Site icon ZoneTravaux

Tuto DIY : Fabriquer un bureau d’écolier évolutif avec étagères

Je vous propose un beau sujet d’actualité avec cette rentrée scolaire qui vient tout juste de débuter : comment fabriquer un bureau d’écolier évolutif qui pourra accompagner la croissance de votre enfant. J’ai réalisé cette table pour ma fille qui rentre en moyenne section de maternelle et qui avait besoin d’espace pour laisser s’exprimer son imagination.


De son coté, J.Charles a opté pour la revisite d’un meuble IKEA avec son fameux IKEA HACK, et de mon coté, ce sera un tuto full DIY un peu comme ma précédente table pour enfant en récup !

Vous verrez dans la suite de l’article le détail du coté « évolutif » avec un plateau du bureau qui se règle en hauteur de manière très simple. Mais commençons par le début avec la liste des fournitures nécessaires.

Matériels pour fabriquer le bureau d’écolier évolutif

En zoomant sur le petit papier, vous constaterez que l’ensemble des planches peut être découpé à partir de 2 grandes planches de 200×50 ! C’est donc super économique et vous partez vraiment sur du sur mesure.

Outillage utilisé pour ce bureau :

Réalisation des mesures et découpes :

Pour cette étape, il n’y a rien de plus simple. On démarre en prenant les mesures et tracer les futures découpes.

Je commence avec les traverses découpées à la scie plongeante.

Pour m’assurer que les  planches sont strictement de taille identique et pour affiner les découpes, j’utilise ma ponceuse excentrique.

Une fois les plateaux réalisés (7 planches en tout), je m’occupe des panneaux plus longs (montants verticaux et planche du bureau). Mesure et tracés :

La meilleure façon d’obtenir une découpe précise et rapide sur une longue distance est d’utiliser un banc de scie (à défaut d’avoir des règles de découpe assez longue pour votre scie plongeante).

Une fois toutes ces découpes réalisées, je vais pouvoir attaquer l’assemblage des planches pour concevoir les caissons.

Assemblage des caissons :

Vous connaissez tous ma passion pour l’assemblage avec vis cachées, cela a le mérite d’être très simple, pas cher et efficace. J’utilise donc mon gabarit de perçage en prenant soin de bien le régler en fonction de l’épaisseur des planches à assembler.



En tout, 6 trous à réaliser par planche (et donc 6 vis) et je colle en plus les planches pour un assemblage robuste !

J’utilise une troisième main avec un étau d’angle qui me permet de maintenir les planches (et de manière perpendiculaire) pendant que je visse.

Pour la prise de mesure et surtout pour s’assurer que les étagères seront parfaitement à niveau entre les 2 caissons, j’utilise un mètre laser.

Installation des loquets d’étagère :

Voici la petite particularité de mon bureau d’écolier : le plateau du bureau repose sur des étagères que je peux régler en hauteur grace à la mise en place de loquet. La hauteur du bureau peut donc passer de 40 à 70 cm ! Il suffit de remonter les loquets en fonction de l’utilisation du bureau que votre enfant a !

Je me suis équipé d’un nouvel outil dans l’atelier pour m’assurer de percer correctement mes planches : le gabarit de perçage KREG (shelf Pin Jig). Il coute aux alentours de 40€ et vous fait gagner un temps précieux.

C’est un outil simple et astucieux qui permet de guider vos perçages rapidement et de manière précise. Le plateau est constitué de trous prépositionnés dans lesquels il vous suffit de percer (utilisez les trous que vous souhaitez).

Dans le kit, vous y trouverez un foret bois ajustable en profondeur, une clé allen, la plaque de guidage et le manuel. Il ne reste qu’à acheter les loquets dans votre boutique préférée.

Dans le cas ou vous souhaitez faire des trous sur des longueurs plus importantes, vous pouvez acheter 2 plateaux et les relier ensemble. De mon coté, j’ai joué l’économie en n’utilisant qu’un seul plateau.

Et voilà le résultat des trous pour les futurs loquets de mes étagères.

Je fais un test directement avec le petit caisson pour voir si tout se positionne correctement et là… c’est TOP !

Finitions et deuxième caisson :

Une fois l’assemblage terminé, nous pouvons passer aux finitions de ce premier caisson. Les assemblages et le surplus de colle sont poncés à la ponceuse excentrique.

Ensuite, je me sers d’une affleureuse munie d’une fraise quart de rond pour arrondir les bords du caisson et des étagères. Cela permet d’avoir un rendu plus doux mais aussi plus confortable pour ma fille.



Enfin, je passe à la conception de mon deuxième caisson avant la mise en peinture de l’ensemble. prise de mesure avec le mètre laser.

Assemblage des panneaux avec le gabarit de perçage et la colle :

Enfin, installation des loquets puis finitions et je peux admirer le résultat des 2 caissons. Je suis super content du résultat. Il ne me restera plus que le plateau du bureau.

Réalisation du plateau :

La conception du plateau est très, très simple puisque ce n’est, en gros, qu’une simple planche qui viendra s’appuyer sur les étagères ! Je découpe donc le plateau sur la bonne longueur (125cm). J’en profite pour reboucher les éventuels défauts du bois (étant donné que j’ai acheté du premier prix, il y a pas mal de reprises !).

Faisons la même chose sur les défauts des caissons !

Pour pouvoir installer la planche, je réalise une légère découpe de 1 cm (sur 25cm) de chaque coté de la planche (pour une largeur de 48cm). J’en profite pour vous montrer l’efficacité de ma scie sauteuse : même avec une bois assez peu dense et sur une section fine, le bois n’éclate pas car la scie fibre très peu, assez impressionnant !

et je finalise le plateau avec mon affleureuse pour adoucir les angles (toujours avec la fraise quart de rond).

Peinture et décoration de la table :

Comme je vous le disais, j’ai acheté du pin en premier prix avec de nombreux défaut car je savais que l’ensemble sera peint. J’ai laissé ma fille choisir les pochoirs et nous avons fait un atelier peinture ensemble, un très bon moment ! Quelques pochoirs chiffres et lettres pour le coté « écolier »

J’installe le bureau dans la chambre, lumière puis petite déco et c’est fini !

Il ne me reste plus qu’à trouver une vraie chaise d’écolier pour ma fille pour finir l’installation.

 

J’espère que ce tutoriel vous aura donner des idées et, en attendant, je vous souhaite une bonne lecture sur ZoneTravaux.fr

A bientôt, Vince.

Quitter la version mobile