Tuto : poser une hotte aspirante

Les vacances n’ont pas été de tout repos cette année car nous avons refait entièrement notre cuisine. Cette rénovation m’a permis d’apprendre pas mal de nouvelles choses qui viendront alimenter Zone Travaux … Et on commence aujourd’hui avec la pose d’une hotte aspirante.

Pose-hotte-aspirante_76

La hotte aspirante est un élément tellement indispensable dans une cuisine que je ne pouvais pas passer à côté de ce tuto. Son installation est simple, ne demande que peu d’outillage et peut se faire seul.

Il faudra compter entre 1 heure et 2 heures de travail si comme moi, vous partez de presque rien ;).

Les hottes aspirantes

Alors tout d’abord un petit point sur les hottes aspirantes.
Il en existe pas mal de modèles sur le marché. Elles ont à peu près toutes le même mode de fonctionnement : Elles aspirent l’air de votre cuisine et le rejettent à l’extérieur.

Pose-hotte-aspirante_31

Je me suis aussi rendu compte que presque toutes les hottes étaient faites pour évacuer par un conduit de 150 mm de diamètre. Et que presque tout le monde n’utilise qu’un conduit de 125 mm. C’est tout à fait classique et ça n’endommage rien du tout … mais ça rend la hotte beaucoup plus bruyante. Donc si comme-moi, vous faites votre installation complète, pensez à ne pas trop écouter les entrepreneurs qui voudront vous poser du 125 … et mettez du 150 ! Vous y gagnerez en confort d’utilisation.

La présentation

J’ai donc choisi une hotte de marque Electrolux pour ma cuisine, en finition inox pour s’accorder avec le reste de la cuisine. Elle fait 250W, a un début de 631 mètre cube par heure pour 52 décibels en fonctionnement. C’est donc une hotte qui se situe en milieu de gamme, et qui est assez large puisque nous avons choisi le modèle de 90cm de large.

Elle est fourni avec la notice de pose et d’utilisation, les accessoires pour le mode recyclage (l’air aspiré est filtré et rejeté dans la même pièce) ou le mode évacuation vers l’extérieur, un gabarit de perçage, la visserie, le cordon d’alimentation.

Pose-hotte-aspirante_21

Attention, la hotte est livrée sans aucune gaine d’évacuation. Il faut donc penser à vous en procurer une avant d’entamer votre pose au risque de vous retrouver coincé(e).

Voilà pour la présentation … passons maintenant aux choses sérieuses.

Les préparatifs

Pour poser la hotte, vous n’aurez besoin que d’outils rudimentaires :

Un tournevis, un crayon, un niveau, une perceuse, un marteau (pour enfoncer les chevilles), un cutter, un mètre ruban.

Si comme moi, vous disposez d’un niveau laser, vous gagnerez un peu de temps et de confort sur votre pose.

Vous devrez disposer d’une prise électrique entre le corps de la hotte et le plafond (ici à la fin de la pose, on peut voir où se trouve la prise) :

Pose-hotte-aspirante_64

Et si possible d’une évacuation en 150 mm sur laquelle vous allez venir brancher votre hotte :

Pose-hotte-aspirante_31

L’installation

Pour poser notre hotte, nous allons nous aider d’un gabarit de perçage que nous allons aligner sur la verticale qui se trouve au milieu de notre plaque de cuisson et sur la hauteur souhaitée.

La première chose à faire est de tracer simplement une verticale au milieu de la plaque de cuisson.

On mesure donc le milieu de la plaque, on trace un petit trait de crayon (qu’on effacera juste après) à l’avant de la plaque, idem à l’arrière de la plaque.

Pose-hotte-aspirante_06

Pose-hotte-aspirante_04

On pose le laser afin que le trait passe par les deux repère.

Pose-hotte-aspirante_07

Et il n’y a plus qu’à tracer quelques repères sur le trait vertical qui se trouve sur le mur.

Pose-hotte-aspirante_10

La seconde chose à faire est de déterminer la hauteur de pose de votre hotte.

Elle peut être définie par la hauteur de votre crédence si c’est une crédence toute faite ou vous pouvez choisir une hauteur qui conviendra à l’ensemble des occupants du foyer : ni trop bas pour ne pas se cogner la tête dès que vous faite cuir quelque chose en dessous, ni trop haut pour ne pas avoir à grimper sur un tabouret pour appuyer sur les boutons de celle-ci.

Dans mon cas, je n’ai pas de crédence pour le moment, j’ai donc choisi une hauteur à laquelle je ne pouvais pas me cogner dedans (j’ai eu de nombreuses altercations avec la hotte précédente, il n’était pas question que ça recommence !!!), j’ai donc déterminé une hauteur de 1m78 (je fais 1m82 … mais je passe en dessous en me penchant au dessus des plaques).

Je pose donc mon laser Bosch Pro GLL3-80 à la bonne hauteur et je vais le laisser en place pour poser mon gabarit de perçage à l’aide de simple scotch ou de tiro.

Pose-hotte-aspirante_76

J’aligne bien le gabarit sur le trait de mon laser et sur mon repère vertical tracé juste avant :

Pose-hotte-aspirante_25

On peut alors sortir la perceuse pour percer juste dans les trous prévus sur le gabarit, rien de plus simple. Ici je vais poser des chevilles de 8mm … donc je perce avec un forêt de 8mm :

Pose-hotte-aspirante_27

Vous pouvez voir que j’ai placé un post-it plié juste sous le trou à percer pour récupérer la poussière.

Je perce mes 4 trous à l’aide de ma visseuse (présentée ici) :

Pose-hotte-aspirante_28

Je peux retirer mon gabarit de perçage et mettre en place les chevilles et on visse les vis fournies, en les laissant dépasser d’1 cm environ dans les 4 emplacements.

Je vais aussi faire les 2 trous pour poser le support du tunnel de finition, pile à l’angle entre le mur et le plafond, et toujours dans l’alignement vertical :

Pose-hotte-aspirante_29

On peut visser tout de suite ce support à l’aide des vis fournies avec la hotte :

Pose-hotte-aspirante_31

Vous pouvez constater que c’est une fois ce support posé que j’ai percé mon plafond pour faire descendre ma gaine d’évacuation. Le plafond étant neuf, j’ai attendu de savoir exactement où serait la hotte avant de faire le trou.

On va pouvoir préparer la pose de la hotte en elle-même.

Tags : , , , , ,

A propos de

Passionné de bricolage depuis toujours, ZoneTravaux est pour moi un excellent moyen de partager avec les lecteurs mes expériences trucs et astuces accumulés au fil des ans.

8 Responses

  1. Bonjour Monsieur,

    Merci pour cet article fort intéressant.
    J’ai une petite question cependant: Vous avez changé de laser? Apparemment, ce n’est plus le stanley que vous aviez présenté? Pourriez vous me dire si celui que vous utilisez est mieux?

    En vous remerciant,
    Thierry

    • Salut Thierry, je vois que tu suis ce qu’il sr passe ici. Le laser est effectivement un autre modèle qui ne s’ adresse pas au meme type de client car c’est du matos pro. Il sera présenté sur ZT rapidement (c’est une tuerie !!! 🙂 )

  2. Merci beaucoup, j’attends cet article avec impatience 😉

  3. Impeccable cette présentation qui tombe bien puisque j’ai le même modèle à poser.
    Ma question concerne la partie que l’on occulte souvent c’est ce qui se trouve dans les combles.
    Pour éviter que la condensation ne retombe le long de la gaine, avez vous réalisé un siphon entre le plafond et la sortie de toit ?

  4. Merci Ancel,
    Concernant la condensation, tu parles de l’intérieur de la gaine ou de l’extérieur ? Parce qu’à l’intérieur, en théorie, la soufflerie permet d’éliminer toute condensation. Après, je pense que au pire, il peut retomber un peu de condensation sur les grilles mais … je suis pas convaincu et ce n’est pas bien méchant.
    Je réponds peut-être à côté, n’hésitez pas à développer un peu, c’est intéressant comme point.

  5. Bonjour, 
    J’ai fait construire ma maison en 2016. Je souhaiterai installer une hotte aspirante a evacuation extérieure dans la cuisine. Dans les combles, il y a de la laine de verre projetée. Quelle type gaine il me faut (rigode, semi rigide etc), isolée ou non ? Alu ? Pvc ? Faut il clapet antiretour et ou ? Recuperateur d’humidité ? Quelle configuration choisir ( quel circuit la gaine doit faire dans les comble) sachant que la hotte est au milieu d’un pan de toiture (plat sur qq metre puis droit, tout droit depuis sortie hotte ?) 

    Merci d’avance pour votre aide 

    Si il existe des normes je souhaite les respecter

  6. Bonjour, pouvez-vous me dire si je peux brancher ma sortie de hotte sur l’extracteur de la VMC.
    S’il n’y a pas de danger avec les fumées grasse.
    Merci pour votre réponse.
    Cordialement

    • Je ne pense pas que ce soit une bonne idée. Effectivement, vous risquez d’encrasser votre système. Il existe des bouches sépciales pour la cuisine sur les VMC mais on ne les place pas directement au dessus de la plaque de cuisson. Et vous risquez aussi si la hotte « pousse » l’air plus vite que la VMC ne peut l’extraire, d’avoir un rejet d’air (en provenance de la hotte donc) vers d’autres pièces de la maison.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *