Test : Sécateur à lame franche Fiskars Quantum P100

Sécateur à lame franche Fiskars Quantum P100

Lorsque je choisi un outil, je me focalise en premier sur son efficacité. Mais lorsqu’un outil est efficace et en plus beau, c’est la cerise sur le gâteau.

Je me suis équipé il y a quelques temps d’un tout nouveau sécateur pour entretenir mes arbustes et rosiers et une chose est sûre… il est beau : le Sécateur à lame franche Fiskars Quantum P100

Sécateur à lame franche Fiskars Quantum P100

Les outils Fiskars, j’ai déjà eu la possibilité de tester leur efficacité (voir le test du désherbeur W52) alors quand j’ai cherché un sécateur pour le jardin, j’étais assez confiant en choisissant le Quantum P100.

1/ Déballage et caractéristiques du sécateur Quantum

Parlons un peu chiffres et données fabriquant :

  • Poids: 280 g
  • Longueur: 215 mm
  • Destiné à la taille des branches vertes et « tendres »
  • Diamètre de coupe de 26 mm
  • Poignée en liège « TruGrip »
  • Lame robuste et aiguisée avec revêtement anticorrosion et non collant « TruEdge »
  • Construction en aluminium

Ma première impression en déballant le sécateur est qu’il est beau… cela parait un peu futile mais en toute franchise, il marque des points grâce à cela.

Sécateur à lame franche Fiskars Quantum P100

En ce qui concerne la poignée, l’utilisation de liège est très originale et la prise en main est super confortable (cela change du métal ou du plastique froid d’un sécateur traditionnel).
A première vue, l’utilisation de ce matériau semble pertinent que ce soit pour la qualité du grip mais aussi le confort d’utilisation. J’ai même pris plaisir à l’utiliser sans gant.

Pour autant, j’ai un petit doute sur la tenue dans le temps (c’est toujours l’inconvénient lorsque 2 matériaux sont collés entre eux : ici le liège et l’aluminium versus un seul matériau homogène). Après 2 mois d’utilisation, je confirme tout de même que je n’ai eu aucun souci de ce genre !

Sécateur à lame franche Fiskars Quantum P100

Fiskars a eu une bonne idée avec son mécanisme TruEdge™. Celui-ci permet d’ajuster la tension des lames selon le diamètre des branches à tailler à l’aide d’une simple clé allen (6 mm). On tourne dans le sens des aiguille d’une montre pour des branches fines et l’inverse pour permettre une taille de branche de 26 mm maximum.

Sécateur à lame franche Fiskars Quantum P100

Sécateur à lame franche Fiskars Quantum P100

J’ai été séduit par la qualité des lames de ce sécateur. Elles sont robustes, bien aiguisées et anti corrosion. Rien à signaler de ce coté, c’est bien.

Sécateur à lame franche Fiskars Quantum P100

Coté système de verrouillage, il y a du plus et du moins. Le plus, le petit loquet présent au milieu du manche est super accessible et tombe parfaitement sur le pouce. Pour débloquer les lames, on tire le loquet vers le bas et l’inverse pour les bloquer.
Le moins, il n’y a pas de position « bloquée » lorsque le loquet est vers le bas et du coup, il m’est arrivé de remonter le loquet involontairement lors de l’utilisation du sécateur. Ce n’est pas un problème bloquant mais c’est dommage.

Sécateur à lame franche Fiskars Quantum P100

Pour en revenir aux points positifs, la prise en main est excellente. L’ouverture des poignées est raisonnable ce qui conviendra parfaitement aux jardiniers ayant des petites mains. Cela change des sécateurs ou il faut 2 mains pour fermer les poignées !

Sécateur à lame franche Fiskars Quantum P100

Sécateur à lame franche Fiskars Quantum P100

Globalement, les finitions sont assez irréprochables, l’alliance du liège et de l’aluminium est une réussite et la prise en main est excellente.

Mais qu’en est-il en condition d’utilisation réelle ?

2/ Testons ce sécateur lors de la taille d’un de mes rosiers

Le but de mon test n’est pas de connaître les limites de ce sécateur mais de l’utiliser dans des conditions préconisées par le fabriquant. J’aurais pu vous montrer la coup maximale avant qu’il casse… mais dans ce cas, j’aurais été obligé d’en acheter un autre…

Je vais donc tailler mon rosier (bois plutôt tendre avec un diamètre de 3 mm sur la plus grosse branche).

Sécateur à lame franche Fiskars Quantum P100

A l’utilisation, le liège est très confortable et bénéficie d’un très bon grip. Malheureusement, c’est un peu salissant après une journée de taille.
En terme de confort, c’est le gros point fort. Il est très agréable et je n’ai ressenti aucune fatigue.

Sécateur à lame franche Fiskars Quantum P100

Enfin, en termes de qualité de coupe, c’est très satisfaisant. Ce sécateur n’écrase pas les branches, même les plus vertes, mais les coupe très proprement. Que ce soit du bois vert ou un peu plus dense, je vous laisse juger du résultat !

Sécateur à lame franche Fiskars Quantum P100

Sécateur à lame franche Fiskars Quantum P100

3/ Bilan et conclusion

Les « + » :

  • Qualité globale et finitions
  • Confort et grip des poignées en liège
  • Design très réussi
  • Qualité des coupes
  • Mécanisme de réglage

Les « – » :

  • Le loquet de verrouillage n’est pas bloqué en position ouverte
  • Nettoyage des poignées moins évident avec le liège

Sécateur à lame franche Fiskars Quantum P100

Pour conclure, je ne suis pas déçu de mon choix pour la majeure partie des travaux de jardinage que j’ai eu à réaliser depuis que je l’ai récupéré. C’est un bon outil, pratique et bien conçu, je vous le conseille.

Le forum est là pour répondre à vos questions.

A très bientôt sur ZoneTravaux !

Tags : , , , , , , , ,

A propos de

Passionné par le travail du bois, du métal mais aussi par les tests de nouveaux outils, je partage avec vous mes expériences, réalisations et mes démos d'outils !

1 Responses

  1. Votre site est pas mal du tout c’est sympa le contenu continuez comme ça.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *