser ce « défaut », un léger relief en creux que le chargeur permet de sentir si la batterie est bien positionnée et le socle du chargeur permet de guider la batterie exactement là où il faut pour être sur que ça charge. On perd alors le fait de pouvoir poser son outil dans n’importe quel sens.

En situation réelle de travail, nous nous sommes rendu compte de l’intérêt du système à induction que nous testons.

J’avais une petite appréhension sur le fait qu’il me semblait assez contraignant d’avoir à aller reposer la visseuse sur son chargeur après chaque utilisation.

BOSCH cordless technology summit 2014 (39)

Les 2,0 Ah de la batterie offrent une autonomie (très) largement suffisante pour n’avoir à la remettre en charge que pendant des phases où l’on n’a rien à visser. Et je vous assure qu’en général, il n’y a que peu de phases où l’on utilise la visseuse au final et aller la poser sur le chargeur n’est absolument pas contraignant puisque cela demande strictement le même effort que d’aller la poser légèrement à l’écart pour qu’elle ne gêne pas le déroulement du chantier.

Sur un travail stationnaire (un atelier de montage, sur un établi etc …) l’induction prend un sens encore plus fort. Il est tout à fait possible d’intégrer le chargeur dans le plan de travail, comme nous l’avais montré Vince lors de la présentation du système (et il devrait même nous faire un beau tuto pour nous montrer comment faire ça sur votre propre établi) :

BOSCH cordless technology summit 2014 (52)

On imagine alors qu’on puisse utiliser sa visseuse à son poste de travail et la poser tout simplement à sa place. Il n’est dans ce cas même plus question de se demander si la batterie est chargée ou pas. On sait qu’elle l’est en permanence.

Conclusion de notre test

Bosch Professional a vraiment fait preuve de créativité avec ce système de recharge par induction et prend une belle longueur d’avance sur la concurrence.

On aurait pu penser à une innovation qui tient plus du gadget qu’à une véritable technologie utile au quotidien mais on se rend compte à l’usage que c’est un vrai plus pour les artisans.

Si nous pouvons parier sans prendre de risque sur le fait que la technologie arrive également pour les particuliers et devienne « la norme » d’ici quelques années, on peut considérer pour le moment que ce système reste réservé aux professionnels qui en tireront un avantage certain. Le particulier, lui, n’en aura pas réellement besoin sauf cas très particuliers.

Avec un kit chargeur + 1 batterie à 139€ environ, on ne peut que présager du succès de ce système de recharge par induction dans les mois à venir.

Vous pouvez retrouver un topic dédié à ce test sur notre forum et n’hésitez pas à réagir et à nous en donner votre impression directement dans les commentaires.

A très vite sur Zone Travaux !

Tags : , , , , , , , ,

A propos de

Passionné de bricolage depuis toujours, ZoneTravaux est pour moi un excellent moyen de partager avec les lecteurs mes expériences trucs et astuces accumulés au fil des ans.

2 Responses

  1. Bonjour,
    Ça serait pour une question, la batterie à l’induction peut être chargé sur une base classique?
    Bien à vous.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *