Site icon ZoneTravaux

Création DIY : Fabrication une table d’écolier (1/2)

Fabriquer-table-ecolier-enfant-mini

Fabriquer table ecolier enfant (32)

Ma fille grandit à vu d’oeil et commence à crayonner un peu partout dans la maison. En regardant les chutes de bois que j’avais en stock dans mon atelier, j’ai remarqué que j’en avais assez pour lui construire une petite table d’écolier. Sur cette petite table, elle pourra dessiner, jouer, bref, ce sera sa table (et non plus la table du salon ou de la cuisine…).

Il y a quelques mois, pendant les encombrants, je suis tombé sur une palette réalisée avec des lames de terrasse. Il était hors de question de laisser cette belle pièce et j’ai donc chargé le tout dans ma voiture… cela servira forcément un jour… et ce jour est arrivé !

Lorsque j’ai entrepris cette réalisation, le but n’était pas de faire du travail de menuisier mais juste de fabriquer un meuble simple pour faire plaisir à ma fille et m’amuser en le construisant. Vous trouverez donc, dans ce tutoriel des techniques simples, accessibles à toutes et à tous et sans forcément avoir besoin d’outillages spécifiques.

1/ Modélisation 3D de la table

En découpant « intelligemment » ces planches, j’ai de quoi réaliser un meuble entier pour quelques euros à peine. J’ai donc commencé à travailler mon futur modèle à l’aide du logiciel gratuit Sketchup (que j’avais présenté ici). J’ai en stock toute la visserie, des fonds de pots de peinture et de vernis, il ne me manque qu’une planche pour faire la table.

Si simple demande dans les commentaires, je peux vous envoyer les plans (gratuitement bien entendu !)

2/ Découpe des planches

En réalisant cette modélisation 3D, le but était d’optimiser au maximum les planches et les découpes afin d’avoir un minimum de pertes et ainsi éviter d’acheter du bois. Je suis donc parti des planches brut et de mes mesures pour initier cette table d’écolier.

Au vu de l’épaisseur de ces planches, il était nécessaire de les couper en 2 dans la longueur. Ce sera nettement assez solide et surtout, cela pèsera nettement moins une fois terminé. Pour cela, j’utilise ma scie plongeante (TRITON TTS 1400) et je coupe mes planches en 2.

Ensuite, à l’aide de ma scie radiale (Peugeot 305DB), je commence mes découpes des différents éléments (assise, dossier, table, …).

Certaines découpes sont faites en biseau à 90° histoire d’avoir un rendu sympa.

Voici les futurs pieds de l’assise :

et les futurs pieds avant de la table :

Après quelques découpes, la future table commence à prendre forme. Vous constaterez que les découpes des pieds sont différentes entre l’avant et l’arrière (coupe en biseau, coupe d’onglet) dans le but d’avoir un dossier large plus confortable pour mon enfant.

3/ Assemblage des planches

Pour cette assemblage, je vais utiliser 2 techniques différentes. Pour les vis qui seront cachées par le plateau, je fais un assemblage simple à l’aide d’une vis qui va traverser les 2 éléments à fixer. Pour cela, j’utilise mon étau d’angle (WOLFCRAFT présenté ici) qui me permet de positionner parfaitement mes planches et me laisser les mains libres pour le vissage.

Ensuite, je récupère la bonne taille de vis dans mon kit SPAX (le kit vous permet d’avoir toujours un peu de visserie d’avance en cas de besoin) et je peux utiliser ma toute dernière acquisition, ma petite perceuse visseuse AEG avec son mandrin amovible, parfait pour ce genre de travaux (en test ici).

La seconde technique d’assemblage que j’utilise pour avoir un rendu esthétique sympa, c’est le gabarit de perçage dont je vous ai déjà parlé mille fois et que j’utilise quasiment tout le temps (Gabarit KREG JIG). Il me permet de faire des assemblages très solides et peu visibles.

Pour régler la profondeur et la distance de perçage, je positionne la pièce de bois dans l’étau et je règle la hauteur du modèle pour que la vis ressorte par le milieu de la pièce de bois.

