Fabriquer un dérouleur Essuie-main

Comme vous avez pu vous en rendre compte depuis la création de ZoneTravaux, nous adorons fabriquer des objets avec nos 10 petits doigts. Notre devise serait presque « Pourquoi acheter des objets tous faits lorsque l’on est capable de les fabriquer ! ». Vous pourrez vous en rendre compte, en allant jeter un œil dans la section « Faites-le vous-même ».

Nous vous présentons donc aujourd’hui le petit bricolage du dimanche qui a consisté à concevoir son propre dérouleur de rouleaux essuie-main.

J’avoue que le titre n’est pas très accrocheur mais je me suis lancé dans ce chantier pour 2 raisons essentielles :
1/ C’est super pratique de disposer d’un rouleau à portée de main (au lieu de farfouiller dans une étagère ou autre) quand on a les mains dans le cambouis.
2/ J’avais 2 heures à tuer Dimanche matin et une furieuse envie de jouer du poste à souder 🙂

———————————————

   Difficulté :   
   Temps :        
   Coût :        
   Outillage :    

———————————————

Alors en synthèse avant de rentrer dans le vif du sujet :

  • Difficulté : On ne va pas se voiler la face et chercher à dire que c’est compliqué ! Mise à part la soudure, aucune compétence n’est requise pour fabriquer ce dérouleur, juste un peu d’imagination
  • Temps : Sauf si vous avez 2 mains gauches, comptez 2 heures maximum. Une fois les plans en tête, il n’y a plus qu’à dérouler. En 2 heures, j’ai eu le temps d’en perdre beaucoup avec la soudure…
  • Coûts : Le but de ce bricolage du dimanche est de ne faire que de la récupération. Je n’ai acheté aucun produit pour sa création.
  • Outillage : Sur le principe, il n’est pas nécessaire d’être très équipé mais mine de rien, j’ai utilisé de nombreux outils : poste à souder, ponceuse, disqueuse, perceuse, percuteuse, …

Liste des matériaux à récupérer:

  • Rouleaux d’essuie-main grand format multi-usage
  • Tube rectangle acier 140 cm (30×10 cm épaisseur 1 mm) – récupéré de traverses d’étagère
  • Manche en bois, au moins 30cm épaisseur 30 mm (type manche de râteau cassé par exemple)
  • Tige ronde acier 20 cm épaisseur 1 mm – récupéré de la fabrication de ma Sk8 chair
  • Bombe de peinture, couleur à votre convenance (vu la quantité, un fond de bombe suffit amplement
  • 4 vis, 4 chevilles et 4 rondelles, je ne donne pas de dimension, cela dépend de ce que vous trouverez chez vous

 

Liste des outils utilisés :

  • Ponceuse (type excentrique par exemple)
  • Disqueuse avec disque à lamelles acier
  • Percuteuse
  • Perceuse
  • Poste à souder, masque de soudure, baguettes
  • Scie à main
  • Règle, équerre et niveau à bulle
  • Serre joint
  • Cliquet ou clé plate
  • Marteau

 

1/ Récupérer tous les matériaux dont vous avez besoin

Je suis parti d’un rouleaux d’essuie-main multi-usage afin de réaliser le gabarit. Ce sont des formats assez standards et je ne risque pas de me retrouver avec un dérouleur trop petit par la suite.
Comme je vous le disais auparavant, je ne compte dépenser aucun euro dans la fabrication de ce dérouleur !
J’ai donc récupéré tous les matériaux lors de précédents bricolages (tubes rectangles de vieilles étagères, manche en bois d’un râteau cassé, tige ronde de chutes de ma chaise Sk8, …)

2/ Préparation de la traverse du dérouleur

Afin de disposer d’une taille suffisante pour la traverse, il me suffit de passer le manche en bois dans le rouleau et voir de quelle dimension je vais avoir besoin. Ici, la longueur sera de 30 cm.

Après avoir découpé le manche à l’aide d’une scie à main, j’utilise ma ponceuse pour arrondir l’extrémité coupée, et oui, même pour de petits bricolages, les finitions sont importantes.

Je dispose maintenant de ma traverse sur laquelle, je vais venir fixer des tiges en acier rondes aux 2 extrémités. Ce sont ces tiges qui glisseront dans les supports que vous verrez par la suite.

Je vais donc percer les extrémités de la traverse. D’un coté, ce sera en diamètre 10 avec une tige en acier (10 mm) emmanchée en force et de l’autre coté, percé en diamètre 12 afin que la tige soit amovible. C’est comme cela que je pourrais changer le rouleau une fois fini.

Je vais ensuite, à l’aide d’une disqueuse, couper 2 tiges rondes en acier. Comptez environ 10 cm de long chacun. Ces 2 tiges viendront prendre place dans la traverse en bois. Comme les finitions sont importantes, je passe par la case disque à lamelles pour arrondir les angles.

D’un coté de la traverse, j’utilise un marteau afin de monter en force l’axe dans le manche et de l’autre, l’axe est amovible donc ne nécessite aucun outil. Ma traverse est donc prête et cela m’a pris moins de 15 minutes !

3/ Concevoir le portant du dérouleur

Ce sera la partie la plus intéressante de l’opération car on va pouvoir sortir le poste à souder !
On part d’un tube rectangle en acier qui servira de support.

Tous les montages sont possibles mais je vous présente celui que j’ai imaginé. Il se compose de 5 sections de tubes donc 4 de 20 cm et une de 30 cm. Je positionne les sections pour voir le rendu final.

Je vais percer une extrémité de 2 sections. Ces 2 trous permettront d’accueillir les 2 axes de ma traverse. Il est important de faire 2 montants symétriques afin d’avoir un dérouleur qui tourne rond…

Toutes mes sections sont maintenant prêtes et je vais pouvoir passer par la case soudure. Vous pouvez en profiter pour ressortir votre disque à lamelles et nettoyer les bords des sections fraîchement coupés.

Muni de votre poste à soude, masque, baguette, serre joint et de vos sections, vous pouvez maintenant débuter l’assemblage. J’utilise ici de la baguette en 1,6 pour poste à l’arc. Si j’avais eu plus fin, je serais parti dessus.

Et c’est là que les choses se corsent. Je ne suis pas un expert en soudure, j’ai plus l’habitude d’en faire sur de l’acier très épais (genre arceau de sécurité pour voiture…). Même avec le poste réglé au plus bas, j’ai eu beaucoup de mal à ne pas percer les tubes d’épaisseur 1 mm. Après quelques essais infructueux, j’ai finalement réussi à avoir quelques soudures solides

Pour les soudures qui seront collées au mur, il était important de les aplanir à l’aide de la disqueuse/disque à lamelles acier. Pour les autres, je n’ai pas forcément pris le soin de faire de belles soudures, il suffit qu’elles soient solides… comme vous pouvez le voir ci dessous 🙂

On réitère les opérations afin d’assembler les 5 sections pour avoir notre support presque finalisé. Je dois être honnête, la soudure est ce qui m’a pris le plus de temps au vue des « difficultés » que j’ai rencontrées (1 heure en tout…)

4/ Peinture et assemblage des éléments

Il me restait un fond de bombe de peinture grise spécial Acier. J’en ai donc profité pour peaufiner un peu le support et ainsi, éviter que celui-ci rouille avec le temps actuel. 2 couches feront l’affaire, le support se veut surtout pratique par forcément beau (mais pas moche non plus !)

Laisser sécher 15 minutes, si c’est trop long ou qu’il fait trop froid dans votre garage, un petit coup de décapeur thermique pour réchauffer l’ambiance n’est pas un luxe 🙂

Nous allons ensuite vérifier que la traverse se monte bien et facilement sur le support. Pour cela, retirer l’axe amovible, insérer l’axe fixe d’un coté du support, aligner la traverse et le support puis remonter l’axe amovible… MIRACLE, ça fonctionne ! (et tant mieux !)

Sur la photo, vous pourrez voir que j’ai ajouté des petits coins en plastique sur les extrémités des portants, ce serait dommage d’avoir des arêtes coupantes. On recommence l’assemblage mais maintenant en y ajoutant le rouleaux d’essuie-main. De la même manière, cela fonctionne ! On peut dès à présent passer au montage de notre dérouleur.

5/ Positionner et fixer le dérouleur sur un mur

Une fois que nous nous sommes assurés que notre bricolage est assez solide, il ne reste plus qu’à le monter. Trouver un emplacement à porté de main d’une zone de bricolage. Le but de ce dérouleur est d’avoir un essuie-main à coté de vous et vous éviter de farfouiller une fois les mains pleines de cambouis.

Je vais percer 4 trous dans mon support avec un foret de 10 ce qui me permettra d’utiliser 4 vis. Pour ne pas écraser mon tube rectangle, j’y ajouterais 4 rondelles qui répartiront mieux la force de serrage.

Coté mur, je m’équipe d’un niveau à bulle pour que le dérouleur soit positionné bien droit puis je perce mes 4 trous à l’aide d’une percuteuse (mur en brique). J’utilise 4 chevilles placées dans ces trous.

Je n’ai plus qu’à visser mon support sur le mur avec un cliquet ou une clé plate. Rien ne sert de serrer comme un boeuf, il n’y aura pas énormément de contraintes sur le dérouleur.

6/ Admirer le résultat !

A ce stade, vous pouvez être fier de vous. Non pas que ce bricolage était très compliqué mais il est toujours bon de se jeter quelques fleurs quand vous réaliser un objet avec vos 10 doigts (d’autant que vous avez économisé quelques euros dans la bataille).

Vous venez de réaliser un dérouleur de rouleaux essuie-main « esthétique » (à vous de juger…) mais surtout solide et pratique !

Rendez vous sur le forum pour en discuter :

Tags : , , , , ,

A propos de

Quel meilleur moyen que ZoneTravaux.fr pour partager avec vous ma passion pour le bricolage. J'y partage mes expériences, mes tutoriels, mes créations ou encore mes tests d'outillage.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *