Site icon ZoneTravaux

Brico : Fabriquer un Gratte bottes

Notre gratte botte maison est fini

Au travers de nos précédents articles, en passant par la Sk8 chair, l’établi d’atelier ou le dérouleur essuie-main, vous constaterez aisément notre passion pour le bricolage et la création d’objet. Noël est l’occasion parfaite pour sortir ses outils, se remuer ses méninges et ainsi créer vous-même les cadeaux qui orneront le pied du sapin !

Certains cadeaux sont plus « sexy » que d’autres à offrir mais de mon coté, j’aime surtout quand les cadeaux sont utiles ! Alors, oui, quand je vais vous dire que l’article du jour va vous montrer comment créer un gratte botte, je vous vois déjà sourire derrière votre écran 😉

Avec un peu de recul, un gratte bottes, surtout à cette période, c’est super utile pour ceux qui font du jardinage et qui ne souhaitent pas salir le sol de votre belle maison (ou même de votre atelier / garage). Bien sûr, je ne vous parle pas de n’importe quel gratte bottes non plus, vous le découvrirez en parcourant assidument cet article !

———————————————
Difficulté :
Temps :
Coût :
Outillage :
———————————————

Alors en synthèse avant de rentrer dans le vif du sujet :

1/ Réfléchir avant d’agir

C’est facile à dire mais généralement, j’aime me lancer puis voir comment évoluent les choses au fur et à mesure. Malheureusement, c’est le meilleur moyen de perdre un temps précieux. Je vous conseille donc de mettre à plat tous vos plans et idées avant de vous lancer.

Par exemple, voilà, grossièrement, à qui ressemblait mon gratte bottes dans ma tête (voir le tutoriel Sketchup pour la modélisation 3D) :

3 têtes de balais, quelques fers plat, pleins de vis et un support dont nous verrons l’utilisation plus tard. A première vue, rien de plus simple mais procédons par étapes avec l’achat des matériaux.

Liste des matériaux à récupérer:

Liste des outils utilisés :

 

2/ Préparez les têtes de balai

On commence donc par mettre à nu les têtes de balai en supprimant le raccord en métal avec le manche. Ce sont 2 vis à retirer par tête de balai. Répétez l’opération sur les 3 balais.

3/ Préparer les deux supports extérieurs

Il suffit pour cela de prendre les mesures sur le premier profilé cornière en plaçant les 3 têtes de balai aux distances désirées. Ce profilé cornière sera ensuite plié et soudé pour être résistant.

On découpe le profilé pour avoir la longueur voulue et on s’attaquera juste après au pliage.

Afin de plier correctement ce profilé et pouvoir le souder, il faut retirer un morceau à 90° et les bords créés seront soudés l’un à l’autre (utilisez un morceau de profilé cornière ou une équerre pour réaliser le marquage)

Nous pouvons ensuite replier le profilé sur lui-même en s’assurant d’avoir un angle à 90° avant de souder. Pour cela, il suffit d’utiliser un étau, le profilé se plie très facilement.

Recommencez l’opération sur la deuxième extrémité pour obtenir un « U » parfaitement rectangulaire. Si besoin, passez un coup de disqueuse à lamelles afin d’égaliser les deux extrémités.

4/ Souder les 2 supports

Après s’être assuré d’avoir des angles à 90°, poncez légèrement les bords qui seront soudés afin que la soudure pénètre bien le métal. Etant donné que le profilé est assez épais, réglez votre poste assez fort, il en va de la solidité de votre fabrication.

Pour obtenir un résultat parfait, vous pouvez aplanir vote soudure à l’aide de la disqueuse à lamelles. L’avantage sera de vérifier que la soudure à bien pris en profondeur (la soudure doit être faite de part et d’autre des profilés)

Répétez l’opération 3 et 4 sur le deuxième support, vous devriez obtenir ce résultat :

5/ Fixer les têtes de balai sur les supports

Commençons par fixer le balai central (celui qui frottera la semelle de vos bottes ou chaussures). On utilise ici des vis en inox étant donné que cette fabrication restera dehors. Ce serait dommage que celle-ci soit toute rouillée en 1 journée !

J’utilise 3 vis pour relier le support à chaque tête de balai, 2 sur le plat du balai et 1 sur l’extrémité. Ce sera très largement solide.

Une fois le premier support fixé aux 3 têtes, je retourne la structure et je viens répéter l’opération sur le deuxième support. De nouveau, 3 vis par tête, vous pourrez constater que l’ensemble est maintenant parfaitement solidarisé.

6/ Ajout d’un montant additionnel

Ce bricolage sera soumis à rude épreuve, le but est qu’il soit solide afin de ne pas craindre de la casser à la première botte nettoyée ! Nous allons donc ajouter un fer plat qui maintiendra la structure sur son milieu.

Pour cela, prenez votre profilé plat, coupez le à la bonne dimension (il ne devrait pas ressortir des têtes de balai) et plier le afin qu’il épouse parfaitement la structure. Le pliage est réalisé grâce à l’étau (amplement suffisant). Voici le résultat obtenu :

De la même manière, j’utilise 2 vis pour chaque balai soit 6 vis inox pour fixer ce troisième support.

7/ Fabriquer le support du tuyau d’arrosage

Tous les jardiniers le savent, la boue, c’est une horreur à enlever. Partant du principe qu’avec de l’eau, la terre s’enlève nettement plus facilement, nous allons ajouter un arrosage sur notre gratte bottes. Un tuyau amovible partira d’un robinet, arrivera sur ce support et un pistolet sera placé à l’extrémité du tuyau afin de pouvoir mouiller ses bottes lorsque nous les brosserons.

Pour cela, en utilisant un profilé plat, plié afin d’obtenir la largeur de la structure, nous pourrons ajouter un raccord de tuyau sur une équerre en fer. Nous obtenons ce résultat :

Petit détail sur la soudure, non pas qu’il faille une soudure très solide mais j’avoue que j’étais assez fier de celle-ci !

On vient ensuite souder ce support de tuyau sur la structure complète. Le pliage du fer plat était indispensable afin de décaler le tuyau et ainsi éviter de taper dedans en brossant ses bottes !

Nous perçons ensuite le fer plat du diamètre du raccord de tuyau et vissons celui-ci.

8/ Réaliser les points d’ancrage du gratte bottes

Dans le cas ou la structure n’est pas bien fixée au sol, il bougera dès que vous tenterez de nettoyer vos bottes. J’ai donc pris le parti d’ajouter 4 points d’ancrage sur le dessous de la structure et ainsi, être capable de bien l’arrimer dans le sol.

J’utilise des chutes de profilés ronds à béton que je coupe à 10 cm. A l’aide de la disqueuse à lamelles, je taille en pointe un des extrémités de chaque profilé pour obtenir 4 « pieux »

Je soude ces ancrages sur le dessous de la structure. Ils rentreront aisément dans le sol pour maintenir le gratte bottes en place.

Notre fabrication est presque terminée alors prenons le temps d’admirer le résultat avant la mise en peinture et l’ajout des tuyaux.

9/ Application de la peinture Epoxy

J’utilise de la peinture Epoxy pour 2 raisons. La première, il m’en reste un pot que j’utilise lors de restauration de châssis de voiture. La seconde, parce que c’est une peinture extrêmement résistante au frottement et à l’oxydation. Etant donné que le gratte bottes restera dehors, c’est très important d’utiliser de la bonne peinture. Vous pouvez aussi utiliser de la peinture spécial fer (type peinture à portail).

9/ Installer le système d’arrosage

Nous avons soudé un support pour le système d’arrosage, nous allons maintenant nous en servir. Découpez le tuyau d’arrosage pour récupérer une section d’un mètre ou légèrement plus. Cette section servira à installer le pistolet d’arrosage. La deuxième section devra avoir longueur égale à la distance entre votre gratte bottes et le robinet d’eau.

De part et d’autre des deux sections des tuyaux, installez deux raccords automatique, diamètre 15 mm (un coté automatique standard et un coté raccord tuyau brut). Coté petite section, installez votre pistolet d’arrosage et insérez le raccord automatique dans le support du gratte bottes (partie pas de vis).

Branchez les 2 sections entres-elles à l’aide d’un raccord d’arrosage automatique. Et à l’extrémité de la grande section, afin de connecter le tuyau au robinet, installez un nez de robinet automatique.

Nous avons enfin la configuration finale de notre gratte bottes ! Il est marrant de constater qu’entre l’idée de base (voir modélisation 3D initiale) et le rendu final, nous sommes assez proche (et pourtant, j’ai rencontré pas mal de problématique fonctionnelle tout au long de la fabrication).

10/ Finitions et tests grandeur nature

Une fois le système d’arrosage finalisé et avant de tester la fabrication, il était important de régler la longueur des poils des brosses. En effet, trop proches et il sera compliqué de passer vos bottes entre les brosses et trop écartées, cela n’aura aucune utilité.

Pour cela, munissez vous d’une paire de ciseaux ou mieux, d’un sécateur de jardin, et coupez les poils des brosses. Je vous conseille de le faire petit à petit afin de ne pas couper trop court ! Mettez une botte entre les brosses, cela vous donnera une idée de la longueur de la coupe.

Il est temps d’essayer !!!

Plantez les points d’ancrage dans le sol afin d’assurer que le gratte bottes est parfaitement maintenu dans le sol.

Raccordez le tuyau d’arrosage au robinet d’eau et vous êtes maintenant prêt à brancher l’eau.

Il ne vous reste plus qu’à essuyer vos bottes entre les brosses et si de la terre ne part pas, à l’aide du pistolet, arrosez vos bottes pour humidifier la terre et que celle-ci s’enlève plus facilement.

J’espère que cette petite fabrication vous a plu et que cela vous donnera de nouvelles idées de bricolage 😉

Rendez vous sur le forum pour en discuter.

A bientôt sur ZoneTravaux !

Quitter la version mobile