Certification Isolant, comment ça se passe.

Avatar de l’utilisateur
Vv Love
Messages : 5
Inscription : 26 octobre 2015, 17:09

Re: Certification Isolant, comment ça se passe.

Message par Vv Love » 23 août 2018, 16:56

Hello ! Merci pour toutes ces informations ! Elles vont nous être très précieuses :p Notre salon est terminé depuis longtemps ahah et c'est en cherchant des infos sur les forums pour isoler nos combles que je me suis souvenue que j'avais un compte ici ! :D Merci en tout cas ! Nous allons sans doute passer par une entreprise locale que nos amis nous on conseillé : https://www.thermiefrance.com/ Mais c'est plus rassurant de savoir à quoi correspond certaines certifications grâce à votre document. :)

Victoria.

Re: Certification Isolant, comment ça se passe.

Publicité

Publicité
 

chrichri
Messages : 13
Inscription : 10 juillet 2020, 12:09

Re: Certification Isolant, comment ça se passe.

Message par chrichri » 24 août 2020, 10:36

Izno a écrit : 17 mai 2012, 11:23
Azizlumiere a écrit :
Je suis peut être une quiche mais ca m'interresserais que tu définisse toutes les abréviations que tu mets, car j'ai du mal a suivre... ATE, DTA, ITE, PV acermi! ;)

Merci d'avance, je pourrais tout rechercher mais si a chaque phrases faut que j'ouvre une fenetre google! :D

Quentin
Pour répondre a la question de Quentin, j'ouvre un nouveau post qui vous intéressera peut etre :

ATE : Avis Technique Européen, qui va OBLIGATOIREMENT avec un DTA : Document Technique d'Application.

ITE : Isolation Thermique par l'Extérieur, cf mon Avatar.

PV Acermi : Procès Verbal de l'Acermi.

Acermi : Associtation pour la CERtification des Matériaux Isolant.

C'est assez compliqué a expliqué mais lorsque qu'un industriel sort un nouvel isolant, comme pour tout nouveau produit du bâtiment il doit faire réalisé des essais au Laboratoire du CSTB (Centre Scientifique et Technique de Bâtiment) ou par celui du LNE (Laboratoire National de Métrologie et d'Essais).

Dans le cas d'un isolant polystyrène une fois les test réalisés, et si les résultats sont satisfaisant, l'acermi délivre un procès verbal, de classification de l'isolant selon le classement isole.

I : Propriété mécanique en compression, avec 5 niveaux de I1 à I5.

S : Comportement aux mouvements différentiels, avec 5 niveaux de S1 à S5.

O : Comportement à l'eau, avec 3 niveaux de O1 à O3

L : Propriétés mécaniques utiles en cohésion et flexion, avec 4 niveaux de L1 à L4.

E : Perméance à la vapeur d'eau avec 5 niveaux de E1 à E5.

Je ne peux pas vous dire a quoi corresponde les niveaux, mais dites vous juste que les niveaus minimaux pour un isolant sont I1, S1, O1, L1, E1.

Pour les isolants minéraux, c'est un autre classement, sur lequel je n'ai aucune info pour le moment.

Maintenant que cet isolant, est reconnu comme commercialisable, il peut etre ajouté a un système de construction, puisque c'est souvent son but premier.

Si je prend l'exemple d'une ITE :

L'isolant va etre collé sur la maçonnerie, puis il va y avoir l'enduit de marouflage avec la toile en fibre de verre, en enfin l'enduit de finition.

L'industriel réalise donc une maquette de ce produit, et retourne au Laboratoire du CTSB ou du LNE, pour faire passer de nouveaux tests a l'ensemble du système. Je ne connais pas la nature de tout ces essais, mais il y'a des tests de permeabilité a la vapeur d'eau et a l'air, de bonne tenue, d’adhérence, sismique...

Si l'ensemble des essais sont réalisés avec succès, vous avez le droit a votre ATE et votre DTA pour ce système.

Si l'industriel décide de changer la formule de sa colle, il doit repasser l'intégralité des tests pour avoir un nouvel ATE et un nouveau DTA, et biensur tout ces test ne sont pas gratuits, et coutent meme très cher, et demande enormement de temps et d'investissement.

Cela signifie aussi que si vous prenez la colle chez un industriel A, le poly chez B, l'enduit de marouflage et la toile de fibre de verre chez C, et la finition chez A à nouveau pour avoir les meilleurs prix, vous travaillerai hors ATE. Alors outre le fait qu'il se peut qu'il est des défault de compatibilité entre les produits, le risque est surtout en cas de probleme une fois le chantier fini. L'assurance décennale de l'artisant de rétractera car le système employé n'est pas reconnu.

----------------------- Edit Vince

En complément, vous trouverez ci dessous le dossier de certification Isole envoyé par Izno :

Cliquez ici pour ouvrir le document
Merci pour toutes ces informations et ce document explicatif ! :)

Répondre