Test : Le Leatherman Charge TTi, la caisse à outils ambulante !

Je ne sais pas pour vous, mais moi, je fais partie des gens qui ont toujours une occasion de sortir des outils. Et j’aime bien savoir que j’aurais de quoi assurer dans différentes situations. C’est pourquoi j’ai toujours sur moi une sorte de caisse à outils ultra portable … et une lampe de poche ! Et je me suis dit que ça valait le coup de partager avec vous mon expérience avec cette fameuse « caisse à outils » : J’ai nommé le couteau multifonctions Leatherman Charge TTi.

Leatherman-1

Pas plus tard qu’hier, quelqu’un entre dans mon bureau :
– « Tu n’aurais pas une pince pour ouvrir ma fenêtre par hasard ? »
– « heu … si »

Et oui, comme je l’ai dit, j’aime bien savoir que j’ai toujours de quoi dépanner sous la main et dans ce rôle, mon couteau multifonction Leatherman Charge TTi est excellent. Pince, couteau, scie, tournevis avec embouts interchangeables … J’exagère vraiment que très peu en vous parlant de caisse à outils.

Je pensais m’orienter sur un couteau suisse au moment où l’achat d’un outil multifonctions a commencé à germer, mais j’ai vite revu ma copie pour choisir un « truc d’homme ». J’ai déjà eu des couteaux suisses par le passé et je dois dire que ça fait très gadget à coté d’un Leatherman. Et c’est la pince avec le système de déploiement et d’utilisation de cette dernière qui m’a permis de décider. J’y reviendrai plus tard.

Description du couteau :

Allez, je vous présente la bête en photos avant de rentrer dans les détails :

Leatherman-2

Leatherman-1

Il s’agit d’un modèle avec un manche en titane (d’où le TTi dans le nom) ce qui assure à la bête une résistance à toute épreuve. L’assemblage est vraiment de très bonne facture. Tout coulisse à la perfection, aucun jeu nulle part, et on sent dès la première prise en main qu’on a affaire quelque chose de sérieux.

Voici les caractéristiques données par le fabricant :

– Manches en Titane
– Lames et outils autobloquants
– Pinces à bec effilé
– Pinces normales
– Cisailles coupe -fil
– Pinces coupantes pour fil dur
– Pinces à sertir
– Couteau pointe à tracer (en acier SV30)
– Couteau cranté
– Scie
– Ciseaux
– Lime à bois/métal
– Lime diamantée
– 1 adaptateur pour grand embout
– 1 adaptateur pour petit embout
– Tournevis (grand)
– 8 embouts réversibles
– Règle (19 cm/8’’)
– Ouvre-boîtes / décapsuleur
– Dénudeur de fil
– Œillet pour cordon (fixe)
– Œillet pour cordon (amovible)
– Clip poche (amovible)

taille: 10,2 cm
poids: 232 g
Livré avec étui mi-nylon et mi-cuir

La lame de couteau

Il y en a 4 pour couper à peu près tout ce qui vous tombe sous la main sur ce Leatherman Charge TTi. L’acier utilisé est ultra résistant. Par contre si vous devez utiliser votre couteau avec de l’eau salée, pensez à bien le rincer, j’ai oublié de le faire une fois après avoir ouvert un oursin et de la rouille est apparue quelques temps après (mais j’ai réussi à la faire partir).

Une lame couteau classique :

Leatherman-3

Cette lame est ultra-tranchante. C’est même limite un peu dangereux, mais au moins vous avez un vrai couteau tranchant avec une lame que vous pouvez aiguiser si besoin contrairement à une lame inox dont le filet perd son tranchant à chaque utilisation.

Les autres lames

Une lame de scie à métaux qui fait également office de lime :

Leatherman-5

Une lame de scie à bois :

Leatherman-4

Et enfin une lame de couteau cranté / coupe ceinture :

Leatherman-6

Toutes ces lames sont pourvues de sécurités très astucieuses pour éviter que celles-ci ne se referment sans que vous ne le vouliez au risque de vous blesser. Cette sécurité permet de refermer les lames d’une seule main sans aucun problème.

Il suffit de pousser vers l’intérieur une petite languette avec le logo cadenas puis de refermer la lame.

Leatherman-8

La pince

C’est un des points forts du Leatherman Charge TTi. La pince se déploie et les 2 manches du couteau sont en fait les 2 manches de la pince. Si bien que l’on se retrouve avec une pince à bec, écrasante, à sertir, à couper d’une force incroyable. Et on est loin, très loin, du simple gadget. On peut faire face à beaucoup de choses grâce à elle !

Leatherman-9

Leatherman-10

Leatherman-12

Les ciseaux

Ils demandent une toute petite manipulation pour être sortis de leur logement mais sont une très bonne paire de ciseaux … d’appoint ! Oui il ne faut pas espérer faire les découpages de guirlandes en papier avec … mais ils peuvent servir à couper un ongle cassé, un fil qui dépasse d’un vêtement etc … Leur tranchant est impeccable.

