Brico : Les étapes pour refaire une cuisine de A à Z (Partie 3)

Plan-cuisine-3D-mini

Après les deux premiers articles, voici la troisième partie de notre série sur les étapes nécessaires pour refaire une cuisine de A à Z. L’idée de cette série est de vous donner un maximum de clés pour réussir votre propre projet et ne pas vous faire piéger par un oubli dans le calcul de votre budget ou par un problème technique. Alors on continue notre grand tutoriel qui nous mènera jusqu’à l’étape de la peinture !

Lors du dernier article, nous avions laissé la gaine de la hotte qui pendait sur la structure du plafond, les boitiers électriques posés et les gaines placées dans les saignées qui ont été rebouchées à la colle à carreau.

Rappel des étapes précédentes :

Dans les premier article

1) Préparation du plan 3D et conseils
2) Préparation du schéma électrique
3) Mise à nue des murs et du sol

Dans le second article

4) Perçage du trou d’évacuation pour la hotte
5) Positionnement des boitiers encastrés
6) Mise en place de la structure du faux plafond
7) Pose des gaines électriques et des boitiers
8) Pose de la gaine d’évacuation de la hotte

Nous allons aujourd’hui voir les étapes suivantes :

9)Enduit de rebouchage pour premier passage gros
10)Plomberie : modifications éventuelles sur les arrivées et évacuations d’eau
11) Préparation du câblage pour les spots du plafond
12) Pose du placo sur le plafond
13)Pose des bandes de joints (plafond et angles plafond/murs)
14)Perçage des trous pour les spots

Allez on sort les mains des poches et on avance !

9)Enduit de rebouchage premier passage

Alors ici, nous avons à cette étape des murs qui ne sont pas en très bon état. Ils ont été pas mal abimés par les différentes étapes de démolition (suppression du carrelage, suppression des anciens boitiers électriques, suppression des vieilles gaines etc … ).

De plus, les saignées faites pour passer les nouvelles gaines électriques ajoutent aux grosses cicatrices que porte notre cuisine.

Enfin, il se peut que vos murs comportent, comme c’était le cas ici, du crépit, ou des besoins de rattrapage d’épaisseurs.

Cuisine-a-z_45

Ici on voit que le mur est non seulement très abimé mais il est en plus recouvert de crépit !

On va donc se procurer pour ce premier passage un enduit de rebouchage qui va supporter des fortes épaisseurs (5mm ou 1 cm, alors que les enduits de finition ne sont pas recommandés au delà d’1mm). Personnellement, j’utilise du Prestonett G.

On fera un mélange pas trop liquide, et on va faire un bon passage sur toutes les zones nécessaires :

Cuisine-a-z_63

On voit bien le gros passage sur tout le mur et une bonne partie du mur du fond sur lequel se trouvaient quelques épaisseurs de carrelage.

On fait ainsi sur tous les murs, sauf évidemment si ces murs sont en très bon état et ne nécessitent qu’une ou deux couches de finition.

Pendant que cette couche sèche, on peut s’occuper de la plomberie.

10)Plomberie : modifications éventuelles sur les arrivées et évacuations d’eau

Dans mon cas, je rappelle que la cuisine qui va être posée ne permet pas le passage de tuyaux derrière les meubles. Il me faut donc m’assurer que :

  • Les arrivées, évacuation de l’évier tomberont au bon endroit.
  • L’arrivée, évacuation du lave vaisselle seront bien placées aussi
  • Enfin, qu’aucun autre tuyau ne gênera la pose des meubles

A l’origine, les arrivées et évacuations de l’évier et du lave-vaisselle étaient au même endroit. Il m’a donc fallu déplacer la partie lave-vaisselle puisque le lave-vaisselle se trouvera contre un mur perpendiculaire.

C’est un point assez important dont il faut discuter avec votre cuisiniste au moment de l’achat de votre cuisine. Si par exemple j’avais été contraint de décaler mes meubles du mur pour y laisser passer des tuyaux, mes plans de travail n’auraient plus été assez profonds pour recouvrir mes meubles. Attention à ce piège.

La cuisine se trouve au dessus de la cave où atterrissent les évacuations. Il va donc falloir percer un trou au bon endroit pour faire remonter l’arrivée d’eau et l’évacuation.

Création du nouveau passage avec arrivée et évacuation pour le lave-vaisselle :

Cuisine-a-z_69

A la cave, je fais coller au maximum mes tuyaux au plafond car la pièce est assez basse de plafond et je ne veux pas me cogner la tête dans les tuyaux :

Cuisine-a-z_76

Et vous pouvez voir que je contrôle la pente à l’aide de mon niveau laser Bosch. L’évacuation du lave-vaisselle vient se raccorder un peu plus loin à celle de l’évier pour aller se jeter dans l’évacuation principale de la maison.

Côté évier, je dois décaler l’évacuation de 50 cm afin qu’elle ressorte au bon endroit dans le meuble évier.

Cuisine-a-z_84

Je calcule la hauteur de mes 2 coudes en cuivre pour m’assurer qu’ils passeront sous les meubles de cuisine pour ne pas avoir à les décaler eux aussi.

Voici le rendu une fois le meuble en place, ça tombe parfaitement bien (ouf !) :

Cuisine-A-Z_200

Enfin, j’ai dans un angle de la cuisine un tuyau de radiateur qui remonte jusqu’à hauteur du plan de travail. Dans l’ancienne cuisine, il dépassait de ce plan de travail, ce qui n’est vraiment pas esthétique.

C’est juste un tuyau qui passe par la cuisine pour alimenter un radiateur dans la pièce à côté, je vais donc le faire passer à travers le mur le plus bas possible pour limiter les découpes dans le meuble d’angle afin qu’il garde un maximum de solidité.

Le tuyau à l’origine :

Cuisine-a-z_27

Et une fois ratiboisé :

Cuisine-a-z_65

Et de loin (c’est bien celui du fond) pour que vous ayez une idée de sa nouvelle taille :

Cuisine-a-z_87

Voilà, côté plomberie, notre cuisine est prête, il ne restera que quelques raccords pour brancher les équipements mais le gros du travail est fait et nous pouvons enchaîner, car il reste encore pas mal de travail !

11) Préparation du câblage pour les spots du plafond

Côté faux plafond, il nous reste à prévoir l’alimentation des spots. Il faut donc définir leur place, à la louche. Les plaques n’étant pas posées, on ne pourra leur donner leur place définitive qu’après.

On va donc tout simplement prendre une gaine de 16 ou 20 contenant nos 2 ou 3 câbles qui alimenteront les spots (je vous conseille de placer un fil de terre pour une utilisation future ou un changement de normes).

On va  faire une spirale commençant d’un côté et se terminant au centre de la pièce en passant par les spots extérieurs.

Ici on voit bien le câble qui fait le tour de la pièce :

Cuisine-a-z_52

Dans mon cas, j’ai une cuisine de 9 mètres carrés, et j’ai donc décidé de placer 5 spots comme sur la face 5 d’un dé. Les spots ne sont ni trop près du centre de la pièce, ni trop à l’extérieur. Un bon compromis pour qu’ils n’éclairent pas le dessus des meubles hauts mais qu’ils diffusent dans la pièce et sur les plans de travail.

Cuisine-A-Z_201

L’idée est donc de préparer cette gaine pour qu’au moment où les plaques seront posées, et que vous ferez les trous à la scie cloche pour poser vos spots, vous n’ayez plus qu’à crocheter la gaine avec une tige de fer genre cintre, et à brancher votre spot.

Pensez bien à couper le courant avant de tenter de crocheter vos câbles avec un outil conducteur !

Ce que je peux vous conseiller et qui m’aurait fait gagner un peu de temps, c’est d’acheter vos spots et de brancher dès cette étape les douilles en laissant « du mou » dans la gaine pour pouvoir positionner le spot correctement.

Si vous attendez d’avoir fait vos trous pour  faire les branchements, vous aurez tout ceci à faire les bras en l’air en haut d’un escabeau par un trou de 72mm de diamètre : faire le trou du spot, crocheter la gaine, l’ouvrir, découper un bout de gaine, tirer sur les câbles, les couper, les dénuder, brancher la douille aux 4 fils. Ce n’est pas rien (et pour l’avoir fait, je vous assure qu’il vaut mieux s’éviter ça !).

Voici un exemple du branchement d’un spot on voit tout juste le domino relié au réseaux électrique :

Spot-faux-plafond

Une fois que tout est prêt il ne vous reste plus qu’a positionner vos douilles proches de leur position finale, en les maintenant par exemple sur les montants du plafond avec un peu de scotch de masquage. Vous n’aurez qu’à tirer dessus pour libérer vos douilles.

12) Pose du placo sur le plafond

Ca commence sérieusement à prendre tournure, on va pouvoir refermer ce faux plafond définitivement.

Si vous voulez vous éviter tout problème futur, si vous avez placé un boitier de dérivation dans ce faux plafond, il faudra laisser en dessous de ce dernier une trappe d’accès.

