ZoneTravaux : bricolage, décoration, outillage, jardinage

Test : enduit de lissage Magic’liss

Je vous présente aujourd’hui le premier article de la catégorie « J’ai testé pour vous« 

Dans ces dossiers, nous testerons des produits et des outils, que ce soit pour du bricolage ou de la décoration. Le but n’est pas de faire de la promotion mais de faire un vrai test en condition et d’être totalement transparent vis-à-vis de vous ! Nous parlerons de rapport qualité prix, de facilité d’utilisation et le tout… en photos.

N’oubliez pas que vous pouvez poser toutes vos questions sur le forum ZoneTravaux

———————————————

   Difficulté :   
   Temps :        
   Coût :        
   Outillage :    

———————————————
En Synthèse :

 

Caractéristiques du produit : (source Castorama)

  • Enduit Magic’liss 8 kg + kits outils
  • Usage : Enduit à usage intérieur
  • Destination : Pour les murs
  • Support : Support sain, sec, propre et dur
  • Rendement : Environ 3m²/Kg
  • Texture : En pâte
  • Conditionnement : 8 kg
  • Plus produit (selon le distributeur) :

  • Prêt à peindre en 4 heures
  • Ne nécessite pas de ponçage
  • Masque les imperfections
  • Sublime les peintures
  • Trois fois plus rapide à appliquer qu’un enduit classique
  • Application : jusqu’à 2 mm d’épaisseur
  • Outils inclus dans le kit
  • Simple à appliquer
  • Conseils d’utilisation : S’applique au rouleau, se lisse à la raclette, ne nécessite pas de ponçage
  • Les différentes étapes :

    Tout ça est bien beau et donne envie mais… qu’en est il réellement ?!

    1/ Commençons par ouvrir le kit et voir à quoi tout cela ressemble :


    Comme vous pouvez le voir, l’enduit se présente prêt à l’emploi. Fini la préparation de l’enduit avec le mélange « fatiguant » de la poudre et de l’eau, les proportions sont déjà faites et honnêtement, la consistance est parfaite (pas trop liquide, bonne tenue sur le mur, …).


    Le kit inclus donc la raclette et le rouleau. Le manche du rouleau (non inclus) est standard, comme tous les manches de rouleaux de peinture. J’avais un peu peur de la qualité de la raclette dans le temps mais en toute franchise, même après plusieurs utilisations, aucun souci n’est à relever.

    2/ Premier test et premiers constats


    C’est le grand moment alors on se lance. Tout comme la peinture, il vous suffit de recouvrir le rouleau avec l’enduit. Après plusieurs essais, je conseille fortement de ne pas lésiner sur la quantité mais nous verrons cela plus tard. L’enduit se prête très bien à l’utilisation de ce rouleau, c’est un premier bon point. Je vous en parlais juste avant, le point fort de ce produit est que 5 minutes après avoir décidé de bricoler, j’étais déjà en train d’enduire : pas de préparation de l’enduit, de dosage, …

    3/ Application de l’enduit : conseils d’utilisation

    Rien de plus simple, à l’aide du rouleau, appliquez votre enduit directement sur le mur. Je vous conseille, tout comme pour la peinture, de l’appliquer d’abord en vertical puis à l’horizontal afin que l’enduit accroche bien le support.


    De mon coté, après avoir fait plusieurs tests, je recommande de mettre une couche assez conséquente en appuyant bien sur le rouleau. Il en va de la tenue de votre sous-couche par la suite. Enfin, pour faciliter le passage de la raclette par la suite, faite une zone « ni trop grande ni trop petite » : trop grande et cela commencera à durcir un peu et le rendu ne sera pas excellent, trop petit et vous verrez les marques de la raclette à chaque jonction !

    4/ Utilisation de la raclette et constats


    c’est à partir de ce moment que les choses « se compliquent ». Normalement, tout enduit de lissage est supposé rectifier un peu les irrégularités de votre mur (en tout cas, je m’en sert pour les finitions donc il y a toujours de petites imperfections que je souhaite gommer avec l’enduit de lissage). Avec Magic’liss, c’est légèrement différent. L’étiquette mentionne « ponçage inutile », c’est clair, préparez bien votre mur avant !! Autant les rayures et petits éclats disparaîtront sans mal, autant les rugosités resteront marquées.


    L’utilisation de la raclette s’avère réellement facile (bien plus que la spatule pour les novices). Cela permet de faire de larges sections sans aucun effort et en gagnant pas mal de temps.
    De mon coté, j’ai opté pour l’utilisation d’une couche plus épaisse que préconisée afin de pouvoir bien appuyer sur la spatule et ainsi avoir un bon rendu directement. Au final, j’ai beaucoup apprécié cette étape qui deviendrait presque agréable à réaliser !

    5/ Séchage et… ponçage !

    Une fois que vous avez terminé votre mur, il ne vous reste plus qu’à attendre un peu que l’enduit sèche. J’ai été assez étonné car, même avec la couche que j’ai appliquée, le séchage est resté rapide (environ 5h pour être totalement sec)
    A noter : contrairement à ce qui est indiqué, pour moi, un ponçage est indispensable après séchage. Je ne suis peu être pas un pro de ce produit mais je pense que cela sera le même cas pour vous si vous comptez l’utiliser, mais le rendu n’est pas impeccable ou en tout cas, je ne peux pas passer ma sous-couche directement dessus. J’ai donc décidé de passer un léger coup de papier de verre fin afin d’assurer que le support était parfait. Je dois quand même avouer que le ponçage est très facile (tout comme n’importe quel enduit de lissage en poudre d’ailleurs) et le rendu est très bon !

    Avant :

    Après :

    Il ne reste plus qu’à passer votre sous-couche et peindre vos murs, le tour est joué !
    A vous de jouer 🙂

    En conclusion :

    Les « – » :

    Les « + » :

    Voici un lien ou vous pourrez trouver ce produit moins cher qu’en GSB :

    J’espère que ce test produit vous plaira parce que nous avons prévu d’en faire beaucoup d’autres, toujours en photo et avec la même impartialité !

    Rappel : le forum est là pour répondre à toutes vos questions. Alors inscrivez-vous, on vous attend !

    A bientôt sur ZoneTravaux

    Exit mobile version