Les matériaux en plâtre pour cloisons

Bonjour à tous, suite à des questions posées sur notre forum concernant les différents matériaux en plâtre utilisés pour les cloisons dans nos maisons et appartements, je vais essayer de vous faire faire un petit tour d’horizon de ce qu’il existe et ce qu’on utilise dans les différentes situations ainsi que leur spécificités et techniques de pose.

Les plaques de plâtre :

Elles se vissent généralement sur des rails qui forment une structure métallique sur les murs ou au plafond. Ces structures permettent de placer de l’isolant derrière le plâtre si besoin, de faire passer des câbles électriques, des tuyaux etc … On peut aussi les coller directement sur mur avec du MAP (mortier adhésif pour plaques de plâtre), c’est ce qu’on appelle une peau.

Ce matériau se travaille très facilement, il se coupe au cutter. Le plus courant fait généralement 13mm d’épaisseur ce qui est à la fois fin et solide. Pour ma part, je préfère ne pas l’utiliser sur des cloisons qui devront supporter de lourdes charge (type meuble de cuisine).

Il en existe plusieurs types.

Le classique, le BA13  pour 13 mm d’épaisseur, il est gris :

BA13 classique

BA13 classique

Il existe également une version hydrofugée pour les pièces humides (cuisine, salle de bain), elle est verte et fait la même épaisseur généralement :

BA13-Hydro

BA13-Hydro

 

Certaines variantes sont moins courantes mais il faut également les connaître.

Il y a le BA13 pare-feux, utilisé dans les locaux sensibles, notamment qui contiennent des installations électriques ou à proximité des cheminées, facile à reconnaître, il est rose :

BA13 pare feux

BA13 pare feux

 

La version acoustique si vous souhaitez vous isoler du reste du monde ou installer une home cinéma qui ne réveille pas vos voisins. Il est bleu :

Les carreaux de plâtre :

Le carreau de plâtre sert à monter des cloisons plus solides que celles en plaques de plâtre. Elles ne supportent par contre pas les appuis sur sols type parquet qui ont tendance à bouger et à faire fissurer le plâtre.

Il en existe deux types, plein ou creux. Le creux est plus léger et donc plutôt utilisé sur les cloisons en étage. Dans les deux cas, les carreaux ont une forme qui permet leur emboîtement.

On utilise de la colle à carreaux en poudre qui se prépare comme un enduit très épais pour assembler les carreaux entre eux. Leur découpe est très facile avec une scie spéciale à grosses dents.

Carreau de plâtre plein

De la même manière les variantes sont nombreuses en fonction des pièces pour lesquelles les carreaux seront utilisés. La version classique et l’hydrofugé, le 5, 7 ou 10cm d’épaisseur.

Carreau de plâtre creux hydrofugé

 

Les plaques de plâtre alvéolaires : 

Ce type de cloison présente certains avantages : le prix, la rapidité de mise en oeuvre ainsi que la qualité d’isolation acoustique. Je n’ai jamais utilisé ce type de cloisons donc je ne peux pas m’étendre trop sur le sujet si ce n’est qu’encore une fois on les trouve avec du plâtre classique ou hydrofugé.

La fixation se fait grâce à des tasseaux de bois posés au sol, au mur et au plafond et à l’aide d’éléments de connexion entre les plaques elles-mêmes (clavettes également).

Cloison alvéolaire

 

Voilà pour un petit récapitulatif de ce que vous aurez l’occasion de croiser le plus souvent si vous avez affaire à des cloisons en plâtre en bricolant.

N’hésitez pas à nous raconter vos propres expériences en commentaires ou à venir poser vos question directement sur le forum de ZoneTravaux.

 

A très vite sur ZoneTravaux !

 

Tags : , , , ,

A propos de

Passionné de bricolage depuis toujours, ZoneTravaux est pour moi un excellent moyen de partager avec les lecteurs mes expériences trucs et astuces accumulés au fil des ans.

3 Responses

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *