Test : Ponceuse Multimatériaux BOSCH PWR 180 CE

BOSCH-PWR-180-mini

Il y a peu de temps, j’ai décidé d’accorder à mon appartement une petite cure de jouvence. Je ne vais pas trop loin dans la rénovation et j’essaye de ne pas y consacrer trop de temps. Objectif : repeindre quelques murs dans des couleurs qui piquent moins les yeux. Sauf que les murs en question sont suspects et il est hors de question que je me contente de mettre une quinzième couche de peinture par dessus les divers rebouchages, chevilles et « pâtés » laissés là par les précédents locataires.

Ce fût donc l’occasion parfaite que j’attendais depuis quelques temps pour tester la ponceuse BOSCH PWR 180. Je voulais pouvoir poncer sans faire trop de poussière et si possible en gagnant un peu de temps.

Voyons ce que nous réserve cet essai.

1) Présentation de la machine :

Je commence par vous fournir les données constructeur, visibles avec toutes les infos directement sur leur site internet :

Puissance :                       1010 W
Vitesse à vide :                 450 – 1650 tours/min
Poids :       3,6 Kg
Contenance de la cuve :       3 Litres
Longueur du flexible :       2,5 Mètres

Filtre
Perforateur (pour papier peint)
Brosse plastique
Plateau de ponçage
1 clé de vérouillage/dévérouillage
Tuyaux souple statique
Réservoir à poussières
1 x papier abrasif P 120
1 x papier abrasif P 24
1 x papier abrasif P 80

Prix public indicatif version Deluxe: 349€


Voici ce que l’on peut trouver dans le carton de notre ponceuse dans sa version CE SET DELUXE 

BOSCH-PWR-180-mini

Il y a le réservoir qui ressemble à un tout petit aspirateur à première vue, le corps de la ponceuse, le tuyau d’aspiration, des disques à poncer de différents grains, un accessoire destiné au retrait des papiers peints et une brosse pour le décapage de poutres.

BOSCH-PWR-180

En détails, « l’aspirateur ». On se rend vite compte qu’il n’y a aucun moteur dedans et qu’il ne s’agit en fait que d’un réservoir. C’est en fait du côté de la ponceuse que les poussières vont être « poussées » vers ce réservoir :

BOSCH-PWR-180_13

BOSCH-PWR-180_14

Ce reservoir n’est pas un simple réceptacle pour autant, puisqu’il va filtrer l’air de manière assez élaborée avec un système de décollematage permettant aux poussières de se décoller du filtre pour tomber au fond du réservoir afin de ne pas perdre d’efficacité sur l’aspiration des poussières.

C’est un décollematage manuel, il suffit de tourner la grosse molette sur le dessus du réservoir de temps en temps :

BOSCH-PWR-180_17

Pour relier le réservoir à la ponceuse, on branche un tuyau d’aspiration classique, qu’il suffit de clipser des deux côté, c’est intuitif et la tenue est très bonne, pas de risque de décrochement en cours d’utilisation :

BOSCH-PWR-180_08

BOSCH-PWR-180_10

BOSCH-PWR-180_09

Côté accessoires, je n’ai pas pu tester celui pour décoller le papier peint, mais j’ai regardé un peu comment il fonctionnait. Vous pouvez voir des petites roues dentées dont la hauteur se règle et ces dents vont venir déchirer le papier.

BOSCH-PWR-180_05

Idem pour la brosse à décaper, le système vient se fixer à la place du disque à poncer et on peut alors brosser des vieilles poutres ou un bardage bois pour redonner un coup de jeune sans trop agresser le bois.

BOSCH-PWR-180_06

Passons enfin à la ponceuse en elle-même. Elle ressemble à une ponceuse girafe que l’on voit souvent chez les peintres professionnels, mais sans la perche.

BOSCH-PWR-180_11

On dirait une grosse meuleuse avec un diamètre de 180 mm et des brosses tout autour du disque. Ces brosses sont là pour retenir les poussières de ponçage le temps qu’elles soient envoyées vers le réservoir.

BOSCH-PWR-180_18

Elles sont montées sur ressort afin de ne pas gêner la manipulation de la ponceuse et permettre au disque de bien atteindre le mur que vous avez à poncer.

BOSCH-PWR-180_25

Sur l’avant de la ponceuse, il y a une partie des brosses qui se retire, afin de permettre à la ponceuse de faire son travail dans les angles.

BOSCH-PWR-180_21

BOSCH-PWR-180_23

Il y a une grosse poignée sur le dessus qui assure une bonne prise en main lors de l’utilisation. On peut en faire varier l’angle pour un confort optimal en fonction de l’utilisateur ou de la zone à poncer (verticale, plafond etc …)

BOSCH-PWR-180_20

On a un variateur de vitesse qui là encore permet de s’adapter aux différentes situations en allant de 450 à 1 650 tours/minute.

BOSCH-PWR-180_12

La mise en route se fait de façon très classique avec un gros bouton sur le dessus qui ne pose aucune difficulté.

BOSCH-PWR-180_11

Tags : , , , , , , , ,

A propos de

Passionné de bricolage depuis toujours, ZoneTravaux est pour moi un excellent moyen de partager avec les lecteurs mes expériences trucs et astuces accumulés au fil des ans.

4 Responses

  1. Un peu chère à mon goût, mais effectivement, dans le cadre d’une rénovation, ou l’on va l’utiliser intensément, pourquoi pas.
    Après, à voir en location si possible de l’avoir pour 1 ou 2 jours…

    En tout cas, de savoir que ça existe une ponceuse qui évite « réellement » la poussière et donc WAF, peut permettre un achat avec l’accord de Madame… 🙂

    Sinon, j’aimerais plus d’info sur le fait qu’elle permet de travailler les angles?
    J’ai regardé un peu sur le net, téléchargé la notice (200Mo!!!), mais rien. J’ai vu qu’on pouvait enlever une partie frontale afin de pouvoir « s’approcher » au max du mur, mais pour un angle, je comprends pas…

    Merci pour le test.

    • Ah alors oui … je me suis fait la réfléxion en l’écrivant 🙂
      C’est les angles formés par 2 surfaces (mur/plafond ou mur/mur) … mais pas pour les angles qui sont dans les coins (mur/mur/plafond) … mais c’est là c’est juste une question de géométrie … Un rond dans un carré ça peut pas le faire.

  2. Ok, c’était pour en être sûr.
    C’est vrai que ça porte à confusion le terme angle… Mais tu le résumes bien. Angle oui, coin non… 🙂

  3. Est_ce que je peux poncer mon parquet en bois avec ça?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *