Accueil Coups de coeur Test : Robot de tonte Cub Cadet Lawnkeeper 1800

Test : Robot de tonte Cub Cadet Lawnkeeper 1800

5

S’il y a bien un outil que j’ai souvent rêvé d’essayer, c’est bien un robot de tonte. Non pas que je n’aime pas tondre, au contraire, mais le coté technologique ainsi que le fait de ne jamais avoir à ce soucier de passer un samedi à le faire, sont des arguments qui m’ont toujours séduit.

Cub Cadet Robots de tonte Lawnkeeper 1800

Cub Cadet m’a donné l’opportunité de tester un robot de tonte en me prêtant le modèle LawnKeeper 1800. En voici mon retour d’expérience après 4 mois d’utilisation !

Rapide focus sur Cub Cadet :
Parce que c’est toujours intéressant de voir l’historique d’une entreprise et son évolution dans le temps !

Cub Cadet est une marque américaine fondée en 1961 qui a débuté par la production de petits tracteurs pour particuliers. Ils sont à l’origine de quelques belles innovations technologiques et, plus récemment, ils ont commercialisé des robots de tonte en partenariat avec Robomow. Cub Cadet n’est pas le seul sur ce secteur qui commence à devenir assez concurrentiel (Husqvarna, Bosch, … pour ne citer qu’eux).

En écrivant cet article, j’ai commencé à regarder un peu leurs anciens produits et je suis tombé sur des petits tracteurs… ils sont juste magnifiques ! Cela donne envie d’en trouver un pour le retaper de A à Z ! Petit exemple trouvé sur la toile :

Bref, revenons-en au coeur de notre article avec le test de ce robot de tonte : le LawnKeeper 1800 !

En introduction, voici les principales caractéristiques techniques :

  • Lawnkeeper 1800
  • Pelouses jusqu’à 1800 m2
  • Poids : 19 Kg
  • Largeur de coupe : 56 cm
  • Hauteur de coupe : 20 – 80 mm
  • Autonomie : 60 à 80 minutes*
  • Temps de charge : 90 à 120 minutes
  • Batterie : Lithium Fer Phosphate – 26 V 4 Ah
  • Prix public indicatif : 2519 euros TTC

Mais plus que des mots, je vous propose de commencer à découvrir cette machine au travers d’une vidéo (Chaîne Youtube de ZoneTravaux)

Présentation du robot en photos :

Ce robot de 19 kg permet de réaliser des tontes allant de 20 à 80 mm. Le réglage est réalisé à l’aide d’une molette disponible sous le capot. Sous ce même capot, le robot dispose d’un bouton de marche/arrêt ainsi que d’un fusible qui prend place à l’arrière de la machine pour la mise sous tension.

L’écran de contrôle est simple et fonctionnel et permet, à l’aide de peu de boutons, d’accéder aux différents menus sans avoir à éplucher attentivement la notice. On y trouve, de gauche à droite, un bouton de validation de la fonction, deux boutons Haut et bas pour se déplacer dans le menu des fonctions, l’écran noir et blanc avec possibilité de régler le contraste, un capteur de pluie permettant au robot de rentrer à la base en cas d’averse ou de ne pas sortir lorsqu’il pleut et enfin, un bouton de retour arrière.

La box de contrôle dispose de 4 voyants permettant de visualiser si votre robot est en cours de recharge, en cours de tonte ou même, s’il y a un problème de fil de démarcation (cas d’une coupure du fil par exemple). J’ai placé cette box dans mon garage près de l’alimentation électrique du robot.

Les roues du robot sont crantés afin de maximiser l’adhérence au sol surtout pour des terrains escarpés (ce qui n’est définitivement pas le cas de mon jardin). Ces roues ont l’avantage de permettre un bon compromis entre adhérence et surface de contact au sol pour éviter de faire des marques sur la pelouse.

Ces 2 roues arrières fonctionnent indépendamment et la roue avant est libre. Le robot peut ainsi tourner sur lui-même sans avancer. C’est assez pratique pour les endroits peu accessibles.

Le capot du robot est monté sur ressort avec un capteur de contact. Ce capteur permet au robot de s’arrêter en cas de contact avec un objet (arbre, souche, enfant, …). Dans ce cas, le robot s’arrête, recule, puis part dans une autre direction.

Vous pouvez aussi arrêter le robot manuellement à l’aide de la commande d’arrêt disposée sur le dessus de ma machine (STOP rouge). Il coupe directement le robot et donc la tonte en cas de problème.

