Site icon ZoneTravaux

Créa : Fabriquer un chevalet de peinture pour enfant

Chevalet de peinture enfant

Chevalet de peinture enfant

Il y a quelques semaines, j’ai reçu une photo d’une amie me montrant un chevalet de peinture assez sympa trouvé sur le Net. Etant donné que nous souhaitions en offrir un à notre fille, il ne m’a pas fallu longtemps pour le lancer dans la fabrication d’un chevalet perso.

J’ai pas mal farfouillé pour trouver le modèle qui me plaisait et serait le plus sympa pour ma fille. Au final, après quelques esquisses, j’ai regroupé les outils et la matériel nécessaire et en quelques heures, le chevalet était fini.

[vc_tabs][vc_tab title= »Outillage utilisé » tab_id= »1415282519-1-69″]

Perceuse visseuse AEG (BBS 12 C2LI 202B)
Gabarit de perçage (KREG Jig K4MS)
Défonceuse TRITON (JOF 001)
Etabli de travail (KREG universel)
Etau d’angle (WOLFCRAFT)
Pinces (WOLFCRAFT)
Scie plongeante TRITON (TTS 1400) – bientôt en test
Rondelles antidérapentes (BENCH COOKIE)

[/vc_tab]
[vc_tab title= »Matériaux utilisés » tab_id= »1415282519-2-88″]

Planche en sapin 50×250
Baguette d’angle (en « U ») de 65cm de large
Tasseau (chute de 40cm)
Feuilles C à grain – 180 g – format 50 x 65 cm
Visserie SPAX
Verni polyuréthane SYNTILOR

[/vc_tab]
[vc_tab title= »Tarif & timing » tab_id= »1415287483915-2-7″]

Planche en sapin : 9€
Visserie : 2€ (déjà en stock)
Vernis marin : 24€ (mais acheté pour un ancien projet)
Durée du bricolage : 2 heures

[/vc_tab][/vc_tabs]

Fabrication du plateau

La première étape consiste à préparer le plateau sur lequel reposera la feuille de dessin. Pour cela, je vais découper ma planche de sapin exactement aux dimensions de la feuille soit 50x65cm.

Ensuite, pour une découpe propre, j’utilise la scie plongeante (TRITON TS1400) sur la planche fixée solidement sur mon établi

Pour m’assurer une jointure parfaite entre les planches, je les positionne l’une sur l’autre et, à l’aide d’une cale à poncer perso, je retire tout ce qui peut dépasser.

Pour l’assemblage, je vais utiliser mon fidèle compagnon de bricolage : le gabarit de perçage KREG. Je place la planche dans le gabarit et je règle la profondeur de perçage.

Une fois le réglage de perçage fait, j’utilise ma perceuse visseuse et la meche à bois prévue à cet effet pour réaliser les trous.

Je vais percer ma planche de 5 trous de part et d’autre qui permettront de fixer le plateau sur les futurs pieds du chevalet. C’est vraiment un super outil dont je me sers tout le temps !

Niveau finition, je vais utiliser ma défonceuse pour arrondir tous les bords. J’ai envie que le chevalet soit tout doux pour la fille et qu’elle ne puisse pas s’accrocher sur le bois.

La défonceuse est fixée à l’envers sur une table prévue à cet effet (Plateau RTA300 – bientôt en test). Cela permet de gagner un temps précieux et surtout, cela libère ses 2 mains pour travailler dans de super conditions. La fraise est un quart de rond à roulement que je passe des 2 cotés de la planche pour une finition en demi-rond.


Fabrication du piétment

Pour les pieds du chevalet, c’est super simple. Je découpe ma planche dans la longueur au centre afin de disposer de 2 planches de 25cm. La découpe est toujours réalisée avec la scie plongeante équipée des rails de guidage.

Ensuite, afin de donner un angle au plateau pour que le chevalet soit pratique à utiliser pour ma fille, je trace au crayon l’angle désiré.

et je découpe ces 2 extrémités en biseau. Vous pouvez choisir de positionner le plateau plus à l’horizontal s vous le souhaitez. De mon coté, je préfère que ma fille dessine avec le dos bien droit plutôt que d’être avachie.

Les finitions sont réalisées de la même manière avec la défonceuse sous table en arrondissant les bords des 2 pieds.

Mon piétement est maintenant terminé, c’était super simple et il ne me reste plus qu’à fixer l’ensemble des morceaux pour finaliser mon chevalet.

Montage du chevalet

C’est le moment le plus sympa car c’est à ce moment ou vous pouvez vérifier que les mesures étaient correctes et surtout que le rendu sera sympa !

J’utilise des vis placées dans chacun des 10 trous du plateau (les trous se situent à l’arrière de la planche et sont donc invisibles de devant). Attention, choisissez des vis qui ne dépasseront pas l’épaisseur de la planche ! Pour assurer un montage parfaitement à angle droit, je vous avais déjà présenté l’étau d’angle, c’est super pratique.

Ensuite, afin de maintenir la feuille blanche sur le plateau, il faut positionner un petit tasseau en bas de celui-ci. Afin de ne voir aucune vis, je les positionne par l’arrière du plateau (4 vis seront largement suffisantes).

A ce stade, le chevalet de peinture est pratiquement finalisé. Pour autant, il me reste quelques étapes importantes (rigidifier la structure, placer un porte crayon, vernis l’ensemble). Mais déjà… c’est beau !!

Histoire d’éviter d’avoir des crayons et feutres qui traîneront partout, j’ai décidé d’utiliser une chute d’équerre en bois qui servira de support.

Je place cette équerre sous le plateau (à portée de main), solidement fixée sur les pieds avec l’étau d’angle. Puis, je visse l’équerre de part et d’autre du chevalet.

Voici le support des crayons en place, cela permettra aussi de rigidifier les pieds.


Les enfants n’étant pas toujours des plus délicats, je me devais de fabriquer un chevalet le plus solide possible. Je vais donc ajouter un tasseau supplémentaire à l’arrière du chevalet pour maintenir les pieds solidement attachés.

et voilà mon chevalet vu de l’arrière dont aucune vis ni trou n’est visible de devant.

Finition brute

J’ai longuement hésité sur le rendu final du chevalet… peinture ou pas de peinture. Au final, ma femme a choisi pour nous : ce sera une finition brute pour conserver la couleur naturelle du sapin. La chambre de ma fille étant déjà bien colorée, ce ne sera pas plus mal !

J’utilise le reste de mon vernis transparent Syntilor (utilisé lors de la fabrication de ma chaise barrique). Vous pouvez aussi voir mes petits outils coup de coeur d’il y a 2 ans : les benchcookies qui me permettent de peindre, poncer, fraiser, … sans que mon bricolage ne dérape (ça ne coûte rien et c’est super pratique).

Essai grandeur nature

C’est l’heure de mettre à m’épreuve le nouveau cadeau de ma fille. Je place quelques crayons dans le support, je l’appelle et j’attends impatiemment sa réaction… va t’elle aimer ??

A votre avis, avec une toile de maître de ce niveau, je pense que nous pouvons conclure que ce chevalet lui a vraiment plu !! Elle est restée devant pas loin d’une heure à gribouiller, coller des gommettes, … un vrai bonheur.

L’avantage, c’est d’avoir un plateau parfaitement à la mesure des feuilles utilisées. De ce fait, elles ne bougent pas de leur support et votre enfant pourra crayonner à sa guide sans que la feuille ne tombe du chevalet de peinture.

Enfin, niveau taille, j’ai oublié de vous préciser que le chevalet fait 94cm de haut. Cela permettra d’voir un peu de marge lorsque ma fille grandira. A aujourd’hui, elle atteint le haut de la feuille en tendant le bras, c’est parfait.

J’espère que ce nouveau tutoriel vous donnera des idées et, surtout, vous permettra de vous lancer à fabriquer vous même vos meubles ou cadeaux pour vos enfants. Pour rappel, cette fabrication a pris 2 heures et m’a couté moins de 15€ !

A très bientôt sur ZoneTravaux et le forum est à votre disposition si vous avez des questions.

Quitter la version mobile