Accueil Le Blog ZT Astuce ZT : Extraire des vieilles chevilles d’un mur

Astuce ZT : Extraire des vieilles chevilles d’un mur

7

Chaque fois que nous rencontrons une situation concrète pour laquelle il nous faut faire preuve d’un peu d’astuce ou d’expérience, nous la partageons avec vous, sur ZoneTravaux. Et c’est encore une fois à l’occasion de travaux réalisés à la maison que je suis tombé sur une tâche qui à tendance à être plutôt pénible : extraire des vieilles chevilles dans un mur que vous souhaitez refaire. Voici une astuce simple qui vous fera gagner beaucoup de temps.

Extraction-chevilles_08

J’ai décidé ces derniers temps de redonner un petit coup de jeune à ma cuisine dont le rose saumon commençait à faire saigner mes yeux chaque jour un peu plus. Et comme j’ai une réputation à tenir, il n’était pas question de recouvrir les horreurs laissées par les précédents locataires. Un bon gros décapage en règle était obligatoire. Et ce gros décapage à permis à une bonne trentaine de chevilles de faire leur apparition !

Et il nous est tous arrivé de perdre notre sang froid face à une cheville récalcitrante, à coups de burin, pour agrandir le trou autour, pour essayer de l’attraper avec une tenaille par le tout petit bout riquiqui qui dépasse à peine … jusqu’à ce qu’il glisse et retourne à l’intérieur du trou !

Mais ça, c’était avant.

J’ai extrait mes 30 chevilles en à peine 5 minutes … avec ma visseuse.

En effet, il suffit de vous munir d’une visseuse, avec un foret pour métal de petite taille (environ 4,5mm) et de repercer à l’intérieur de la cheville.

Si elle contient du plâtre, vous percez quand même à l’intérieur avec le foret métal.
Si la cheville est un peu grosse, vous pouvez passer directement à un diamètre plus important du foret (5 ou 6 mm).

Et en reperçant par l’intérieur, vous allez voir la cheville ressortir toute seule de son logement, comme par magie. Rien de plus facile alors que de finir de la retirer à la mains, ou à la tenaille si vraiment elle possède des petits ergots qui l’empêche de sortir, mais en tout cas, c’est fini la galère.

Voici deux exemples en images :

Le premier dans une cloison, j’ai gratté un petit peu la peinture au couteau et je l’attaque à la visseuse (foret de 4,5 mm) :

C’est de ce genre de choses dont je parle :

Une fois gratté :

Un petit coup de visseuse :

Je fais une pause pour vous montrer que ça commence à ressortir tout seul :

Je continue :

Et je n’ai plus qu’à tirer dessus à la main sans forcer :

Deuxième exemple dans du carrelage (pas de commentaires de gens jaloux de mon beau carrelage rose s’il vous plaît 🙂 ):

Un coup de visseuse :

Pareil ça commence à s’extraire tout seul de son logement :

Je continue un peu :

Et je retire ma cheville à la main :

C’est vraiment simple comme bonjour et ça peut faire gagner beaucoup de temps, ou plutôt, ça vous évitera d’en perdre !

Si vous avez des astuces du genre à partager, n’hésitez pas à le faire via les commentaires. Vous pouvez aussi nous raconter comment vous vous y prenez pour extraire des vieilles chevilles de vos murs.

A très vite sur ZoneTravaux !

7 Commentaires

  1. Raaaaaaa !! Fini la galère genre « j’fous une vis de dedans… mais pas trop, et je tire comme un bourin avec une multiprise » !!
    Thank’s a lot , ça va m’éviter quelques grosses gouttes de sueur !!

  2. Raaaaaaa !! Fini la galère genre « j’fous une vis de dedans… mais pas trop, et je tire comme un bourin avec une multiprise » !!

    pas mieux , et je viens de m’en faire une 50 ene

  3. on peut faire pareil pour les chevilles « molly » on perce au diametre de la collerette et le reste de la cheville tombe dans la paroi creuse

Répondre à Ady Annuler la réponse

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Quitter la version mobile