De mon côté, je m’occupe de mettre en place mon placo avec une position perpendiculaire aux fourrures comme cela est préconisé par les fabricants :

pose-placo-plafond

 

Rien de très spécifique pendant cette étape. Je vous conseille toutefois d’utiliser des plaques de plâtre avec 4 bords amincis. Ils permettent d’avoir une diminution de leur épaisseur sur les 4 bords pour que les bandes de joints ne viennent pas créer une sur-épaisseur. Ce facilite le travail par la suite pour obtenir des finitions parfaites.

13)Pose des bandes de joints (plafond et angles plafond/murs)

Une fois les plaques posées, vous pouvez procéder à la pose des bandes à joint.

Quelques petites astuces pour ça :

– Eviter absolument (et d’une manière générale) les bandes à joint autocollantes type maille en fibre de verre. Elles sont à bannir pour les plafonds.

– Vous pouvez consulter ma vidéo sur la pose de bandes à joints dans laquelle je vous donne quelques conseils pour les réussir à coup sûr :

Sur un plafond, je vous conseille vivement de bien laisser sécher vos bandes au moins 24 heures, un peu plus si vous pouvez et de faire une (voire deux) passe d’enduit générale pour tout uniformiser.

Voici le rendu dans notre cuisine.

Cuisine-a-z_62

Cuisine-a-z_60
14)Perçage des trous pour les spots

C’est à ce moment précis que je vous conseille de faire les trous pour les spots. Pourquoi maintenant et pas avant ni plus tard ?

Parce que là, les joints sont faits et sont toujours visibles, ce qui veut dire que vous savez exactement où se trouvent les rails au dessus et ainsi vous éviter de percer un trou juste là où se trouve un montant, ce qui serait assez catastrophique et pénible à réparer.

Alors voici la technique utilisée pour percer mes trous :

J’ai constaté qu’au plafond, c’était pas spécialement évident de visualiser où se trouvaient les meubles, c’est pas simple non plus de faire des tracés avec un mètre et un crayon … J’ai donc décidé de matérialiser les meubles de cuisine par un trait au sol et de placer mes spots au sol !

Un petit coup de crayon pour tracer les bords du futur plan de travail, et des petites croix pour positionner les spots.

Il ne reste plus qu’à utiliser un fil à plomb (ou si vous avez la chance d’avoir comme moi un niveau laser qui fait office de fil à plomb) pour reporter la position des spots au plafond.

De plus, le fait de faire les trous maintenant, vous permettra de faire les enduits de finition et de mettre un petit coup de sous-couche et de peinture là où vous avez découpé pour éviter la poussière de tomber quand vous aurez à placer les spots.

Et mon dernier argument pour le perçage des trous à ce moment là, c’est que si vous décidez de le faire une fois votre plafond terminé et qu’il vous arrive un pépin du style le forêt qui glisse ou la cloche qui dévie un petit peu et c’est tout votre travail de finition que vous pouvez avoir à refaire … Pas optimum.

Pour la partie perçage, il vous suffit de vous procurer une scie cloche du diamètre préconisé par le fournisseur du spot. Cette scie cloche est centrée sur un foret que vous allez poser pile sur votre repère. En perçant le placo, vous obtenez ainsi un trou (entre 64 et 72 mm en général) qui est pile centré sur votre repère.

La scie cloche montée sur ma visseuse RYOBI :

Refaire-Cuisine-A-Z_08

 

Le repère tracé sur le placo :

Refaire-Cuisine-A-Z_09

Et le résultat (ici je vous ai fait un petit exemple sur une chute de placo) :

Refaire-Cuisine-A-Z_14

Voici un aperçu des 5 trous faits pour les spots :

Cuisine-a-z_82 Et une fois le tout posé :

Cuisine-A-Z_201

Nous allons en rester là pour cette 3ième partie. Et je vous donne rendez-vous dans quelques semaines pour la suite des travaux de notre cuisine. Il nous restera, de l’enduit, du carrelage, de la peinture et des meubles à monter !

A très vite sur ZoneTravaux !

Tags : , , , , , , , , ,

A propos de

Passionné de bricolage depuis toujours, ZoneTravaux est pour moi un excellent moyen de partager avec les lecteurs mes expériences trucs et astuces accumulés au fil des ans.

2 Responses

  1. Bravo, félicitations, …. pour cet article fort utile.
    Je n’ai pas trouvé la suite ! Est-elle publiée ?
    Bien à vous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *