Brico : Réparer un tuyau en cuivre

Brasure plomberie cuivre

Nous vous avions fait un petit clin d’oeil sur Facebook hier en vous montrant une petite photo de Plomberie. Histoire de ne pas vous laisser sur votre faim, voici l’article détaillé !

Avant de commencer, je tenais à vous dire deux choses :

– LANCEZ-VOUS, rien n’est insurmontable ! Je n’ai jamais voulu faire de plomberie par peur de ne pas y arriver et au final d’abîmer ma maison mais comme pour tout, avec de bons conseils, un peu de matériel et du courage : C’EST FAISABLE !

– Je ne suis pas plombier pour autant. Les photos et explications qui vont suivre correspondent plus à « La plomberie pour les nuls » qu’à un vrai cours sur la plomberie. Je risque de ne pas utiliser le bon vocabulaire mais une chose est sûre, le travail fait est de qualité et vous pouvez vous y fier !

1/ Constat et état des lieux

Voici la section à remplacer qui présentait une fuite

Depuis quelques temps, j’avais une fuite sur un tuyau d’arrivée d’eau froide dans ma salle de bain. Un léger goutte à goutte qui avait réussi à faire gondoler mon parquet de manière insidieuse. La seule vue de cette fuite m’a donné des frissons… Comment je vais faire ? est ce que je connais un plombier ? combien il va me prendre ou encore est ce qu’il ne va pas vouloir tout faire changer ? (je n’ai pas d’a priori sur les plombiers mais bon…)

Dans la vie, à défaut de tout savoir, il faut être bien entouré et ne pas hésiter à se lancer. De mon coté, j’ai rempli ces 2 conditions : 1/ Jean-Charles est (en général) de bons conseils et s’y connait sur de nombreux sujets de travaux (plomberie, maçonnerie, …). 2/ J’adore apprendre alors quand il m’a fallu réparer cette fuite, c’était l’occasion rêvée de m’initier à la plomberie (de base).

Emplacement de la fuite à réparer

Comme vous pouvez le voir, la fuite est assez enclavée, difficile d’accès et surtout, l’ensemble a l’air tellement en mauvais état qu’il n’était pas question de faire une réparation de fortune. J’ai donc décidé de me lancer et changer complètement cette section et ainsi, partir sur une base saine !

2/ Équipez-vous et achetez les matériaux

Achetez les outils et matériaux pour réparer votre fuite

C’est la partie la moins facile à mon sens car vous vous rendez dans l’allée Plomberie de votre magasin et là… vous êtes perdu ! Quels outils faut-il acheter, quels matériaux et pour quels types de fuites ?
Dans mon cas, je n’ai pas opté pour tout le matériel nécessaire à un plombier (il faut rester raisonnable) mais je me suis équipé de façon à réparer cette fuite ET d’éventuelles travaux de plomberie futurs (radiateur, …)

Voici ma petite liste et quelques prix pour se faire une idée :

  • Pare flamme : 15€
  • Décapant : 5€
  • Toile émeri : 1€
  • Mini Coupe tube PRCI 22mm : 9€
  • 5 Baguettes de brasure forte : 10€
  • Lampe à souder avec lance Cerco : 40€
  • Tuyau cuivre Diamètre 16 par 1m : 8€
  • 2 Té de raccord cuivre : 2€
  • 2 raccords cuivre 90° : 2€
  • 2 raccords droits prisonnier 20×27 : 5€
  • Allume bruleur : 5€
  • 2 manchons 14 vers 16 en cuivre : 2€
  • 10 Joints caoutchouc : 2€

Soit au final, un total de : 106 €. Ca peut vous paraître cher et c’est sûrement ce que m’aurait coûté la venue d’un plombier mais au moins, j’aurais appris à faire de la plomberie et une petite fierté personnelle du travail fait sois-même (et ça, ça n’a pas de prix !)
J’aurais pu faire des économies en achetant directement des lots de raccords qui reviennent quasiment au même prix qu’à l’unité mais je n’ai pas énormément de place pour stocker toutes mes affaires de bricolage.

3/ Entraînez vous avant de vous lancer

Si comme moi, c’est la première fois que vous faites de la plomberie, il est indispensable de s’entraîner. Cela vous permettra de vous lancer en toute confiance lorsque vous ferez votre réparation définitive !

Le Mini coupe tube PRCI de diamètre 22

Sensibilisez vous aux différents outils. Pour certains, la prise en main sera évidente et rapide, pour d’autres, cela nécessitera un peu plus de temps et de patience. Par exemple, le mini coupe tube est d’une simplicité évidente mais il faut tout de même faire un essai (si vous serrez trop fort, vous risquez d’écraser le tube alors allez-y doucement).

Entrainez vous à couper un tuyau avec le coupe tube

Au niveau de la brasure, il m’aura fallu plusieurs essais. Pour bien me régler sur la chauffe du cuivre et le moment pour passer ma baguette de brasure, … bref, 3 essais plus tard, je pouvais commencer.

Laissez refroidir la brasure et nettoyer la pièce

4/ Préparez le terrain, c’est parti !

Mini de votre coupe tube, coupez le tuyau qui relie la section à remplacer.

Positionnez le coupe tube sur le tuyau à couper

Les autres extrémités sont reliées à des raccords à visser. Ce sera plus simple à enlever.
L’espace est maintenant libre, nous pouvons commencer l’opération et prendre les bonnes mesures pour découper notre tuyau de cuivre

Toute la section à remplacer est retirée

5/ Il est temps de faire de la soudure

Commencez par vous munir de la toile émeri et décapez l’extrémité de votre tuyau à souder. Toutes les petites « rayures » permettront à la brasure de bien s’introduire (par capillarité) !

Utilisez la toile émeri sur l'extrémité du tuyau avant soudure

Ensuite, appliquez du décapant sur l’extrémité du tuyau ainsi que dans l’intérieur du raccord à souder. Ne pas trop en mettre, un léger film suffit.

Précision : le décapant n’est pas obligatoire entre deux parties en cuivre, mais est indispensable entre du cuivre et un raccord en laiton.

Passez du décapant sur l'extrémité du tuyau à souder

Allumez votre lampe à souder en ouvrant le robinet de gaz, et utilisez votre allume brûleur pour enflammer le gaz (un simple briquet peut suffire…). Un petit coup d’oeil sur l’embout. Cette lance Cerco permet de diffuser la chaleur de la lampe tout autour du tuyau, c’est très pratique !

Allumez votre lampe à souder à l'aide de votre allume bruleur

Placez votre tuyau et raccord à souder au niveau de la lance Cerco et faites rougir le cuivre jusqu’à l’obtention d’un beau rouge cerise.

Chauffez le cuivre à rouge avant de passer la brasure

Pour l’étape suivante, j’avais besoin de mes 2 bras, je n’ai donc pas de photo. une fois le cuivre chauffé à rouge, décalez légèrement votre flamme et utilisez la baguette de brasure pour déposer de la matière juste à la jonction de vos raccords. Celle-ci doit fondre au contact du cuivre. Si la baguette ne fond par correctement, cela signifie que la température n’est pas suffisante et surtout, que la brasure ne va pas bien s’introduire dans le raccord !

Attention, la flamme ne doit chauffer QUE le cuivre et surtout pas la baguette de brasure !

Les tests sont concluants, la soudure est étanche !

et c’est là que vous pourrez constater que votre entraînement à payé ! Regardez moi cette jolie soudure !
La brasure est régulière, le matériau apporté s’est bien introduit entre le raccord et le tuyau. Bref, c’est beau mais surtout EFFICACE ! Il ne me reste plus qu’à faire la même chose sur les 9 soudures à réaliser pour concevoir ma section.

6/ Finalisez la section à remplacer et faire la dernière soudure en place

Je ne vous ai pas pris les photos de toutes les soudures mais j’avais un raccord à 90°, 2 raccords prisonniers, un T et un manchon à faire. Tout cela pour réaliser la section ci dessous :

La nouvelle section est finalisée et prête à installer

On peut maintenant remettre cette section en place en vissant les 2 raccords prisonnier.

Mise en place de la nouvelle section sur le circuit d'eau

Il ne me reste plus qu’une seule soudure, celle que reliera définitivement la section au circuit d’eau. C’est un peu plus compliqué car j’ai peu d’espace pour travailler. Commencez par placer votre pare flamme derrière la soudure à réaliser. Ce serait dommage de brûler votre mur ! N’oubliez pas de garder à portée de main une éponge et un petit récipient contenant de l’eau dans le cas ou quelque chose viendrait à s’enflammer (Sécurité avant tout)

Dernière soudure sur place pour finaliser les raccords

Le reste est une soudure standard : nous avons pris le temps de passer la toile émeri, du décapant, faire rougir le tuyau en cuivre et apposer la baguette de brasure.

Le manchon diamètre 14 vers 16 est maintenant en place

Attention : je n’ai pas mis les joints en caoutchouc sur les raccords à vissés avant cette dernière soudure… les joints auraient brûlé ! J’ai fini la soudure, laissé refroidir le tout et ensuite uniquement, j’ai finalisé le montage complet en ajoutant les joints !

7/ Conclusion

Je vous le disais en introduction, certains domaines font peur parce que vous ne les connaissez pas… ce n’est pas pour autant qu’il faut les confier à d’autres. Apprenez de l’expérience de votre entourage, lisez des articles sur Internet (sur des supers sites comme ZoneTravaux !!!), entrainez-vous et le plus important Lancez-vous !

J’espère que cet article vous a plu, en tout cas, j’ai pris beaucoup de plaisir à le rédiger et à partager cette expérience avec vous (et j’en suis fier !)

Si vous avez la moindre question, le forum est là pour vous.

 

Tags : , , , , , , , , ,

A propos de

Quel meilleur moyen que ZoneTravaux.fr pour partager avec vous ma passion pour le bricolage. J'y partage mes expériences, mes tutoriels, mes créations ou encore mes tests d'outillage.