Test : Désherbeur FISKARS W52

Désherbeur FISKARS W52

Les beaux jours sont enfin là et j’ai passé tous mes derniers week-end dans le jardin à rattraper le temps perdu… et réparer ce que la nature sait très bien faire… laisser pousser les mauvaises herbes !

J’ai pris mon courage à deux mains et j’ai commencé à désherber ma pelouse mais pas tout seul… je me suis équipé du désherbeur FISKARS W52 histoire de me simplifier grandement la tâche !

Il suffit de jeter un œil à la taille du jardin pour vous apercevoir que ce n’est pas un petit travail.

Jardin à désherber

1/ Parlons un peu de FISKARS

Il y a de fortes chances que vous ayez déjà entendu parler de cette entreprise au vue des dernières campagnes publicitaires de FISKARS.

Logo Fiskars

Les produits qu’ils commercialisent vont du Jardinage, à la cuisine, aux loisirs créatifs ou encore aux ustensiles bureautiques.

C’est une entreprise qui existe depuis 1649 (une des plus anciennes d’Europe !) et qui tient son nom du village Finlandais dans lequel a été créé la forge FISKARS. Pour les férus d’histoire, le site Internet regorge d’informations intéressantes sur l’histoire de la marque (Lien).

Fiskars Old School

Tout cela pour vous dire que niveau expérience et sérieux… on ne peut guère faire mieux d’autant qu’au fil des dernières années, FISKARS a renforcé sa position avec l’acquisition de nombreuses sociétés (SILVA, BERBER, LEBORGNE, …).

En ce qui concerne le jardinage, vous trouverez toute la gamme FISKARS Jardinage sur leur catalogue.

2/ Désherber sans produit toxique ?

J’ai horreur des produits toxiques pour désherber ma belle pelouse mais, dans les faits, désherber manuellement est long et fatiguant ! J’ai donc cherché un solution pour me faciliter la vie et désherber de manière mécanique.

Ces derniers mois, difficile de ne pas tomber sur les publicités télévisuelles de FISKARS. Je dois dire qu’en général, je ne suis pas sensible aux pubs mais pour une fois, j’ai cédé à la tentation. J’utilise déjà un certain nombre de ciseaux de cette marque et n’ayant jamais été déçu, je me suis orienté vers le désherbeur FISKARS W52.

Désherbeur FISKARS W52 caractéristiques.JPG

Quelques caractéristiques techniques :

  • Garantie : 1 an
  • Manche : Aluminium
  • Mâchoires : acier inoxydable
  • Parties plastiques : Polyamide renforcé fibre de verre
  • Poids : 917 g
  • Longueur : 988 mm

Descriptif du fournisseur : (source Fiskars)

« Le désherbeur Fiskars est une invention ingénieuse pour enlever du jardin les mauvaises herbes telles que les pissenlits. L’outil est facile et confortable à utiliser : nul besoin de creuser ou de se pencher, ni d’utiliser des produits toxiques »

Mais qu’en est-il réellement ? Est ce que ce produit est à la hauteur du descriptif ? et surtout, est ce qu’il vous simplifiera réellement la vie ? La réponse dans la suite de l’article.

3/ Déballage du désherbeur et qualité perçue

A première vue, le désherbeur présente bien. Il est livré brut, comme présenté sur la photo suivante (pas besoin de gros carton qui replierait ma poubelle inutilement).

Désherbeur FISKARS W52

Il n’y a pas de notice d’emploi séparé, tout est simplement expliqué sur le support de présentation. En même temps, vous le verrez plus tard, avec cet outil, le désherbage se fait en 4 mouvements. Un manuel très détaillé est donc loin d’être indispensable. Les explications sont simples, concises et efficaces.

Désherbeur FISKARS W52

Le manche est en aluminium d’ou le poids compact de moins de 1 kg et semble assez solide.

Désherbeur FISKARS W52

Les parties plastiques paraissent un peu légère pour une utilisation intensive mais, suite à ma petite expérience, le résultat est très satisfaisant. Il faut noté que le prix de cet outil est plus que raisonnable (comptez 35€ dans le commerce)

Désherbeur FISKARS W52

Concernant les mâchoires, c’est du costaud avec de l’acier inoxydable bien épais. Je n’ai aucun doute dans la tenue sur le long terme.

Désherbeur FISKARS W52

Enfin, ma seule petite déception en déballant le produit, c’est la bande plastique qui tenait le carton de présentation. FISKARS précise « La bande plastique de l’emballage peut être utilisée pour accrocher l’outil et le ranger ainsi facilement« …

Cette bande plastique est maintenue à l’aide d’une visse auto-foreuse. Etant donné que je ne vais pas laissé cette bande lors de l’utilisation de l’outil (pas super pratique), je me retrouve avec un trou dans le manche. C’est dommage, il aurait été judicieux de trouver un autre système d’attache que ce bout de plastique.

Désherbeur FISKARS W52

4/ Les différentes positions de l’outil

– Position ouverte et système d’éjection remonté : prêt à planter les mâchoires ouvertes de votre désherbeur dans le sol.

Désherbeur FISKARS W52

Désherbeur FISKARS W52

– Position fermée et système d’éjection remonté : les mâchoires sont plantées dans le sol autour de la mauvaise herbe et encerclent les racines avant arrachage

Désherbeur FISKARS W52

Désherbeur FISKARS W52

– Position ouverte et système d’éjection descendu : les mâchoires se relâchent et le système éjecte la mauvaise herbe du manche

Désherbeur FISKARS W52

Désherbeur FISKARS W52

5/ Désherber en toute simplicité

Passons de la théorie à la pratique et direction le jardin pour un test grandeur nature.
Je commence par repérer une belle mauvaise herbe (juste au dessus du désherbeur sur la photo).

Désherbeur FISKARS W52

Je place mon désherbeur au dessus de la plante à retirer : les mâchoires doivent encercler la plante.

Désherbeur FISKARS W52

J’enfonce les mâchoires dans la terre en appuyant sur le support horizontal. A noter ici que si la plante n’est pas grande, il n’est pas nécessaire d’enfoncer les mâchoires profondément.

Désherbeur FISKARS W52

J’incline le manche vers le support horizontal. Cet effet de levier va fermer les mâchoires autour des racines et extraire la plante sans difficulté

Désherbeur FISKARS W52

Désherbeur FISKARS W52

Sortez ensuite les mâchoires du sol (cela devrait venir tout seul) et la plante (et ses racines) suivra.

Désherbeur FISKARS W52

Enfin, actionnez la poignée centrale vers la bas (poignée d’éjection) afin de dégager la plante des mâchoires. Vous pouvez recommencer sur une autre mauvaise herbe !

Désherbeur FISKARS W52

6/ Constats et bilan

Premier constat, lorsque vous retirez la plante du sol, vous serez surpris de constater que les racines sont extraites en même temps que la plante. Sur une cinquantaine d’essais, seuls 2 ou 3 racines se sont cassées et restées en terre, c’est super efficace (voir la photo)

Désherbeur FISKARS W52

En l’espace de 10 minutes, j’ai retiré une multitude de mauvaises herbes. Le plus long, au final, c’est de trouver les mauvaises herbes de mon jardin !
Sans me baisser, sans me fatiguer, le résultat est impressionnant !

Désherbeur FISKARS W52

Enfin, seul petit bémol : pour un jardin de 300 m², c’est l’outil idéal. Pour un terrain de 700 m² comme chez moi, le manche se révèle être un peu douloureux et j’aurais préféré un manche de type « Manche de pelle » pour un meilleur confort en utilisation intensive.

Avec le recul, pour un grand terrain, j’aurais dû prendre le second modèle de FISKARS, le désherbeur télescopique qui a ce manche :

Désherbeur FISKARS poignée

J’ai une petite vidéo en cours de préparation. Je l’ajouterais dès ce soir dans cet article. Il sera disponible sur notre Page Youtube !

Vous l’aurez compris, j’ai vraiment apprécié cet outil qui s’est révélé très pratique à l’usage pour un prix abordable.
Comme à notre habitude, c’est un test en toute objectivité et je vous invite à le tester pour vous faire une idée de cet outil… et je parie que vous l’adopterez !

Et toujours, notre petit forum si vous avez la moindre question.

A très vite sur ZoneTravaux !

Mise à jour du 14/10/2019 : Le désherbeur Fiskars W52 n’existe plus sur le marché. Il est remplacé par le désherbeur 4 dents Xact™.  Nous ne l’avons pas encore essayé mais on espère que les problèmes de casses rencontrés (voir les commentaires de cet article) ont été solutionnés. 

N’hésitez pas à faire un tour sur le site de Fiskars pour le découvrir

Tags : , , , , , , , , ,

A propos de

Passionné par le travail du bois, du métal mais aussi par les tests de nouveaux outils, je partage avec vous mes expériences, réalisations et mes démos d'outils !

72 Responses

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *