Site icon ZoneTravaux

Tuto : Installer un tableau blanc – Velleda

Installer tableau blanc Velleda (13)

Le tutoriel du jour fonctionne aussi bien dans votre atelier que dans votre maison (chambre d’enfant par exemple) et concerne la pose d’un tableau blanc (whiteboard de type Velleda). De mon coté, ce sera installation dans mon atelier à l’aide d’un rouleau adhésif blanc sur un de mes murs.

1/ Intérêt d’un tableau blanc

Dans mon atelier, j’y vois un véritable intérêt, ce tableau blanc me servira de mémo afin de remplacer mes post-it que je n’arrête pas de perdre :

Mais vous pouvez tout à fait imaginer mettre en place un tableau blanc pour de nombreuses autres raisons :

2/ En tableau amovible ou en rouleau adhésif

Vous trouverez différentes sortes de tableau blanc. Vous pouvez en effet le choisir sous forme de cadre de diverses dimensions mais aussi, et c’est mon choix, le choisir en rouleau adhésif ce qui vous permettra de le coller sur des supports variés.

Le gros avantage du rouleau est que vous pouvez le couper exactement aux mesures dont vous avez besoin voir même réaliser des formes (nuages, animaux, …) pour la chambre d’un enfant.

3/ Choix de l’emplacement

Dans mon cas, l’utilisation du rouleau ne sera pas un choix décoratif mais bel et bien pratique.
Je dispose d’un pan de mur sur lequel il me sera très pratique d’avoir un espace ou je peux m’écrire des mémos et faire des plans.

Cet espace se situe à hauteur d’homme sur un rectangle de 80x95cm juste à coté de mon établi (et on peut y apercevoir mon dérouleur d’essuie-main toujours à portée !).

4/ Choix du produit

J’avoue que cela n’a pas fait l’objet d’un choix strict et volontaire sur une marque en particulier. Je suis allé dans ma GSB d’à coté et j’ai pris le seul modèle qui correspondait à peu de choses près à mes attentes :

Pour un peu plus d’info, c’est la marque « D-C-FIX » vendu au prix de 15€.

Avant de poser l’adhésif sur le mur, je me suis assuré que le support était sain. J’ai commencé en passant une spatule afin de casser d’éventuels reliefs sur le mur (c’est un vieux mur en plaque ce plâtre). Ensuite, j’ai poncé au grain fin pour améliorer l’adhérence et surtout, j’ai bien dépoussiéré le mur !

5/ Pose de l’adhésif

La pose d’un adhésif nécessite une technique bien spécifique afin d’éviter toute formation de bulles ou de plis. Cette technique s’apparente à celle utilisée pour la pose de papier peint mais avec un peu plus de minutie.

J’ai commencé par découper mon rouleau en 2 sections pour couvrir la largeur de mon mur. Une section de 45×90 et une autre de 35×90 ce qui nécessitera de réaliser un raccord entre mes deux bandes.

Pour la découpe, rien de plus simple, munissez vous d’un règle et d’un cutter et couper votre rouleau à la dimension souhaitée.

Pour la pose, nous allons commencer par le haut du mur en retirant une petite section du film uniquement. Ce serait dommage que votre adhésif se colle un peu partout ! Je m’assure bien entendu que la bande est bien verticale avant de coller la première extrémité.

Ensuite, j’utilise un outil un peu particulier et super efficace. C’est un raclette en feutrine (matière douce) qui permet de retirer les bulles lors de la pose d’un adhésif (tout le monde connait le terme Maroufler pour le papier peint sauf que la colle est directement sur l’adhésif).

Je procède toujours de la même manière, je viens positionner le centre de l’adhésif puis j’appuie sur celui-ci vers l’extérieur par petite passe. Si une bulle se forme, j’interviens tout de suite en l’expulsant à l’aide de cette raclette en feutrine.

Il faut vraiment prendre votre temps et ne pas hésiter à bien appuyer sur la raclette pour que l’adhésif se colle sur toutes les aspérités du mur.
Mon mur n’étant pas parfaitement lisse mais l’adhésif étant parfaitement collé, je peux voir les reliefs du mur (à droite, la tableau blanc est en place).

Une fois la première bande du tableau collée, je réitère l’opération avec la seconde bande. La partie un peu compliquée est le raccord entre les 2 bandes. Il est important de prendre votre temps, de dérouler le film de protection par petite section et vous assurer que vous être bien parallèle à la première bande posée.

Et voilà, vous avez maintenant un grand tableau blanc sur lequel vous pouvez prendre vos notes pendant ou avant les travaux et bricolages.

Vu qu’on ne voyait pas vraiment le tableau sur la photo précédente, je vous ai mis les contours au feutre noire (non, non, je n’écris pas sur le mur mais bien sur mon rouleau !)

On l’aperçois encore mieux avec le reflet du néon sur le mur juxtaposé (ne faites pas attention à l’électricité, c’est en cours de travaux…).

Le gros avantage, c’est que le nettoyage se fait à l’aide d’un simple chiffon ou d’un morceau d’essuie-main. Il ne me reste plus qu’à installer sur le mur un petit support pour mes feutres Velleda.

Ce type de rouleaux se trouvent un peu à tous les prix allant de mois de 10€ à plus de 30€ pour la marque BIC :

J’espère que ce petit Tuto vous aidera dans vos bricolages et je vous dis à bientôt sur ZoneTravaux !

Quitter la version mobile