La surface de tonte est particulièrement intéressante avec 56 cm de largeur. Pour un terrain de 800 M², il suffit de 3 sorties du robot pour tondre la totalité de celui-ci. Cela reste tout de même raisonnable pour accéder à des endroits difficiles.

La tonte est réalisée de manière aléatoire permettant de ne faire aucun trace sur votre pelouse et vous pouvez choisir de tondre les bordures ou uniquement la surface de votre pelouse.

En ce qui concerne la tonte, celle-ci est réalisée à l’aide de 2 lames en acier inoxydables qui dépassent de la largeur des roues permettant de minimiser la taille de bordures de votre jardin. Avec des passages réguliers du robot et le système de mulching (le gazon coupé reste sur place, il n’est pas récupéré dans un bac), la qualité de la pelouse est vraiment améliorée (j’en parle à la fin de l’article dans mon retour d’expérience).

Les lames se retirent facilement à l’aide de l’outil disponible (sorte de pince d’extraction de lame). C’est particulièrement intéressant pour l’entretien du robot et l’aiguisage des lames.

Enfin, concernant les autres accessoires livrés, vous disposez du fil de démarcation de votre jardin (il suffit d’en acheter la longueur suffisante pour délimiter la surface de tonte).

Le fil se positionne dans le jardin à l’aide de piquets que vous plantez avec un marteau par exemple. Un piquet tous les 50 cm est recommandé afin de bien maintenir le fil près du sol.

Dans le cas ou vous avez besoin de faire des raccords de fils (en cas de coupure ou d’ajout de zones de tonte), vous disposez de petits pions bleus dans lequel vous passez les 2 extrémités de fils dénudés à raccorder dans ceux-ci (il y a du gel à l’intérieur pour éviter la corrosion des fils dénudés).

Le socle de recharge est légèrement plus grand que le format du robot de tonte. Il isole le robot du sol et dispose d’une tête de recharge en façade avec 2 tiges en acier permettant de connecter le robot au courant.

A noter la couleur jaune bien voyante du robot mais là, je ne me prononce pas, les goûts et les couleurs… Je suis plus fan de couleurs discrètes mais bon !

Installation du robot dans le jardin :

Pour vous donner une idée de mon jardin et des potentiels obstacles que le robot aura à éviter, j’ai réalisé un plan 3D du jardin. Cela m’a permis d’échanger avec Cub Cadet pour qu’ils me conseillent sur la manière de préparer ce dernier afin que le robot soit le plus efficace (on parlera plus tard des zones secondaires).

Au final, il s’avère que la mise en place du robot est particulièrement rapide car je n’aurais qu’un seul obstacle avec le noyer entouré d’iris (en plein centre). Pour les autres, le robot les détectera automatiquement (en fait, au contact avec un object, le robot fait demi tour et part dans une autre direction => pas besoin de tracer les contours de tous vos arbres !)

Voici les accessoires fournis avec le robot afin de préparer votre jardin. Vous avez le fil de démarcation du terrain avec ses crochets de maintien, le socle de recharge avec ses accessoires, la box de contrôle, la réglette, l’outil de changement de lame, le cablage et les manuels d’utilisations.

1/ On positionne le socle de recharge en bordure de son terrain. Ne placez pas celui-ci dans un recoin car le robot est programmé pour sortir dans différents axes donc, dans un recoin, il sortira toujours par la même trajectoire et risque de faire des traces dans la pelouse.

2/ On débute la mise en place du fil de démarcation, fil qui fera le tour de votre jardin pour délimiter la zone de tonte. Le fil doit ressortir légèrement de la base afin de le brancher à la tête de recharge qui viendra se positionner au dessus

3/ Ensuite, c’est très simple et surtout très rapide. A l’aide de la réglette fournie (permettant d’écarter le fil de manière optimale), enfoncer les pics de maintien légèrement dans le sol et faites y passer le fil. Pour l’instant, n’enfoncez pas les pics entièrement et placez les uniquement tous les mètres car, après avoir fait un test avec le robot, il se peut que vous ayez quelques retouches dans votre placement de fil.

4/ Pour les angles droits, préférez un léger décrocher à 45° qui permettra une meilleure tonte du robot.

L’avantage de ne pas entièrement enfoncer les pics dès le début, c’est que vous pourrez faire de nombreux tests pour que le robot passe au plus près des murs, chemin, massifs de fleurs, … Autre petit aspect sympa, le fil étant vert (comme votre pelouse), une fois en position, il se confondra très bien avec l’herbe et sera quasiment invisible.

5/ Délimitation de bosquets, massifs de fleurs, … : Continuez de tirer votre fil en traversant la pelouse pour arriver vers le massif.

Positionnez les pics dans le sol (crochet vers l’extérieur) en respectant la distance grace à la réglette tout autour du massif

Placer le fil dans les crochets pour faire le tour de ce dernier et revenez sur le premier crochet de départ (donc on fait un cercle total autour du massif).

Enfin, retirer votre fil, parallèle au premier pour revenir sur la bordure du jardin. Vous pouvez placer les 2 brins de fil dans les mêmes pics. Le fait qu’ils soient l’un à coté de l’autre fera comprendre au robot qu’il peut passer par dessus sans les éviter.

6/ Fermer le circuit en rebouclant le fil vers le branchement de base sur le socle de recharge du robot. Pour cela, il vous suffit de l’enrouler sur lui-même.

7/ Branchez enfin le fil sur la tête de recharge que vous clipsez sur le socle (le fil de droite est le fil d’alimentation qui va vers la box de contrôle).

8/ Branchez la base au secteur en passant par la box de surveillance. Les fils disposent de branchements imperméables.

9/ Enfin, fixer « définitivement » le socle de recharge à l’aide de 6 pitons (utilisez un marteau) :

Configuration du robot

Une fois le terrain bien délimité à l’aide du fil, il ne vous reste plus qu’à paramétrer votre robot pour le faire fonctionner.
On commence par insérer (visser) le fusible sous le capot de la tondeuse.

L’écran s’allume et affiche le choix de la langue. Avec les flèches haut et bas, vous pouvez choisir Français. (enfin, vous choisissez ce que vous voulez !)

Après avoir validé la langue (bouton GO), on définit la date et l’heure. L’heure est particulièrement importante car vous aurez à paramétrer sur quels créneaux vous souhaitez que votre robot fonctionne.

Puis vient le premier test, celui de la charge de la base de recharge. En appuyant sur le bouton GO, le robot va rejoindre le fil le plus proche et le suivre jusqu’à rejoindre la base (sans tondre). Le robot va se connecter, ressortir, puis revenir sur la base et s’assurer que celle-ci est bien alimentée et donc que le robot pourra être rechargé.

Lorsque le test est validé, nous pouvons passer à une étape importante, celle du choix des zones. Vous pouvez en effet sélectionner 3 zones différentes pour de futurs scénarios. Vous souhaiterez peut être tondre une zone peu accessible plus souvent par exemple. De mon coté, je délimite 2 zones différentes. La première (zone principale) correspond à la zone du jardin en façade de la maison (c’est le plus grand morceau de jardin et je choisis sa superficie avec les boutons haut et bas).

Puis vient le second test, celui de la délimitation du terrain. Lorsque vous appuierez sur « GO », le robot va rejoindre le fil délimitation puis revenir à sa base. Si celui-ci rencontre un problème (message « Ajuster le cable »), c’est maintenant que vous pouvez modifier le tracé du contour (et c’est donc pour cela que nous n’avons pas encore planté définitivement les pics dans le sol).

Et enfin, dans ma configuration, je sélectionne une seconde zone de tonte (terrain à droite de la maison) qui me permettra de tondre celui-ci indépendamment de la zone principale. Le robot suivra le fil jusqu’à cette zone et débutera la tonte uniquement en arrivant dans celle-ci).

« Grâce à leur système de programmation intelligente, les Lawnkeeper calculent la surface à tondre et le nombre de fois qu’ils doivent tondre en fonction des paramètres rentrés par l’utilisateur. »

Votre robot est fin prêt à fonctionner (je ne vous ai pas mis les scénarios, cela dépend vraiment de votre envie et besoins : choix des jours de semaine, choix des horaires, choix des zones, … Bref, les possibilités sont très nombreuses !)

Retour d’expériences après 4 mois d’utilisation

J’ai mis volontairement beaucoup de temps à tester ce robot de tonte afin de ne pas m’arrêter à un article reprenant un communiqué de Presse avec uniquement des caractéristiques techniques. Il faut savoir que l’achat d’un robot ne se décide pas sur un coup de tête étant donné le prix élevé de ce type machine. Je dois avouer qu’avant ce test, même si j’ai toujours été séduit par le principe d’un robot de tonte, le prix a toujours été un élément bloquant pour moi.

Maintenant que j’y ai goûté… en toute franchise, j’en suis devenu fan !

Pourquoi :

1/ peu importe le moment, le jour, lorsque vous êtes chez vous, le gazon est TOUJOURS tondu parfaitement. Vous n’êtes pas la un week-end, vous partez en vacances ou tout simplement, vous n’avez pas eu le temps de tondre : le robot le fait pendant votre absence : quel confort !

2/ Avant d’avoir des enfants, la tonte de ma pelouse était un plaisir, j’y passais 2 heures toutes les 2 semaines. C’était un moment pour moi, pour réfléchir, pour juste faire une activité simple. Maintenant que j’ai des enfants, les heures « pour moi » sont plus rares et je vous avoue que, regarder le robot faire mon « boulot » pendant que je bois l’apéro sur ma terrasse avec ma femme… c’est un luxe qui n’a pas de prix.

3/ La tonte n’est plus une préoccupation. J’ai un métier avec des horaires larges, je ne peux donc pas tondre en semaine et le dimanche, on ne tond pas pour ses voisins. Il ne reste donc plus que le Samedi. J’ai été bluffé par la silence de ce robot. Nous avons été étonnés plus d’une fois de voir le robot tondre alors même que nous ne l’avions pas entendu. De manière tout à fait objective : vous pouvez brancher le robot le dimanche, la nuit … à aucun moment vous ne dérangerez vos voisins !

4/ L’installation et la configuration restent ultra simples. J’ai mis 2 heures à installer ce robot et en 3 sorties, ma pelouse était déjà entièrement tondue.

5/ En ce qui concerne la qualité de mon gazon. J’ai commencé à constater une diminution de la mousse et une densification de l’herbe. Par contre… la canicule est passée en suite et je n’ai pas pu vous faire un avant/après digne de ce nom. Le soleil a bien attaqué mon gazon donc je ne peux pas vraiment vous dire si le robot améliore celui-ci (le premier constat semble montrer que oui).

Enfin, pour conclure, mon seul regret, c’était d’avoir à remballer le robot à l’issu de ces 4 mois de tests pour le renvoyer à Cub Cadet. Si je n’étais pas en cours de déménagement, je leur aurais fait un proposition d’achat (oui c’est cher mais franchement, je ne pensais pas autant apprécier ce type de machine).

Cub Cadet Robots de tonte Lawnkeeper 1800

Si vous avez la moindre question, n’hésitez pas à utiliser les commentaires ou directement le forum de ZT

A bientôt sur ZoneTravaux !

5 Commentaires

  1. bonjour
    j’ai ce robot depuis un an c’est vrai que c’est le rêve mais depuis un an j’ai eu pas mal de problème avec ce robot on a du changer la batterie l’électronique du socle où il se recharge et maintenant c’est la carte frontale en plus il se bloque souvent et je suis obligée de le surveiller si bien que lorsque je pars en vacances je l’arrête donc pas complètement satisfaite et tous ces problèmes en un an je me demande comment il va vieillir

    • Bonjour Claudine,
      Merci pour ce retour. C’est vrai qu’à ce prix, on s’attend à ne pas avoir ce genre de problèmes … Encore une fois merci d’apporter votre retour d’expérience, ça aide nos lecteurs à se faire une idée sur les produits que nous présentons.

  2. Bonjour,

    Merci pour ce test, je ne connaissais pas cette marque. Il est vrai que je n’ai pas l’habitude d’utiliser des robots tondeuses (je suis clairement un fan des tondeuses manuelles) mais ton test me donne envie de m’y mettre. Seulement le prix de la machine fait clairement mal au porte monnaies… J’attends que ce types de tondeuses se démocratisent un peu et que les prix baissent. En tout cas, c’est clairement génial pour ceux qui n’aiment pas tondre leur pelouse ! 🙂

    Au plaisir.

  3. Bonjour,

    Avec 2 hectares de terrain j’ai acheté une Force Series et j’ai vraiment été agréablement surpris par la qualité de la marque Club Cadet. Bien plus simple d’utilisation et agréable à utiliser sur mon précédent tracteur Bosch.
    Du coup j’hésite à acheter un robot autonome. j’ai peur que le terrain soit trop grand. Des conseils?

  4. Bonjour
    j’utilise ce même modèle depuis 3 ans et n’étant pas présent de la semaine c’est un véritable plaisir de retrouver son gazon net le vendredi soir et d’en profiter tout le week end. Il faut quand même un peu de temps pour bien connaitre la machine. J’ai eu des problème de rupture de câble involontaire et pas simple de retrouver la rupture. J’ai comme seule solution de faire un pont avec un autre câble et progressivement me rapprocher de la coupure .
    Seule chose que je déteste c’est la période d’hivernage ;Je rentre le robot pour le laisser charge (tres important ) mais démonter la tète de la station de base est très difficile et très pénible. Et je cherche un deuxième tète pour ne pas avoir a refaire cette très laborieuse opération.
    Mise à part cela je ne suis pas prêt de revenir à une tondeuse thermique

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Quitter la version mobile