Je réalise 3 trous sur chaque section pour que la structure soit vraiment solide (2 auraient été suffisants mais bon… on ne sait jamais si ma fille ne sautera pas sur la table d’ici quelques mois !).

Niveau visserie, je vais utiliser les « Blue Kote » qui sont résistantes à l’oxydation (je compte mettre cette table dehors) et surtout moins chères que des vis inox. Elles ont aussi l’avantage de bien maintenir les sections entre elles avec leur structure pas de vis et lisse.

Le montage est ensuite très simple. Je positionne une section sur l’autre et je viens visser l’ensemble à l’aide de ma visseuse. voici le rendu sur le coté caché de la future table.

Un autre avantage de cet outil, c’est le fait de pouvoir fixer des pièces coupées en biseau. Cette fois, je n’utilise pas l’étau mais simplement le kit « light » que je fixe avec une pince étau.

4/ Réalisation de l’assise

Pour l’assise, je pars d’une planche dont j’ai gardé la largeur pour qu’elle soit confortable. Je découpe ma planche à la largeur de la table (scie à onglet) puis je réalise 2 petites encoches aux 2 extrémités pour que l’assise s’insère parfaitement dans le dossier. Ces encoches sont réalisées à l’aide de ma scie sauteuse (Ryobi R18JS).

Ca commence à prendre forme !

Pour fixer l’assise, coté traverse, j’utilise 3 vis SPAX standards (aucune contrainte particulière). Par contre, je m’assure qu’elles ne soient pas affleurantes pour des questions de sécurité.

Pour le coté opposé, je ne voulais pas de traverse pour que ma fille n’ai pas besoin d’escalader la table pour s’y asseoir. Du coup, je découpe une section diagonale qui permettra d’appuyer l’assise sur le pied existant (découpe à 90°).

Et à votre avis, quel type d’assemblage j’ai utilisé pour que cela soit invisible… mon gabarit de perçage !

5/ installation des dernières sections avant le plateau

De la même manière que pour l’assise, la plateau reposera d’un coté sur la traverse et de l’autre sur une section diagonale. Ma fille pourra ainsi s’asseoir sans s’accrocher. L’assemblage reste le même que celui réalisé pour l’assise (gabarit de perçage). Je commence par fixer la diagonale sur le bas du pied avant de la table.

Pour l’autre extrémité, je découpe une petite section de bois qui servira de support au plateau. Cette petite section est directement vissée sur la traverse (environ au milieu de celle-ci).

Enfin, je réalise une seconde traverse qui va relier les 2 pieds avant de la table (sous le plateau) pour rigidifier la structure de la table. Cette traverse va solidement fixer les 2 pieds pour éviter qu’elle bouge en cas d’utilisation « intense » !

6/ Ponçage de la table avant peinture

A ce stade, la table est quasiment terminée et je vais la poncer avant peinture et finition. Vous allez me dire « pourquoi ne pas avoir poncer les éléments avant de fixer l’ensemble ?! » et je vous répondrais… « Bonne idée, je n’y ai juste pensé que trop tard… ». Donc si vous réalisez cette table chez vous, lorsque vous avez découpé tous les éléments, poncez les avant de les fixer !

Pour cela, j’utilise ma ponceuse excentrique en commençant avec un grain en 80 pour dégrossir puis en 120 pour un rendu lisse.

Vous pouvez contempler votre réalisation car vous avez presque terminé ! Dans les prochaines étapes, il restera :

Mon article va s’arrêter là pour aujourd’hui mais je vous rédige la suite dans la semaine, promis. Par contre, si vous êtes impatients de commencer, attendez juste la suite car, après le test grandeur nature avec ma fille, j’ai du ajouter une petite correction de dernière minute !

A très vite pour la suite et bon bricolage sur ZoneTravaux !

N’hésitez pas à me poser vos questions dans les commentaires ou directement sur la forum.

A très vite sur ZoneTravaux !

Quitter la version mobile