Création DIY : Fabriquer un meuble de rangement pour enfant

A l’aide de ma scie sauteuse, je découpe le long de mes traits et j’obtiens mes 2 panneaux magnifiquement découpés !

Meuble de rangement enfant (7)

Ensuite, je viens placer mes 2 panneaux arrondis sur mon panneau du fond à chacune des extrémités. Pour l’instant, ils sont juste posés en attendant de finaliser mes découpes.

Meuble de rangement enfant (8)

Je vais ensuite découper 2 autres panneaux qui me serviront à compartimenter le meuble de rangement. Leur hauteur doit être inférieur à celui des 2 panneaux arrondis pour un joli résultat. Je pose l’ensemble toujours à blanc avec de percer, cela me permet d’éventuels ajustements !

Meuble de rangement enfant (9)

A ce stade, mon petit meuble commence déjà à ressembler à quelque chose et tout ça en moins d’une heure.

4/ Assemblage des panneaux de bois

Si vous êtes de fervents lecteurs de ZoneTravaux, vous constaterez que je suis complètement fan d’une technique apprise il y a peu de temps : le gabarit d’assemble ! Cette technique permet d’assembler des panneaux de bois de manière robuste, simple et très peu voyante. (Vous pouvez jeter un oeil à ce tuto pour plus de détails)

Meuble de rangement enfant (10)

J’utilise mon fidèle compagnon, ma perceuse AEG, pour percer les trous en diagonale dans mes planches ce qui me permettra de visser un panneau à l’autre. Il faut choisir la bonne vis en fonction de l’épaisseur de vos planches, j’ai un kit de différentes tailles (ici).

Meuble de rangement enfant (11)

Je réalise donc mes différents perçages sur les panneaux de bois. Les perçages sont réalisés sur les faces les moins visibles du meuble pour que les trous soient le plus discrets possible.

Meuble de rangement enfant (12)

Voici les 2 panneaux centraux qui maintiendront le support du dessous ainsi que les 2 panneaux arrondis soit un total de 20 perçages (et donc 20 vis).

Meuble de rangement enfant (13)

Ensuite, une autre outil que j’affectionne particulièrement, l’étau d’angle Wolfcraft. Celui-ci me permet d’avoir une troisième main qui maintient les planches en place et surtout parfaitement perpendiculaire pendant que je visse mes planches les unes aux autres.

Meuble de rangement enfant (14)

Je commence d’abord par mes panneaux transversaux sur le support du fond :

Meuble de rangement enfant (15)

et ensuite mes panneaux latéraux sur les transversaux :

Meuble de rangement enfant (16)

Enfin, 4 petites vis finalisent l’assemblage entre le support du fond et les panneaux latéraux (vissage par le dessous pour les cacher).

Meuble de rangement enfant (18)

Mon meuble est presque terminé à ce stade et je peux vous assurer qu’avec toute la volonté du monde, ma fille n’arrivera pas à le casser !

Meuble de rangement enfant (17)

Tags : , , , , , , , , , , , , , ,

A propos de

Passionné par le travail du bois, du métal mais aussi par les tests de nouveaux outils, je partage avec vous mes expériences, réalisations et mes démos d'outils !

4 Responses

  1. bonjour c’est très bien fait mais moi qui travaille dans une ludothèque je mettrais une ficelle pour que votre enfant puisse trainer son petit meuble je suis sûre qu’il sera heureux comme tout ça n’a pas l’air d’être lourd
    voilà pour une idée et encore bravo

  2. Bonjour, êtes vous certain(e) que la composition du testeur de peinture a une composition identique aux pots classiques ? J’ai besoin moi aussi d’une petite quantité de peinture et ça m’embête de mettre 20€ dans un pot dont je n’utiliserais que le quart !

    • Bonjour Laure,
      Lorsque je m’en suis servi, j’ai retrouvé la même texture que dans des pots classiques (même ressenti à la peinture). Au niveau de la teinte, je n’ai pas comparé (n’ayant pas les 2 en main) mais étant donné que c’est un testeur, je n’ose pas croire que le rendu ne sera pas le même.
      Bonne peinture !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *