Test : Niveau laser STANLEY SLL360

 

Qui dit bricolage, dit forcément outillage. L’équipe zone travaux vous propose donc de tester les équipements qui passeront entre leurs mains pour vous donner un avis objectif. Le premier test sera consacré au niveau laser automatique et à 360° de chez Stanley. Utile pour positionner des cloisons, des plafonds, aligner vos tableaux ou vos spots, il a une multitudes d’applications théoriques sur le papier. Mais qu’en est-il en réalité ? C’est ce que je vous propose de tester pour vous aujourd’hui !

D’abord voyons un peu comment on choisit ce type d’appareil en fonction de leur utilité. Il existe en effet plusieurs de types de niveaux laser et plusieurs critères de sélection que je vais vous détailler.

Les critères de sélection

1/Les fonctions :

Ça va du simple niveau qui va vous proposer un simple tracé dans son prolongement pour pouvoir vérifier le niveau d’objets placés au mur. Ca tient pour moi plus du gadget que d’une réelle utilité.

Il y a ensuite les niveaux qui vous proposent une croix projetée sur le mur pour poser correctement du carrelage mural par exemple ou des cadres de façon correcte. On s’approche de quelque chose de plus utile à mon goût.

Enfin il y a les lasers qui tracent une ligne à 360° dans une pièce pour pouvoir poser par exemple un plafond bien droit, poser des interrupteurs ou des prises au même niveau.

2/Automatique ou manuel :

Un autre critère qui va jouer dans votre sélection est le type de mise à niveau. Il existe des modèles dont le niveau se fait manuellement ou automatiquement. Dans un premier temps, on se dit que la mise à niveau automatique est quand même plus simple mais si vous êtes un peu maniaque ou adepte de la théorie du complot, vous aurez envie de pouvoir vérifier ou imposer « votre » réglage à vous.

3/La précision :

Vous devrez être attentif à la précision de votre appareil au moment de choisir. Si on vous annonce un défaut de quelques millimètres tous les mètres .. C’est trop important pour pouvoir faire quelque chose de précis.

4/La gamme :

Il faut enfin distinguer les modèles intérieurs et extérieurs. La différence se joue sur la « puissance » du laser qui va être facile à voir à l’intérieur mais pas forcément à l’extérieur. Il faut donc un modèle spécial pour que le laser soit visible quand il y a du soleil en extérieur par exemple.

5/Le budget:

Au niveau du budget, vous trouverez les premiers modèles « amateurs » aux alentours des 20€ pour grimper jusqu’à des sommets pour des modèles pro qui couteront plusieurs milliers d’euros.

Mon choix du STANLEY SLL360

.
J’ai synthétisé les critères les plus importants pour moi et j’ai sélectionné ce modèle parce que c’est un bon compromis par rapport à son prix. J’avais déjà un expérience très satisfaisante avec un mètre laser de la même marque.

Ce modèle me permet de tracer au choix :

  • Une ligne horizontale
  • Une croix (ligne horizontale + ligne verticale)
  • Une ligne à 360° dans la pièce

C’est une mise à niveau automatique mais verrouillable.

Et enfin, il coûte moins de 160€ !

Le test
. 

Passons maintenant aux choses sérieuses et voyons un peu si le descriptif correspond à mes attentes.

L’appareil est emballé dans une boite assez imposante mais qui n’est pas trop lourde. Mais ne passez pas le prendre au détour de courses si vous avez déjà les bras pleins !

Dans la boite, il y a un sac de transport et de protection en nylon noir, sobre et qui à l’air de bonne facture. C’est dans ce sac que se trouve l’objet de notre convoitise, un support, ainsi qu’un pied semblable à un pied d’appareil photo et les manuels d’utilisation et de garantie.

L’appareil en lui-même :

Il est on ne peut plus simple : il ne possède qu’un bouton, quelques icônes, un bouton de verrouillage et un pas de vis pour le fixer au support.

Une fois que les piles sont mises en place (elles sont fournies dans le kit). Il suffit d’appuyer sur le bouton pour allumer l’appareil. Il se met alors dans la fonction ligne horizontale.

 

 

En appuyant à nouveau sur le bouton, vous obtenez alors la fonction niveau à 360°. Il va donc tracer un trait horizontal dans toute la pièce.

Une troisième pression et vous avez la croix qui apparaît:

Vous avez ensuite le simple trait vertical qui est tracé par une dernière pression sur le bouton.

Si vous appuyez encore une fois, le laser s’éteint. Vous pouvez aussi l’éteindre à n’importe quel moment en restant appuyé sur le bouton quelques secondes.

Le bouton de verrouillage vous permet de protéger votre appareil pendant le transport. Comme il comporte des éléments mobiles pour la mise à niveau automatique, il ne faut pas que ces éléments subissent de chocs et il faut donc les figer le temps du transport.

Voilà pour le fonctionnement. Voyons maintenant comment il se comporte sur le terrain.

Comportement à l’utilisation

.  

Commençons par les vérifications de base. On va poser un niveau à bulle sur les traits horizontaux et verticaux pour vérifier la précision de notre engin.

A l’horizontal d’abord :

On constate qu’il y a un très léger décalage sur l’horizontal (la bulle part vers la gauche). C’est de l’ordre du millimètre et encore. Ça peut paraître fâcheux mais si on analyse un peu le problème on reste globalement sur une note assez positive.

D’abord est-ce que mon niveau à bulle est parfaitement exact ? Rien n’est moins sûr. (Un bon moyen de le constater en général est de poser le niveau sur un plan plat, de vérifier où se trouve la bulle et de retourner le niveau pour voir si la bulle se trouve à un autre endroit). Dans le cas du niveau à bulle utilisé ici, ça à l’air plutôt juste donc je confirme que le niveau laser n’est pas d’une précision absolue.

Cependant, le décalage est si petit que j’aurais de toute façon quelque chose de plus précis qu’en déplaçant à plusieurs reprises une règle sur laquelle j’ai posé un niveau à bulle.

Sur le plafond que j’ai à créer, et qui représente une surface d’environ 30 m², ce petit décalage ne posera aucun problème.

Vérification de la verticale :

Là, rien à dire c’est parfaitement vertical. C’est un gros plus pour le tracé des cloisons.

Les vérifications sont faites, et on sait à quoi s’en tenir à présent.

Il nous reste maintenant à vérifier les angles de projection du laser pour valider définitivement notre avis sur cet appareil.

Angle horizontal : En posant le laser à environ 1 m du mur, on se rend compte que le mur (environ 5 m de long) est entièrement couvert par le laser, c’est assez impressionnant.

L’angle horizontal est donc très important ce qui facilite vraiment l’utilisation. Pas besoin de reculer de 5 mètres pour tirer un trait sur un mur, ça serait simplement impossible dans la plupart des situations.

Ensuite l’angle vertical qui nous permettra de tracer les emplacements des cloisons est tout aussi important.

Et là aussi c’est une bonne surprise. Le laser monte quasiment à la verticale de l’appareil. Autrement dit, en plaçant le laser à la verticale de votre future cloison, vous aurez aucune difficulté à tracer l’emplacement de votre cloison quasiment entièrement. Vous obtiendrez le tracé au sol, au mur et au plafond. Rien de plus simple.

 

Si vous voulez aligner des spots au plafond, vous utiliserez la même fonction (j’avais pas le laser à l’époque donc je constate maintenant que c’est pas très droit).

 

Enfin le mode verrouillé vous permettra également d’imposer un tracé à votre convenance. Par exemple si vous devez tracer un grand trait oblique le long d’un mur et que vous ne possédez pas de règle assez longue, vous pourrez utiliser votre laser pour faire quelques points que vous relierez ensuite avec une règle. Enclenchez le bouton en mode verrouillé et placez le laser à votre guise.

 

 

Les accessoires

Le pied :

Le pied possède pas mal de réglages horizontaux,  verticaux, réglage de la hauteur (limitée à 1,5 m). Il possède des bulles de mise à niveau  qui n’ont pas vraiment d’utilité en mise à niveau automatique, vu que l’on à juste à placer le niveau à peu près droit et il s’occupe du reste. Et malheureusement en mode « forcé » non plus, puisque les bulles proposées ne permettront pas de mettre le niveau d’aplomb.

On note au passage qu’un voyant vous alerte (voyant rouge) si l’appareil ne peut pas se mettre à niveau, c’est à dire si la position est trop inclinée pour qu’il réussisse à se mettre à niveau tout seul :

Revenons au pied, je pense qu’il s’agit effectivement d’un pied d’appareil photo qui a été intégré au kit mais il faut pas forcément chercher plus loin.

Le support réglable : 

Le support du niveau est assez intéressant. Il permet de faire face à beaucoup de situations.

D’abord il permet de placer le niveau laser sur ce que vous voulez et de pouvoir ajuster la hauteur du niveau. Si vous avez par exemple des prises à mettre à niveau dans une pièce, le pied décris plus haut ne vous permettra pas de faire un tracé si proche du sol. Le support lui, vous le permettra tout en réglant la hauteur au millimètre.

Grâce à ce support, vous pourrez aussi fixer votre niveau sur différents pieds, comportant 2 tailles de pas de vis. Le standard utilisé en photo et un autre plus gros.

 

 

Enfin 3 trous de fixation murale, permettent d’imaginer un placement du niveau où vous voulez sur un mur. Par exemple pour tracer mon plafond, je pense que je fixerai le support un peu plus bas que la hauteur souhaitée vissé sur un mur, puis je réglerai la hauteur avec la molette.

 

En synthèse

Les « + » :

-Les multiples modes
-La possibilité de faire presque tout
-Les grands angles
-Les accessoires
-Le prix

Les « – » :

-Le manque de précision à l’horizontal

Pour résumer, c’est un très bon appareil que je ne regrette pas d’avoir acheté. Je suis un petit peu déçu du manque de précision sur l’horizontal, mais ce n’est pas bien méchant. A vrai dire vu le prix, comparé à du matériel professionnel, je m’attendais à pire que ça.

Vous pouvez l’acheter sur Amazon en cliquant sur le lien ci-dessous :

Retrouvez cet essai sur notre forum, venez y partager vos impressions ou poser vos questions. Si vous représentez une marque et que ce type d’essai vous intéresse, n’hésitez pas à nous contacter via notre page de contact.

L’équipe Zone Travaux.

 

Lire aussi : Test du mètre laser TLM 100

Tags : , , , , , ,

A propos de

Passionné de bricolage depuis toujours, ZoneTravaux est pour moi un excellent moyen de partager avec les lecteurs mes expériences trucs et astuces accumulés au fil des ans.

11 Responses

  1. Bonjour,
    Je suis d’accord avec vous, le Niveau laser STANLEY SLL360 est excellent. Les accéssoires qui vont avec le sont également. Je vous conseille d’aller faire un tour sur : http://www.outilpro.com/outilpro/niveau-laser-topo-c-28.html
    vous y découvrirez plusieurs autres nouveautés ainsi que des fiches techniques concernant les niveaux lasers! (pour plus de précision concernant ce niveau et beaucoup d’autres !)

  2. Bonjour,

    Etant électricien ce laser me parait parfait pour mon usage. Mais selon stanley france le laser n’est pas vendu en france.

    Ou puis je le trouver?

    Merci de votre réponse

  3. Bonjour,

    La réponse de Stanley est un peu étonnante, j’ai acheté le miens chez Castorama pour 149€ de mémoire. Si vous êtes un professionnel et que vous pouvez déduire la TVA, tournez-vous vers un modèle un tout petit peu plus haut de gamme (voir du côté de Bosch Pro), c’est un peu plus cher mais ça peut valoir le coup.

  4. Bonjour,
    De mon coté, je suis équipé du niveau laser lignes GLL 3-80 P Professional de chez BOSCH PRO (http://www.bosch-professional.com/fr/fr/gll-3-80-p-24129-ocs-p/) : vraiment super efficace et facile d’utilisation.
    Je m’en suis servi lors de mon dernier article (https://www.zonetravaux.fr/2013/08/etagere-table-chevet-skateboard/) –
    En photo :
    http://i1.wp.com/www.zonetravaux.fr/wp-content/uploads/2013/08/Conception-%C3%A9tag%C3%A8re-de-chevet-skateboard-24.jpg
    Vince

  5. Bonjour,
    D’après le site de Stanley, on peut retourner l’appareil et le mettre sur le dos, ce qui peut permettre de tracer un plan plus proche du sol.
    Est-ce que retourné l’appareil se met à niveau seul?

    Merci.

  6. L’article est vraiment impressionnant puisque c’est vraiment ingénieux

  7. C’est vraiment ingénieux ,en plus c’est très utile,le test démontre son efficacité

  8. Bonjour, votre test m’a beaucoup intéressé mais j’aimerais savoir si vous auriez un avis sur le produit metland geofennel 515. Il s’agit d’un cadeau que je souhaiterais faire à mon père ( très minutieux et bricoleur). Mon budget étant de 300€ je partais sur un produit légèrement plus professionnel que le Stanley sll360.
    Merci de votre réponse.

  9. Bonjour,
    Je suis très surpris par les résultats du test. Si ce niveau est aussi peu exact que décrit, à mon sens, il est inutilisable. Le niveau montre une pente de plusieurs mm par mètre, soit pas loin d’un cm sur la longueur de carrelage d’une salle de bain ou d’un plan de travail de 2,5m. Posez ça dans une cuisine ou dans une salle de bain, et tout le travail est à refaire. Pire encore, si la verticale est exacte, cela signifierait que le plan horizontal et le plan vertical ne sont pas d’équerre?
    Il existe une façon simple de vérifier la précision du plan horizontal:
    Placez le laser entre deux murs parallèles distants de « D » et tracez un petit trait sur chaque mur à l’emplacement du rayon. Tournez le laser d’un demi tour, ajustez la hauteur pour placer le rayon sur l’un des traits et regardez sur l’autre trait la différence de niveau « d ». La précision du laser est donnée par la formule : d/2 x D .
    Vous pouvez répéter cette opération sur l’axe avant arrière et sur l’axe gauche droite du laser.

    Pour la verticale, le même genre d’opération n’est possible que si le laser couvre 180° à la verticale. Par contre vous pouvez utiliser un fil à plomb qui est par nature extrêmement précis.

  10. bonjour
    est-ce que quelqu’un a testé si l’appareil se met à niveau seul quand on le retourne? j’ai une petite entreprise de pièces détachées electrolux et nous devons entreprendre des travaux, est-ce adapté aux grande surface ou est-ce juste pour un usage domestique? je compte la commander le prix n’est pas mal mais avez vous un magasin à me proposer?

  11. Hello ! Un rotatif à ce prix et de cette marque c’est vraiment pas mal. Je l’utilise en intérieur sans problème par contre il faut pas trop lui en demander en termes de portée. Je recommande aussi le Stanley STHT1-77340 à ceux qui ont pas besoin de la rotation pour son prix ultra compétitif !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *