Site icon ZoneTravaux

Création DIY : Fabriquer une chaise barrique (1/2)

Il y a quelques mois, j’ai pu récupérer 2 barriques chez un négociant en vin. L’occasion était trop belle alors, même sans avoir d’idée en tête sur leur avenir, j’ai sauté sur l’occasion et j’ai chargé le tout dans ma voiture en vue d’un prochain bricolage du Dimanche.

Depuis, j’ai eu l’occasion de finaliser ma terrasse avec l’installation de ma pergola, c’était l’occasion parfaite de fabriquer un meuble d’extérieur pour décorer ce nouvel espace. J’ai donc choisi de transformer une de mes barriques en une chaise d’extérieure.

Matériaux et outillages utilisés :

[vc_tabs][vc_tab title= »Liste des outils » tab_id= »1415282519-1-69″]

Perceuse visseuse : AEGBBS 12 C2LI 202B
Scie sauteuse : Ryobi R18JS-0
Défonceuse : Triton JOF 001
Mètre laser : BOSCH PRO GLM 30
Ponceuse à bande : Triton TA 1200BS
Multitool : Ryobi 18 V ONE+ (bientôt en test sur ZT)
Gabarit de perçage : Kreg K4MS
Meuleuse d’angle : Makita GA5030
Etau : Triton Superjaws

[/vc_tab][vc_tab title= »Liste des matériaux » tab_id= »1415282519-2-88″]

2 barriques de vin
Chevron 63×50
Visserie Cerclage : SPAX 7×35 avec SPAX T-STAR plus
Visserie Pieds : SPAX
Visserie Lames : SPAX
Vernis Epoxy : Syntilor Marin

[/vc_tab][vc_tab title= »Budget et temps de réalisation » tab_id= »1415287483915-2-7″]

Budget : Moins de 50€ (hors barrique)
Réalisation : 4 jours tranquillement

[/vc_tab][/vc_tabs]

Html code here! Replace this with any non empty text and that's it.

1/ Ouverture de la barrique

Comme vous pouvez le constater, ma barrique a subit les affronts du temps et des conditions climatiques de la région parisienne… le chêne s’est bien oxydé mais ce n’est que superficiel. Je vais commencer par réaliser ma chaise et je m’occuperais des finitions (dont ponçage et vernis) au dernier moment.

Avant d’ouvrir la barrique, il est indispensable de solidifier les lames et de maintenir le cerclage en acier en place. En effet, je vais couper une partie des lames et il faut donc les maintenir en place au niveau des cerclages. Pour cela, je perce le cerclage au niveau de chacune des lames qui sera coupée (8 lames) avec une perceuse visseuse.

Pour fixer les lames sur le cerclage, j’utilise ma fameuse visserie SPAX. Les vis utilisées font partis du kit « connecteur de rembardes » en 7×35 avec l’emprunte T-star Plus.

Ensuite, je perce 2 petits trous aux extrémités de la barrique afin de pouvoir y faire rentrer ma scie pendulaire. Pour la découpe de la barrique, je vais caler ma scie pendulaire contre le cerclage. Ainsi, ma découpe sera parfaitement alignée sans aucun effort.

Lorsque les lames désirées sont coupées, il me reste à découper les cerclages centraux (à l’aide d’une meuleuse d’angle) qui maintiennent encore ces lames en place (n’oubliez pas qu’il fallait bien les visser pour ne pas faire sauter la structure de la barrique). Je précise que les cerclages sont en tension, il est donc important de prendre son temps et de faire attention à soi durant cette phase !

Ca y est, ma barrique est ouverte, les dimensions idéales pour y loger une assise et un dossier confortable ! A ce stade, vous comprenez pourquoi nous avons visser les lames aux cerclages.

Etant donné que je compte utiliser les lames découpées pour réaliser le dossier et l’assise, je vais faire un test de ponçage et voir le rendu pour m’assurer que le résultat sera sympa. Pour le ponçage, j’utilise une ponceuse excentrique avec un papier en grain 80. Pour le maintient, je fixe la lame dans mon étau et je ponce. Le résultat est franchement superbe, ce bois est magnifique !

2/ Installation des renforts d’assise et de dossier

Pour pouvoir fixer les lames de la future chaise, je vais installer 2 traverses dans la barrique, une
pour l’assise et l’autre pour le dossier. J’utilise une chute de bois (celui utilisé pour fabriquer la table d’écolier de ma fille)

Je mesure la largeur intérieure de la barrique de manière super précise avec mon mètre laser.

J’arrondi les bords de ces 2 traverses à l’aide de ma défonceuse placée à l’envers sous une table de défonceuse (mon outil préféré du moment !).

La fixation de ces traverses sera réalisée avec mon gabarit de perçage Kreg, une manière super efficace et solide de fixer du bois et surtout de manière non visible.

Je perce 3 trous de chaque coté de mes traverses pour y loger mes vis. Je viendrais les visser par dessous et cela sera donc totalement invisible du dessus.

J’utilise la visserie bleue de Kreg (elle n’est pas en inox mais elle est utilisable en extérieure). Les dimensions sont parfaites pour cette fixation et ne dépassent pas de la barrique.

La traverse inférieure est en place, solidement fixée dans la barrique. Je vais faire un test à blanc de solidité (rien ne bouge) et, ensuite, je réalise la même traverse pour le dossier.

La traverse de dossier est placée à 90° par rapport à celle de l’assise. Elle me permettra de fixer les lames verticales. Histoire de gagner un peu de temps, j’ai utilisé ma perceuse avec mandrin amovible, c’est franchement pratique !

3/ Préparation des lames

Je positionne mes lames à blanc pour voir le rendu et mesurer l’écartement de celles-ci et là… c’est le drame. Je pensais avoir assez de lames découpées de ma barrique actuelle pour faire l’assise et le dossier mais non, il m’en manque une au final…

Je me résous à démonter ma 2ème barrique pour réaliser la seule et unique lame manquante. Mais je vous rassure, ce bois est tellement agréable à travailler que cela ne sera pas de la perte, j’ai déjà un millier d’idées pour m’en resservir !

En même temps, cela me permet de choisir mes lames car, dans une barrique, toutes les lames ont des largeurs différentes, c’est au final un mal pour un bien car mes lames seront parfaitement symétriques entre l’assise et le dossier (on voit bien les différences sur cette photo).

Une fois choisie, je prépare mes lames. Elles passent toutes par la phase ponçage intense avec ma ponceuse excentrique.

Puis tous les bords sont défoncés avec une fraise quart de rond à roulement. C’est l’idéal pour un rendu soft (et éviter de se pincer les cuisses en s’asseyant dans la chaise). La table pour défonceuse est vraiment un outil exceptionnel, quel confort et quelle efficacité !

Toutes mes lames étant poncées et arrondies, je les positionne sur l’assise en respectant les largeurs. Par soucis de confort, j’utilise 2 lames large au centre, 2 moins larges ensuite puis 2 fines aux extrémités pour respecter la largeur totale de l’ouverture de la barrique.

Je reprends toutes les lames pour les couper parfaitement à 90° à l’aide de ma scie à onglet. Je les place ensuite sur la traverse et avec une équerre, je trace une ligne bien droite qui me servira de repère pour visser mes lames à la traverse.

Même si j’utilise des vis SPAX anti éclatement, je préperce mes lames et la traverse. Pour les lames larges, il y aura 3 vis et 2 pour les lames plus étroites.

Je recommence l’opération sur l’autre extrémité des lames qui seront, elles vissées directement sur la barrique. Je fais mes repères avec un crayon, je préperce puis je visse les lames.

Enfin, je vais ajuster la longueur des lames à la barrique. Par contre, hors de question de faire une coupe droite, je veux que l’assise prenne parfaitement l’arrondi de la barrique. Quelle meilleure technique que d’utiliser l’arrondi d’une de mes lames existantes comme gabarit. Je la positionne à l’extrémité de l’assise et je trace ma future découpe.

Je sors à nouveau ma scie pendulaire et je suis mon tracé pour respecter l’arrondi de la barrique. Le rendu est vraiment top. Il ne me reste plus qu’à poncer les découpes pour une finition lisse et mon assise est… TERMINEE !

Petit aperçu du résultat avec une vue de haut. On voit bien les différentes largeurs de lames ainsi que la fixation de celles-ci. Pour une finition parfaite (nous le verrons dans l’article suivant), j’ai meulé les têtes de vis qui affleuraient légèrement. L’assisse est maintenant parfaitement lisse.

Cette première partie est déjà bien longue alors j’ai du choisir de découper ce tuto en deux articles. Je vous rédige le suivant le plus rapidement possible car je sais que vous êtes impatients de voir la suite. Mais je ne peux pas vous laisser comme cela sans vous montrer le résultat final, je suis trop sympa !

J’espère que cette première partie vous donne déjà des idées et que vous allez foncer chez un négociant pour récupérer des barriques. Bonne lecture, bon bricolage et pour toutes questions, vous avez les commentaires ou notre forum !

A très vite sur ZoneTravaux.fr !

Quitter la version mobile