Leatherman-13

Le décapsuleur et le tournevis plat

Ils n’ont rien de vraiment particulier et je dois dire que ce n’est vraiment pas ce que j’utilise le plus mais ça peut servir un jour !

Leatherman-14

Leatherman-15

Les portes-embouts

Voilà l’autre gros point fort de ce couteau. Il possède deux portes-embouts. Un pour les embouts de taille « normale » et un pour les micro tournevis.

Pour ce dernier, je ne possède qu’un embout. On le retourne dans son logement pour avoir au choix, un micro tournevis cruciforme ou un micro tournevis plat.

Leatherman-16

Leatherman-18

Pour le plus gros des porte embouts, c’est le même principe sauf que les embouts sont plus nombreux et vraiment astucieux. Ils sont plats. Et on les stocke sur un support plat également. Cela permet d’avoir en permanence sur soi, des tournevis plat et cruciformes, mais aussi des clés allen, torx etc … Et surtout, vous pouvez acheter d’autres types d’embouts plats en fonction de vos besoins :

Leatherman-19

Leatherman-20

Le fameux support à embouts

Leatherman-21

Quelques embouts, vous pouvez voir la façon dont ils sont faits.

Leatherman-22

Leur conception plate ne gène absolument pas à l’utilisation. Il m’est arrivé d’avoir à forcer un peu et l’acier utilisé est de très bonne qualité, donc les embouts ne s’abîment pas malgré la « prise » qui est diminuée. Et c’est de toute façon un outil d’appoint. On ne démonte pas une voiture avec un couteau multifonction de ce type … quoique !

Chacun des outils qui se déplie possède une sécurité sur le manche. Contrairement aux lames c’est pas réellement pour éviter de se blesser mais pour garder une certaine stabilité de l’ensemble pendant leur utilisation.

Le couteau est livré avec un étui en cuir qui permet de ranger le couteau, le support à embouts et il y a deux emplacements de chaque côté qui permettent par exemple de glisser une petite lampe de poche. (C’est ce que je fait pour avoir toujours les deux sous la main)

Leatherman-23

Leatherman-24

Leatherman-27

Conclusion

Voilà pour le petit tour d’horizon. J’ai toujours ce Leatherman Charge TTi sur moi et je tenais à faire un petit article dessus pour guider les personnes qui hésitent encore à s’équiper avec ce genre d’engin !

En boutique il faudra compter un peu plus de 200€ … mais il est trouvable sur amazon à un bien meilleur tarif (aux alentour des 150€, avec étui, clip ceinture et les embouts). C’est chez eux que j’ai acheté le mien et en plus du prix, leur service est au top.

Comme d’habitude, on peut en parler sur le forum où vous pourrez nous donner votre avis si vous avez un outil de ce type, que ce soit en retours positif ou au contraire si vous avez eu une mauvaise expérience avec.

[MAJ du 26-11-2014]
Après plus de 2 ans d’utilisation, je suis toujours aussi content de cette version Leatherman Charge TTi.

Les lames sont toujours aussi bonnes, je ne les ai jamais affûtées, les ciseaux fonctionnent toujours aussi bien. Rien n’est usé à part l’embout tournevis plat, mais c’est un accessoire interchangeable donc aucun souci.

J’ai juste eu pendant un moment un petit encrassement des lames qui demandaient un peu plus de force pour les manipuler, un simple nettoyage à l’eau savonneuse et tout est rentré dans l’ordre ! Bref, je conseille toujours ce couteau à tous les bricoleurs.

A très vite sur ZoneTravaux !

Tags : , , , , ,

A propos de

Passionné de bricolage depuis toujours, ZoneTravaux est pour moi un excellent moyen de partager avec les lecteurs mes expériences trucs et astuces accumulés au fil des ans.

12 Responses

  1. Super ton article et les explications, je pensais justement m’acheter un leatherman et je tombe sur ton blog, tu m’as permis de me décider! Bonne continuation et merci

  2. Salut,

    Je possède un TTI première generation datant de 2009 , j’ai réussi a en tuer 3 , les becs sont fragiles, très cassants quand on a une pigne de fer comme moi :)) , j’avais pas trop de souci pour me le faire échanger jusqu’au jour où l’on m’a dit qu’il n’était plus possible de me l’échanger dous pretexte que la garantie Leathermann n’était plus appliquée en Europe …. Actuellement mon dernier ( qui a quand même 4 ans a eu les butées de pince ( en inox durci) se sont déchirés, du coup plus de serrage :/ eh oui , super cool comme pince pour quelqu’un qui s’en sert de temps à autre , pour ce qui était des miens c’était de l’intensif journalier ( le métier du legionaire , la bite et le couteau ) bien évidement je n’utilisais pas mon couteau comme marteau ou enclume ou je ne sais quoi, dans des conditions qui répondent a sa fonction : pince essentiellement et pas serrer avec les deux mains!

    Bref tout ça pour dire que l’incassable TTI, ne l’est pas vraiment pour tout le monde.

    Leathermann font de super multitool , victorinox en fint de beau mais pas forcément pratique et costaud comme le premier cité.

    Le TTI est un bon couteau, mais un peu less au niveau de l’armature inox les butée de pince.

    J’en ai commandé un autre car sans mon couteau , c’est comme si j’étais tout nu.

    A plus !

    • Intéressant comme retour d’expérience. Je pense que j’utilise le miens beauuuuucoup moins que toi, donc j’ai jamais constaté ce genre de souci, après j’ai de l’outillage que j’adapte, le TTI est là en dépannage ou au bureau …

      Tu as l’air d’en être content quand même au final 🙂

  3. Waouw! Magnifique mes fautes de frappes et d’ortho !

    J’vais faire un saut en primaire pour réapprendre !

  4. J’aime beaucoup ton commentaire, très personnel, ça sent le vécu !
    De mon coté, j’ai mon fidèle GERBER qui me suit depuis 10 ans. Certes, nettement moins de fonctionnalités, plus roots mais franchement solide. Si je dois changer, je me poserais vraiment la question de passer sur un Leatherman mais pour l’instant, le GERBER continue son office 🙂

  5. Ce couteau m’a été offert par mon voisin britannique;une petite vingtaine d’année de services musclés au quotidien;J’ai réussi tout de même à casser une butée de réception du bec de pince en fond de manche :puis un bec de la pince un peut plus tard,ça peut arriver,je m’en sert parfois à deux mains et celles ci sont très grandes! 😉 (réexpédié et changé sans problème.Youpi!)Je trouve le système de coupe fil sur la pince plutôt moyen (j’ai de nombreuses fois eu un « fil » qui se coince en désaxant légèrement les mors qui sont sensés fonctionner par cisaillement…pas assez précis(trop de jeu) où pas assez robuste;j’eu préféré et de loin un système de coupe à enclume où apparenté à bord contre bord,comme des tenailles quoi….)au point où je redoute d’avoir à couper un fil de cuivre par exemple qui va se mettre en « zigzag » plutôt que de se couper! 🙁
    J’ai dû redresser et reformer le tournevis large fixe (casse au redressage à froid);(il est redevenu impec.)mais n’est pas très très costaud je trouve;donc à manier avec précaution et discernement.
    le tournevis plat (noir déboitable)c’est vrillé sur le méplat;je l’ai redressé sans problème et meulé pour le parfaire;(donc,faut pas trop forcer non plus…Le cruciforme qui lui fait face c’est légèrement émoussé et arrondi…tant pis,il fonctionne encore en faisant bien attention!
    Les lames sont toujours impec;je les ai réaffutées et essaies de me tenir à l’utilisation majoritaire de la lame droite (plus facile à affuter évidement vue sa forme)l’autre me sert surtout (assez souvent)pour le crochet « coupe sangle »;je réserve sa lame ondulée pour les travaux nécessitant sa pointe solide (juste le dernier centimètre à fil droit et donc réaffutable facilement!).
    La prise en main est excellente et fiable;la housse à dû être changée (pour cause d’usure et de relâchement généralisé,mais c’est normal après tant d’usage…).
    Je l’ai toujours sur moi et ne pourrait plus m’en passer;comme vous le voyez,je ne le ménage pas vraiment avec moi,c’est un peu « ça passe où ça casse! »et c’est quand même très très solide,il faut le reconnaître!
    (si je « le casse » si cela est possible;je le remplace par le même;c’est dire!).

  6. Merci pour ce joli test … le seule (-) est le prix

  7. Bonjour,
    je viens d’en acheter un je suis donc en plein rodage.
    J’avais un GERBER Strata avant mais il n’a pas tenu le choc lors d’un serrage à 2 mains, je n’arrive pas à le faire réparer
    Le strata avait un ressort sur la pince pour la tenir ouverte, le Charge ne l’a pas , c’est un peu génant

  8. beau test qui montre efficacité et le tranchant de ces outils .

  9. Personnellement, je suis un adepte du Charge TTi pour deux raisons principales. La première, c’est évidemment qu’elle bénéficie de tout le savoir faire Leatherman et regorge de précieux outils (couteau, scie, règle …). Mais la seconde, c’est pour son look atypique conférée grâce aux poignées en titane : elle a de l’allure !

    Et quelle résistante, ça fait plusieurs années que je l’utilise durant mes excursions et elle est quasiment comme neuve. Je dis oui !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *